FRANCE – DIASPORA CAMEROUNAISE, Docteur Armand NGHEMKAP : « LA MORT SUBITE DES SPORTIFS EST D'ABORD DE CAUSE CARDIAQUE »
FRANCE – DIASPORA CAMEROUNAISE, Docteur Armand NGHEMKAP : « LA MORT SUBITE DES SPORTIFS EST D'ABORD DE CAUSE CARDIAQUE »

FRANCE – DIASPORA CAMEROUNAISE, Docteur Armand NGHEMKAP : « LA MORT SUBITE DES SPORTIFS EST D'ABORD DE CAUSE CARDIAQUE »

FRANCE ? DIASPORA CAMEROUNAISE, Docteur Armand NGHEMKAP : ? LA MORT SUBITE DES SPORTIFS EST D'ABORD DE CAUSE CARDIAQUE ?
FRANCE ? DIASPORA CAMEROUNAISE, Docteur Armand NGHEMKAP : ? LA MORT SUBITE DES SPORTIFS EST D'ABORD DE CAUSE CARDIAQUE ?
Chaque année, des milliers de sportifs professionnels ou amateurs sont victimes de mort subite au cours de la pratique de leur activité physique préférée. Pourtant plusieurs d'entre eux pourraient être sauvés si l'entourage de ces sportif connaissaient les gestes qui sauvent. C'est pour pallier à cette lacune dans le domaine de la lutte contre la mort subite des sportifs que le Docteur Armand NGHEMKAP, Médecin Urgentiste de profession, consacre depuis une quinzaine d'années son temps libre dans la sensibilisation sur la reconnaissance de l'arrêt cardiaque et l'apprentissage des gestes qui sauvent en milieu sportif. Il est ce week-end le parrain du tournoi de football « Yannick MENGUE » qui aura lieu à Sarcelles ce samedi 17 juin 2017 de 8H00 à 19H00 au centre sportif Nelson Mandela de Sarcelles. Il y sensibilisera les participants à la reconnaissance de l'arrêt cardiaque et à l'apprentissage des gestes qui sauvent. Aussi, l'actualité étant marquée par la mort subite du footballeur professionnel ivoirien Cheikh TIOTE, notre rédaction a jugé nécessaire d'aller à la rencontre de ce médecin teinté d'humanisme, pour en savoir plus.

Bonjour Docteur, vous êtes Médecin Urgentiste, Praticien Hospitalier au CHG de Soissons en France. Vous avez fait de la lutte contre les morts subites votre cheval de bataille. La famille sportive mondiale avec le récent décès de CHEIKH THIOTE, vient à nouveau d'enregistrer une mort subite sportive. Quelle peut être la cause de ces morts subites sportives ?

La mort subite des sportifs est avant tout une mort d' origine cardiaque. Avant 35 ans, c'est les cardiopathies congénitales silencieuses, asymptomatiques et inconnues par le sportif qui sont en cause. Après 35 ans, c'est très souvent des maladies cardiaques acquises comme les coronaropathies,les cardiopathies ischémiques, les infarctus du myocarde.

Docteur, Vous n'avez pas évoqué le dopage.

Le dopage est effectivement un enjeu majeur en milieu sportif car environ 15% de sportifs avouent se doper mais en ce qui concerne la mort subite des sportifs, elle intervient comme un sur-risque chez des personnes déjà à risque de mort subite du fait de leur cardiopathie sous-jacente inconnue car asymptomatique et silencieuse.

Au cours du tournoi de football de ce samedi 17 juin à Sarcelles, vous allez sensibiliser à la reconnaissance de l'arrêt cardiaque et à l'apprentissage des gestes qui sauvent. Docteur, quels sont ces « GESTES QUI SAUVENT UNE VIE » que l'entourage des sportifs doit connaitre ?

Il y a plusieurs « GESTES » à connaître si l'ont veut sauver la vie des sportifs. I l s'agit de la reconnaissance d'un arrêt cardiaque, l'apprentissage du massage cardiaque ainsi que l'utilisation d'un défibrillateur cardiaque.

La mort subite sportive de CHEIKH TIOTE n'est pas un cas isolé. Il y a eu Marc vivien FOE, Patrick EKENG et bien d'autres. Docteur, comment faire pour sensibiliser l'opinion ?

Le cas de CHEICK TIOTE est loin d'être un cas isolé. Nous avons déjà connu en 2003, une situation identique avec la mort subite en mondio-vision du footballeur camerounais Marc-Vivien FOE et je vous renvoie à l'article que j'avais publié à l'époque intitulé « Décès de Marc-Vivien FOE : Mort naturelle ou mort évitable ? Le point de vue d'un médecin camerounais ». Je décriais à l'époque l'absence d'une réponse adéquate à une situation de malaise avec perte de connaissance et notamment l'absence de defibrillateur cardiaque dans les évènements sportifs. Pour sensibiliser l'opinion publique, Je pense qu'une bonne campagne d'information et de communication du grand public et notamment des sportifs et de leur entourage à la reconnaissance de l' arrêt cardiaque, la généralisation d'ateliers d' initiation au massage cardiaque, ainsi qu'à l'utilisation d'un defibrillateur cardiaque est indispensable pour une bonne stratégie politique d'éducation pour la santé. Les pouvoirs publics doivent également developper en milieu sportifs des ateliers d'information et de sensibilisation sur la reconnaissance de l'arrêt cardiaque et l'apprentissage des gestes qui sauvent. C'est ce que je prévois de faire à mon modeste niveau en parrainant le tournoi de football « Yannick MENGUE » qui aura lieu ce samedi 17 juin 2017 à Sarcelles en banlieu parisienne.

