CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON
CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON

CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON

CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON
CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON
Malgré le rappel à l’ordre du ministre des Finances, les «changeurs » proposent toujours leurs services. A leurs risques et périls.

Des sourcils haussés en signe d’interrogation, une question en un mot murmuré que vous devinez plus que vous n’entendez (change ?), un geste discret de la main  (frottement du pouce et de l’index) vous accueillent dès que vous pénétrez le hall de l’aéroport international de Douala. Mêlé à la foule de voyageurs, un « changeur » vient de repérer votre arrivée.

A peine avez-vous secoué la tête en signe de dénégation  qu’il  se  met  déjà  en chasse d’un autre potentiel client. Comme plusieurs autres de ses camarades. Ici, on ne semble pas être au courant du rappel à l’ordre du ministre des Finances paru la veille dans Cameroon Tribune du vendredi 21 avril 2017, contre l’exercice illégal des activités de change. Tout est dans le « semble  »,  parce  qu’après  avoir échangé avec l’un d’eux, qu’on appelle « Président », on se rend vite compte qu’il a lu effectivement le communiqué de presse du Minfi.  

« Président » l’avoue lui-même et il saisit l’occasion pour exprimer ses réserves quant à cette sortie ministérielle  :  «  Nous  savons  que  nous sommes dans l'informel. Mais ça, c’est nous  envoyer  au  quartier.  Nous sommes des pères de familles. Ça va être difficile de s’en sortir. Chacun est déjà en train de réfléchir à ce qu’il va faire. » Il en profite également pour revenir sur l’activité en elle-même qui, du fait du nombre de plus en plus croissant de « changeurs », n’est plus aussi  florissante.  

A  l’aéroport  de Douala, ils sont près d’une cinquantaine, selon « Président ». Il pointe aussi  du  doigt  le  montant  de  la somme qu’il faut verser pour recevoir l’agrément, hors de leur portée : «plus de 50 millions F.»  Mêmes lamentations du côté d’Akwa Palace où on peut trouver de nombreux « changeurs » qui circulent à pied aux alentours de l’hôtel. Et ils préfèrent garder leur anonymat. Ici, l’un des vendeurs de devises rencontré  non  seulement  a  les  mêmes plaintes que « Président » de l’aéroport, mais il ajoute une crainte : celle d’être harcelé maintenant par les forces de l’ordre.

De plus, il assure que les ambulants ne changent pas grand chose, mais qu’il y a de gros « changeurs » qui « changent des centaines de millions. Nos pas nous mènent chez  l’un  de ces  barons,  non  loin d’Akwa Palace, dans un endroit auquel on ne prête pas vraiment attention.

A l’intérieur, il y a plusieurs pièces, avec des sièges et des calculatrices sur des tables. On croise un groupe de clients.  Dans la pièce principale, « Le Père ». Mais il ne touche pas à l’argent. La tâche revient à un « caissier » qui de temps en temps sort des liasses de billets de Cfa d’Afrique centrale et des devises étrangères de son boubou. Euros, dollars, nairas, dirhams, Fcfa d’Afrique de l’Ouest, etc.

Bien sûr qu’ils sont au courant de la décision. Et « Le Père » assure qu’ils ont  absolument  l’intention  de  se conformer à la réglementation et à tout ce que décide l’Etat. Ils ne prendront aucune décision pour le moment. En attendant, on peut voir de nos propres yeux que le « change » continue aux risques et périls des clandestins.

© Cameroon Tribune : Rita DIBA

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Colombie Vs Cameroun, j-21: les prix et le lieu de vente des tickets sont connus
Colombie Vs Cameroun, j-21: les prix et le lieu de vente des tickets sont connus
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON
William Jordan de MAGIC BENZ SERVICES DANS LE MERYLAND invité SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON
actuellement sur le site
HARMATTAN
CAMEROUN :: Change : La chasse aux clandestins :: CAMEROON
Loading...