CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON

CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON

CAMEROUN :: Jusqu'o? iront les adversaires de Tombi ? Roko ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Jusqu'o? iront les adversaires de Tombi ? Roko ? :: CAMEROON

Décidément, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Tombi à Roko Sidiki fait l'objet d'une véritable persécution de la part de ses adversaires patentés. Après une relative accalmie, ils ont repris du poil de la bête en se lançant dans une phase de batailles juridiques bien corsées. Comme dans un mouvement chorégraphique, toutes les fractions belligérantes se sont mises en ordre de bataille pour en découdre, définitivement, avec leur ennemi commun.

Après qu'Abdouraman Hamadou ait saisi le Tribunal fédéral suisse, las des tribulations subies au niveau du Tribunal arbitral du sport (Tas), John Begheni Ndeh, premier-vice président de l'exécutif fédéral de 2009 lui emboîtait le pas.

Déjà, le  24 mars 2017, huit membres de l'Association des clubs de football amateur du Cameroun (Acfac) écrivent à Gianni Infantino, président de la Fifa. De cette correspondance, il ressort que l'Acfac demande expressément: Primo: La confirmation de la sentence de la Chambre de conciliation et d'arbitrage(Cca) du Comité national olympique et sportif du Cameroun du 12 novembre 2015 qui a prononcé l'annulation des élections à la Fecafoot,  organisées en 2015.

Secundo: Que ceux qui ont violé les statuts de la Fecafoot, Caf et Fifa, en usurpant les fonctions soient sanctionnés par rapport au code disciplinaire de la Fifa article 64. Tercio: Que sur la base de l'art 29 du code électoral de la Fecafoot sur la continuité de service" l'Assemblée Générale de la Fecafoot, les Assemblées des Ligues régionales et départementales continueront d'exercer leurs fonctions jusqu'à finalisation de la procédure électorale".

Voici un extrait de la réponse de la Fifa : "...Monsieur Véron Mosengo Omba, directeur des Associations membres Afrique et Caraïbes, va entrer en contact avec la Fecafoot, ainsi qu'avec les autres parties intéressées pour vous présenter les actions que la Fifa prévoit d'entreprendre pour surmonter cette situation". Cette réponse quasiment biaisée, de Fatima Samoura, secrétaire générale de la Fifa, montre en réalité, qu'il n'ya pas péril en la demeure à la Fecafoot.

S'il y'avait vraiment urgence, la Fifa, comme à l'accoutumée, aurait pris des mesures conservatoires urgentes et drastiques pour parer au plus pressé. Personne ou presque n'ignore la dextérité et la rigueur avec lesquelles la Fifa a l'habitude de réagir dans ce genre de situation.

D'ailleurs, les Camerounais  en savent quelque chose. En toute vraisemblance, et toute mesure gardée, la Fifa ne serait pas très disposée à chambouler l'ordre actuel des choses à la Fecafoot. Et tout porterait même à croire que l'instance faîtière de football mondial, serait sur la même longueur d'onde que le gouvernement camerounais, qui par la voix du chef de département ministériel des sports, avait solennellement, pris fait et cause pour le président Tombi, le 18 novembre 2015. Et depuis, c'est le statu quo ante dans les instances de décisions gouvernementales.

Le chef de l'État camerounais, dans une double cérémonie fort courue au palais de l'Unité, avait même eu à féliciter les autorités de football après les bonnes performances réalisées par les Lionnes à l'issue de la Can féminine de 2016 au Cameroun et surtout après le cinquième sacre continental des Lions  Indomptables à la Can Gabon 2017.

Tombi à Roko avait même été décoré. Y'a-t-il meilleure preuve de donner son quitus à quelqu'un? Au niveau des juridictions internationales, l'affaire Tombi a toutes les allures d'un procès kafkaïen. C'est cette espèce de procès au déroulement biscornu et dénouement incertain, peint par l'écrivain d’origine allemande, Franz Kafka, dans l'une de ses célèbres oeuvres" Le Procès". Il met à nu un environnement judiciaire inextricable, essentiellement, basé sur une bureaucratie tatillonne et dont la vocation première était d'appliquer l'atermoiement illimité.

Il s'agissait de retarder autant que possible l'échéance de la sentence. Le Tas, qui en réalité est un démembrement de la Fifa, fonctionne de cette manière dans le règlement du contentieux de la Fecafoot. Depuis longtemps, le Tas tourne le groupe des dissidents en dérision. Cette instance juridictionnelle, truffée de juristes chevronnés, est-elle incapable de rendre la sentence qui déboute Tombi et ses acolytes? Que non. Point n'est besoin de spéculer sur le sexe des anges pour savoir que le Tas louvoie et atermoie dans le dossier Fecafoot. Au demeurant, le Tas ne saurait ramer à contre courant au sujet des décisions prises par la Fifa.

Les  deux entités fonctionnent en parfaite symbiose. Désormais conscients des atermoiements du Tas, les dissidents ont migré vers une autre juridiction, à savoir le Tribunal fédéral suisse, pour avoir gain de cause. Mais c'est du bluff ! Quel que soit le cas, il existe toujours des passerelles, à peine voilées, entre ces différentes juridictions.

Bon à savoir, le Tas et la Fifa jouent sur le facteur temps. Les adversaires de Tombi doivent le comprendre ainsi. Pour l'instant, le président Tombi jouit de toutes les probabilités pour aller jusqu'au bout de son mandat. Réalité fort difficile à intégrer dans le camp adverse. Bien évidemment, Il n'est pas question de déchanter. Il faut certes continuer le combat, mais tout en sachant que tout ce déploiement risque d'être un  coup d'épée dans l'eau...

© Source : Mutations : Lazare Kingue

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Elite One : Canon s’enlise dans la zone rouge
Elite One : Canon s’enlise dans la zone rouge
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON
Récolte des termites en pays Bamiléké By SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON
actuellement sur le site
HABEAS CORPUS
CAMEROUN :: Jusqu'où iront les adversaires de Tombi à Roko ? :: CAMEROON