Vous êtes le concepteur du 1er symposium médical de la diaspora médicale camerounaise. Pensez-vous réellement qu'un symposium pouvait être bénéfique pour le Cameroun, étant donné qu’il s’est tenu en France et non à Yaoundé ou Douala ?

Ce 1er symposium médical de la diaspora médicale camerounaise du 8 avril 2017, bien qu'organisé en France, devait apporter une efficace contribution de notre diaspora médicale dans les enjeux sanitaires auquel est confronté le Cameroun. En effet, le symposium par ses conclusions, devait permettre à la diaspora médicale camerounaise de France de véritablement participer à l'émergence et au developpement durable du système de santé camerounais afin que la prise en charge et le traitement des malades au Cameroun puissent connaître une issue salutaire pour le bien-être de tous les camerounais. Ce qui est fort dommage est de constater que le Cameroun regorge de l'une des diasporas médicales des plus talentueuses et compétentes au monde, mais l'espérance de vie des Camerounais est l'une des plus faibles. Elle n'atteint même pas 55 ans à savoir l'âge de départ à la retraite au Cameroun alors qu'elle est d'environ 60 ans au Gabon et plus de 65 ans au Sénégal. Ce symposium médical, s'il avait suivi mes orientations, aurait répondu à ce dilemme car les thématiques allaient dans ce sens : Etat des lieux du système sanitaire au Cameroun, Panorama de la diaspora médicale camerounaise, Gestion des catastrophes sanitaires au Cameroun, Prise en charge des AVC au Cameroun. Vous savez désormais que son concepteur a été victime d'un hold-up et écarté pour des raisons politiques. Ce symposium a fini par sombrer dans des ambitions personnelles égocentriques et ses conclusions sont passées aux oubliettes.

 Vous avez également lancé un appel à toute la diaspora pour une solidarité envers l'artiste Natascha BIZO. Pourquoi avoir lancé un tel mouvement ?

Notre diaspora se doit d'être positive, émergeante, rayonnante, solidaire mais surtout participative dans l'action. En lançant ce mouvement de solidarité envers notre artiste Natascha BIZO, j'ai tout simplement voulu joindre le geste à la parole. Natascha BIZO lutte depuis plus de 6 ans contre un cancer du sein très envahissant et a aujourd'hui besoin de notre contribution et de notre geste de solidarité. Vous savez, lui donner aujourd'hui un simple sourire quotidien est plus efficace que toutes les chimiothérapies en cours ou à venir.

Docteur, avez-vous un dernier message en guise de conclusion ?

Je tiens à vous remercier d'être venu à ma rencontre pour la réalisation de cette interview qui contribue à relayer largement mes messages de prévention. Je tiens à préciser en guise de conclusion de notre entretien que le taux de survie après un arrêt cardiaque du sportif passe de 3% à près de 50 % juste par le fait d'une prise en charge adéquate associant un massage cardiaque et l'utilisation d'un défibrillateur cardiaque. Tant mieux pour ceux qui l'auront compris et dommage pour ceux qui préfèrent se complaire dans le mysticisme africain, je voulais dire l'ignorance. Le dépistage précoce des maladies cardiaques silencieuses et asymptomatiques sous-jacentes est la pierre angulaire de la prévention. J'invite vos lecteurs à venir massivement ce samedi 17 juin 2017 participer au tournoi de football « Yannick MENGUE » qui aura lieu de 8H00 à 19H00 au centre sportif Nelson Mandela à Sarcelles. Je vais y donner un apprentissage sur la reconnaissance de l'arrêt cardiaque et la réalisation des gestes qui sauvent. Il est temps de connaître ces gestes salvateurs. Enfin, les lecteurs qui souhaitent écouter mes messages de prévention peuvent me suivre tous les samedis matins à partir de 8h00 dans le magazine « Votre Santé, Votre Avenir » sur VOA Afrique ( La Voie de l'Amérique Afrique ) avec Mohamadou Houmfa et sur MEDI 1 Radio tous les mercredis matins à partir de 10H15 dans ma Chronique santé panafricaine intitulé « ALLÔ DOCTEUR , LA CHRONIQUE SANTE DU Dr ARMAND » avec Sanae Elhamiani.

© Camer.be : La Rédaction

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Frantz Pangop: Le nouveau Lion indomptable
Frantz Pangop: Le nouveau Lion indomptable
Facebook
réclame
partenaire
FRANCE – DIASPORA CAMEROUNAISE, Docteur Armand NGHEMKAP : « LA MORT SUBITE DES SPORTIFS EST D'ABORD DE CAUSE CARDIAQUE »
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
FRANCE – DIASPORA CAMEROUNAISE, Docteur Armand NGHEMKAP : « LA MORT SUBITE DES SPORTIFS EST D'ABORD DE CAUSE CARDIAQUE »
actuellement sur le site