CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON
CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON

CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON

CAMEROUN :: Les ? p?p?s ? croulants s?accaparent des ? petites ? fra?ches :: CAMEROON
CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON
Mercredi dernier, une de mes anciennes élèves m’a invité à son anniversaire. Elle est en fait, étudiante, et vient de soutenir son Master II. La jeune go ne venait d’avoir alors que…23 ans. Cool. Jeune, Jolie et Intello.  Aux âmes bien nées…

C’était donc une coïncidence heureuse et une belle occasion pour arroser l’évènement avec ses ami(e)s. Je n’ai donc pas voulu manquer la belle occasion d’aller lui adresser mes sincères félicitations.

Que de curiosites!

Il est à peu près 20h, quand je débarque sur les lieux. Première curiosité, l’endroit choisi pour la réception était un chic restau dans un grand hôtel de la place. Le genre d’hôtel 5 étoiles hein, où dorment généralement les hauts  cadres de la République. Je connais pourtant la modeste condition de ses parents. Une vie si précaire, qui frise parfois la pitié.  D’ailleurs, ils n’ont pas pu lui trouver un local décent en fac. Elle était donc obligée de coahabiter avec une de ses camarades de lycée.

Après quelques règles d’usage, seconde curiosité, il fallait aller s’éclater dans le célèbre night-club de l’hôtel, juste à quelques mètres de là. J’ai encore wonda.

Je me suis alors sincèrement demandé où est-ce qu’une « petite fille » comme ça, avait pris autant de fric pour organiser une fête aussi grandiose. Quelle classe!

Mais, ce qui me frappa le plus, troisième curiosité,   c’est que la plus grande partie des invités, étaient des hommes en apparence très vieux et croulants, âgés en majorité,   entre 45 et 65 ans hein.  Vraiment Étonnant.

ourtant dans la salle, comme femelles, ce n’étaient que de ces « bambambé » d’à peine 18-25ans, et vêtues dans de ces tenues hyper sexy, tellement dévergondées et impudiques. J’ai rarement vu un jeune garçon là-bas.

J’étais l’un des rares trentenaires de la salle. Je me suis alors sincèrement demandé ce que les «paters» aussi « yor » venaient faire dans un milieu aussi bondé de jeunes filles; que dis-je? De gamines.

Le declic inattendu…

Ma jeune pote, l’ « anniversaireuse » me présenta alors son « parrain », sa part de vieux « repé » de peut-être 65 ans en apparence. Il pouvait avoir plus, vu les cheveux blancs sur sa tête; un homme marié, haut cadre dans une société de la place. Il occupait la table d’honneur. Il ne disait rien et ne faisait que sourire.

Puis vint le moment de la danse. A yaaaah ! Le « parrain » est subitement devenu le « zoukeur » invétéré. Elle m’a pris pour un vrai con, la petite là. Le vieux était en fait son amant. Et curieusement, chacun des « vieux répés » présents, collait une petite, le genre que ce n’était plus bon. Onong. J’ai failli crier fort : « pédophilie » !!!

Un phénomène grandissant et ahurissant…

Eh ouii ! C’est le phénomène qu’il y’a maintenant au kamer. Les jeunes gamines ne sortent qu’avec leur papa, ces hommes d’âge mûr, souvent mariés et riches et qui entretiennent des relations charnelles et sans protections avec elles. Le phénomène a donc pris de l’ampleur.

L’enjeu est clair : faveurs sexuelles contre faveurs matérielles, allant de l’argent liquide à différentes formes de cadeaux et de présents.

À la conquête de la chair fraiche et des seins debout…

Elles sont donc très souvent très jeunes ; elles sont belles. Parfois adolescentes. Elles sont élèves ou étudiantes. Elles ont encore des seins bien debout et fermes. Elles ont des fesses bien rebondies et excitantes. Attablées discrètement dans un hôtel, un motel, une auberge ou dans un restaurant avec un homme plus vieux, qui a parfois l’âge de leur père ou de leur grand-père, elles prennent du plaisir, du vrai…

Du sexe et des orgies en échange du gros fric et des présents de luxe…

Les vieux paters savent qu’avec les jeunes go, ils ont droit à tout : de la douceur, de la tendresse, des câlins, et des positions abracadabrantes. Elles leurs permettent de revivre des fortes sensations nouvelles au niveau de leur sexualité; alors, ils « farotent »!

Seulement ici, personne n’est dupe. Il ne s’agit pas d’amour, mais de sexe. Pas de romance, mais d’espèces sonnantes et trébuchantes. Silence, ici on se prostitue ! Et des raisons ne manquent pas pour expliquer cette débauche.

Un discrédit sur les jeunes hommes…

En fait, ces adolescentes estiment que les gars de leurs générations n’ont jamais de l’argent ! Ils sont tellement chiches et pingres. Elles sont donc obligées de sortir avec ces gros poissons beaucoup plus friqués, qui leurs garantissent une certaine sécurité matérielle et financière et qui leur proposent des grosses sommes d’argent et trouvent des solutions rapides à leurs soucis financiers, moyennant des plaisirs sexuels suspects!

Un discrédit sur les vieilles femmes, les fanées…

Pour continuer de justifier ces écarts et ces bassesses, certains de ces « coups pliés » indexent leurs femmes déjà trop mûres et fanées, qui manquent cruellement de romantisme et ont perdu du jus.

Et avec la routine du mariage, les « répés » finissent par se lasser de leurs épouses et ne sont plus attentionnés comme avant. Ils se ruent  donc dans la rue, à la conquête de la chair fraiche ! La bonne viande.

On ne sortira pas si vite de l’auberge. ..

Il est donc clair qu’au Cameroun, le phénomène des relations entre vieux et adolescentes, semble encore avoir de beaux jours devant lui.

Une tendance qui s’accroît au jour le jour et pousse toutes ces adolescentes de plus en plus précoces sexuellement, à ne sortir qu’avec leurs papas, les «répés». Surtout qu’ils ont des voitures, le gros fantasme des camerounaises!

Ah,  je comprends finalement pourquoi les jeunes gars eux aussi sont devenus des « gigolos » et des « ambassadeurs ». Match nul donc !

En quittant les lieux de l’anniversaire, ma jeune amie et son papa d’amant avaient curieusement disparus depuis. Leur nuit a dû être torride et sexuelle. Moi qui espérais pourtant me lancer chez elle hein…
L’amour est vraiment formidable au Mboa, vivons seulement !

© Mboattitudes.mondoblog.org : Fabrice NOUANGA

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Exclusif: Zambo Anguissa en cinq leçons
Exclusif: Zambo Anguissa en cinq leçons
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON
Freddy ZANGA de la CICP invité SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON
actuellement sur le site
QUOTIDIEN DE L'éCONOMIE
CAMEROUN :: Les « pépés » croulants s’accaparent des « petites » fraîches :: CAMEROON
Loading...