Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON

Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON

Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS ? F?TER CE QUI N?EXISTE PAS? :: CAMEROON
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS ? F?TER CE QUI N?EXISTE PAS? :: CAMEROON
Ce jour au Cameroun, on célébre l’unité nationale. Comme chaque année, on a vu les citoyens défiler, comme chaque année depuis 45 ans, on a fait défiler les enfants en chantant des chansons qui n’ont parfois rien à voir avec l’unité. Mais au-delà du défilé et des autres cérémonies qui entourent la célébration de cet événement, je pense qu’il faudrait s’arrêter une seconde pour s’interroger sur l’unité qu’on dit célébrer au Cameroun chaque 20 mai.

Sommes-nous unis au Cameroun ?

Si la question est posée à plusieurs Camerounais, ils répondront par l’affirmative et sans hésiter une seconde. Pourtant, dans la réalité les faits obligent à considérer certains points avant de répondre.

Au Cameroun, il existe des groupes sécessionnistes qui réclament la séparation des parties anglophone et francophone du pays. Plusieurs mouvements dans ce sens ont vu le jour (Southern Cameroons National Council (SCNC), All Anglophone Conference (AAC), etc) et continuent à se battre pour la sécession. Ces groupes, pourtant datent d’après la pseudo réunification des deux Cameroun, ce qui remet en question l’unité qui est célébrée chaque année.

La réaction du gouvernement face à ces revendications laisse perplexe : aucune tentative de dialogue, les sécessionnistes sont simplement mis aux arrêts. Autant dire que le problème n’est pas résolu.

Deux systèmes juridiques pour un pays uni ?

Depuis un certain temps au Cameroun, les avocats anglophones exigent un système bi-juridique pour de nombreuses raisons parmi lesquelles figure le problème de langue. Je suis incapable de trancher ce différend entre professionnels de la loi, mais je pense que c’est bien un symptôme de la désunion qui règne au Cameroun.

Des preuves du manque d’unité au Cameroun, il y en a à suffisance. Le tribalisme, par exemple, en est une manifestation flagrante. Alors, que représente réellement la cérémonie organisée chaque 20 du mois de mai au Cameroun ?

Ne pas se contenter de défiler

Si le défilé et la réception offerte par le chef de l’État (aux frais des pauvres citoyens que nous sommes) ne sont pas forcément une mauvaise chose, il me semble que cela ne devrait pas être la seule façon de célébrer l’unité. 

Le préalable, à mon avis, serait de s’assurer que cette unité est effective, et, le cas échéant, de mettre en place des stratégies et mener des actions pour qu’à chaque célébration, il y ait un bilan positif, des réalisations palpables allant dans le sens de la préservation et de la consolidation de l’unité nationale.

Les mouvements sécessionnistes et le tribalisme, entre autres sujets de division, sont autant d’éléments qui remettent en cause le caractère unitaire du Cameroun. Il est impératif que ces questions soient étudiées de près, et des solutions efficaces proposées. Autrement, on aura passé quarante-cinq années à célébrer quelque chose que nous n’avons pas.

© Correspondance : Willfonkam

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

fils du pays
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON Germany (Cologne)
peut-etre que Biya est le seul vrai camerounais? Tout fois l´unité passe par l´égalité des chances. Si une tribut cherche à gouverner les autres, cela ne machera pas.
zed2three
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON France (Val-de-Reuil)
quel réveil tardif! nous sommes en 2017 et on met sur la table,comme par enchantement,un problème concernant le processus de notre indépendance et notre réunification;nous avons eu une chance d'avoir,à l'époque,une classe politique visionnaire:foncha,muna,ahidjo ...avaient une grande idée du Cameroun. Aujourd'hui ,faire un fond de commerce facile sur cette période et chercher à manipuler la jeune génération est irresponsable:on ne peut réécrire l'histoire
Epervier
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON Canada (Montréal)
@ZED2THREE

Oû sont les livres d'histoire pour dire la vérité ?
Nulle part parce que vous voulez faire passer le mensonge.

Ce qui est remis en cause ici ce n'est ni la supposée indépendance (une escroquerie concoctée par la France avec la complicité de ses alliés de l'OTAN) ni la Réunification (tentative courageuse et intelligente de réparer les crimes commis par l'Angleterre et leur reine ainsi que par la France qui ont outrepassé le mandat de la Société des Nations et découpé à leurs profits le territoire camerounais ; ces crimes seront mis sur la table un jour)

Il s'agit de l'escroquerie illégale de Paul BIYA prétendant transformer sans RÉFÉRENDUM ce qui fut créé par RÉFÉRENDUM.

le 20 mai est une escroquerie.
Jeannot
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON Cameroon (Yaound)
OK. D'accord. c'est juste
zed2three
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON France (Val-de-Reuil)
@épervier ce que tu désires connaître c'est les petites histoires,les coulisses,les anecdotes et non la grande Histoire du Cameroun;tout faire pour rassembler,pour réunifier,pour unifier,pour développer n'est-ce pas des desseins nobles?Aujourd'hui vous regardez l'histoire du haut de votre nombril,de votre égo atrophié,de vos personnelles frustrations et non comme l'ambition de construire et de bâtir une grande nation
Epervier
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON Canada (Montreal)
Maintenant que vous confessez que j'ai raison, ainsi que tous ceux qui disent que le 20 mai est une escroquerie, continuons.

On ne bâtit pas une "grande nation" sur le mensonge et la manipulation.

Vous fuyez le sujet pour attaquer les intentions et les émotions.

Le sujet est objectif et clair.

Nous ne voulons pas de votre obscur projet bâti aux forceps sur des sables mouvants.

Ce n'est pas pour rien qu'on rédige une CONSTITUTION et des lois.
C'est pour les respecter.

Tour projet positif doit respecter les lois et règlements, incluant la loi fondamentale que Paul BIYA viole en créant son "20 mai".

Il faut renverser le régime néo colon.
C'est tout.
gabson
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON Germany (Karlsruhe)
@Epervier, vous avez donc une Constitution???

Comment reconnaissez-vous ne pas avoir l'indépendance, et vous revendiquez le respect de la ... Constitution???

Deplus, au post3, qu'est-ce qui a été décidé par REFERENDUM et que BIYA transforme sans REFERENDUM! Dans ce cas donc, comment dites-vous que l'indépendance tout comme la réunification sont une escroquerie????

Ne me dites pas que vous ne voyez pas votre propre contradiction???
Epervier
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON Canada (Montreal)
@GABSON

Vous préférez que je dise que le Cameroun néo colon est une chimère qu'il faut détruire afin que naisse la République légale et légitime voulue par le Peuple canerounais ?

Le fait que la supposée indépendance du Cameroun soit une escroquerie donne-t-il à Paul BIYA, gouverneur néo colon de l'heure, le droit d'empiler d'autres escroqueries sur les précédentes ?

Oui il y a une Constitution; elle est issue d'une escroquerie mais elle existe.
Tout comme le Cameroun amputé de ses territoires volés par la France et l'Angleterre pour être rattachés à leurs colonies.

Il s'agit de chasser les néo colons pour donner la voix au Peuple afin que la Constitution soit refaite, le Cameroun rétabli et l'avenir planifié sur de nouvelles bases.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Frantz Pangop: Le nouveau Lion indomptable
Frantz Pangop: Le nouveau Lion indomptable
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Cameroun: QUARANTE-CINQ ANS À FÊTER CE QUI N’EXISTE PAS… :: CAMEROON
actuellement sur le site