Cameroun - Diaspora: Un ouvrage collectif sur lengagement de la diaspora au dveloppement du Cameroun :: CAMEROON

Cameroun - Diaspora: Un ouvrage collectif sur lengagement de la diaspora au dveloppement du Cameroun :: CAMEROON

Cameroun - Diaspora: Un ouvrage collectif sur l?engagement de la diaspora au d?veloppement du Cameroun :: CAMEROON
Cameroun - Diaspora: Un ouvrage collectif sur l?engagement de la diaspora au d?veloppement du Cameroun :: CAMEROON
"Diaspora Camerounaise - En dehors de l'État, au sein de la Nation", ouvrage collectif commis par une vingtaine d´intellectuels camerounais de tous les horizons et regroupés au sein du Think Thank CABAC offre "des propositions nouvelles et originales pouvant influer sur la façon dont les décideurs camerounais perçoivent les problèmes et envisagent des solutions aux multiples défis de développement". 

Et du coup, l´ouvrage, en vente depuis 2015, pourrait être un catalyseur des débats lors du premier forum de la diaspora camerounaise, FODIAS 2017, prévue du 28 au 30 juin prochains á Yaoundé, au Cameroun. 

Pour en savoir davantage, camer.be est allé à la rencontre de deux membres du Think Thank CABAC, en l´occurrence, le président Dr. Alain Nkoyock, Ecrivain et universitaire  et  la présidente de la Commission Communication, Partenariat Stratégique et Développement, Lisa Kobla-Andela.

"Diaspora Camerounaise - En dehors de l'État, au sein de la Nation" est le titre de l´ouvrage collectif que vous venez de mettre sur le marché. Qu´elle en est la quintessence et á qui s´adresse-t-il?
Nous vous remercions pour l’attention que vous accordez à nos résultats de recherche sur la problématique de l’engagement de la diaspora camerounaise au développement du Cameroun. L’intention des auteurs de cet ouvrage est de mobiliser les intellectuels, Camerounais pour la plupart, autour d'une réflexion collective sur le rapport entre le Cameroun et ses ressortissants éparpillés à travers le monde et de répondre à la question de savoir de quelle manière nous pourrions influencer la transformation socio-économique de notre pays.

Cet ouvrage est un brillant travail intellectuel qui s’adresse non seulement aux décideurs et leaders d’opinion camerounais, mais à toutes les autres diasporas et peuples africains qui veulent comprendre la complexité de cette thématique et étudier des pistes prometteuses de solutions pour intégration de ces forces vives se trouvant à l’extérieur du continent, non pas dans un climat d’opposition, mais dans une coopération effective gagnante pour tous.

Dans notre esprit, il y a ni une diaspora camerounaise de protestation, encore moins une diaspora active de développement. La diaspora camerounaise dans son ensemble a longtemps prouvé qu’elle restait attachée au pays, et qu’elle s’identifiait aux rêves et aux ambitions légitimes des « frères et sœurs restés au pays ».

Qu´est-ce qui vous a motivé á écrire ce livre?
Nous partageons avec les Camerounais nos idées afin de vraiment contribuer à l'amélioration du bien-être de nos frères et sœurs. Nous espérons sensibiliser tant les Camerounais de la diaspora que les autorités nationales sur l'impératif d'une organisation stratégique de leur interaction. 

Nous appelons la diaspora à tirer le meilleur parti des opportunités offertes par leur pays d'implantation et à s'investir davantage dans leurs affaires pour, à la longue, devenir une force incontournable dans les rapports entre leurs pays et le Cameroun. Nous espérons aussi que les autorités verront en la diaspora un partenaire au développement avec lequel elles peuvent compter pour la nécessaire modernisation de notre pays.

Votre  livre n´arrive-t-il á point nommé, puisqu´il parait au moment où les préparatifs de la première édition du Forum des camerounais, FODIAS, prévue du 28 au 30 juin 2017 á Yaoundé battent leur plein?
L’ouvrage est sur le marché depuis 2015. Indéniablement, il pourrait être un catalyseur des débats lors du FODIAS. À ce jour c’est le travail le plus abouti sur la problématique de la contribution de la diaspora Camerounaise au développement du pays.

On le lit partout, l’Afrique est entrain de se réveiller. Elle est le futur et porte toutes les promesses et espoirs de ses fils et filles restés sur le continent ou dispersés à travers le monde. Il est passé le temps où sa diaspora se contentait d’envoyer des sommes massives aux familles. Nous assistons depuis quelques années déjà, à un changement positif dans l’engagement de la diaspora africaine envers son continent d’origine. 

Des groupes de réflexion sont créés dans divers pays occidentaux, avec pour objectif principal de proposer et d'asseoir des visions politiques, technologiques et économiques de développement, incluant cette diaspora, et qui pourraient accompagner l’Afrique non plus à l’émergence, mais à un développement effectif et certain. 

C’est à cet exercice que se livre le Think Thank CABAC, un groupe de réflexion initié par des intellectuels de la diaspora camerounaise dont l’objectif est de promouvoir l’engagement de la diaspora africaine pour le développement de l’Afrique, dans son premier ouvrage “DIASPORA CAMEROUNAISE, En dehors de l’État, au sein de la nation”, publié aux Éditions Kiyikaat.

Cet essai a été dirigé par Alain NKOYOCK, fondateur du Think Thank CABAC et fonctionnaire à l’ONU, et la préface est de Theodore NKODO FOUMENA, économiste et consultant indépendant. 18 autres intellectuels camerounais de tous les horizons ont participé à cet exercice complexe: des spécialistes question de développement, en énergie nucléaire, des chercheurs en immunologie, des spécialistes en communication, aviation civile, banquiers, informaticiens, sans oublier les sociologues, économistes et anthropologues qui se sont penchés sur la question de savoir pourquoi et comment les actions de la diaspora camerounaise doivent être intégrées dans le développement de sa nation d’origine tout établissant une coopération saine avec les gouvernements et d’autres diaspora africaines.

N´avez-vous pas peur que les propositions contenues dans ce livre comme plusieurs d´autres avant votre livre, restent sans effet?
Il faut une volonté politique pour prendre en compte ces propositions. Le Think Tank CABAC voudrait contribuer à l’animation du débat intellectuel, à la vie des idées, à la recherche et à l’amélioration des politiques de développement du Cameroun.

Votre ouvrage aborde plusieurs thèmes, sauf l´éthique et la culture. Peut-on parler de développement du Cameroun sans parler de l´éthique, de la morale, du respect de la chose publique ?
Plusieurs chapitres dans le livre abordent ces thématiques notamment les problématiques de la lutte contre la corruption et des crimes généralisés, et une série de propositions sur la base des expériences réussies ailleurs.
 
Nous suggérons une réflexion critique sur la corruption et la mal gouvernance au Cameroun. Le fait que la corruption soit endémique et qu’elle ait imprégné tous les aspects de la vie nationale pendant une longue période, exige une nouvelle approche multidimensionnelle impliquant à la fois des mesures réactives et proactives pouvant offrir les meilleures chances de maîtriser le fléau. 

Cette stratégie devrait inclure des réformes structurelles, une transparence accrue dans la gestion des affaires publiques, les conditions de travail dans la fonction publique, une révision de nos rapports avec nos partenaires bilatéraux et multilatéraux ainsi qu’une coopération efficace entre les agences de lutte contre la corruption.

Photo -Lisa Kobla-Andela,présidente de la Commission Communication, Partenariat Stratégique et Développement

Comment comptez-vous vulgariser votre livre?
Cet ouvrage ne nous appartient plus. Aux Camerounais et aux Africains de s’en approprier. A nous tous de vulgariser les idées de cet ouvrage. 

Un mot sur votre collectif?
Le Think Tank CABAC est une association de développement qui a pour but de produire et diffuser des solutions en matière de politiques de développement socio-économique, culturel et politique pour le Cameroun, l’Afrique et les pays du Sud. Dans ce cadre, le Think tank CABAC se fixe trois objectifs prioritaires :
- Il cherche à favoriser la rénovation intellectuelle des politiques de développement des pays du Sud. Par ses travaux et son influence, il veut contribuer à l’élaboration d’une nouvelle matrice idéologique du développement socio-économique, culturel et politique des pays du Sud et à la promotion de ses idéaux.

- Il analyse, élabore et accompagne la mise en œuvre de solutions de développement opérationnelles auprès des institutions internationales, des pays du Nord e du Sud, de l’ensemble des administrations et des structures ou entreprises privées et publiques et partenaires qui participent aux politiques de développement.

- Il inscrit son action dans un réseau international de « think tanks » novateurs et met son réseau au service de la réalisation de son objet. Il veut s’inspirer des réussites et des bonnes pratiques de nos partenaires du Sud, participer de  l’influence intellectuelle (ou mobiliser les intellectuels) de la diaspora camerounaise, contribuer à faire émerger une nouvelle doctrine de développement du Sud.

Plus généralement, le think tank CABAC contribue à l’animation du débat intellectuel, à la vie des idées, à la recherche et à l’amélioration des politiques de développement des pays du Sud. Il fait connaître de nouveaux talents. Il popularise les idées de développement et les grands enjeux du monde contemporain auprès du monde politique, des médias, des entreprises, du grand public.

Il demeure un lieu de concertation avec un Bureau directeur et des Commissions et est indépendant de tout parti politique au Cameroun et à l’étranger.

ISBN: 978-2-923821-32-0 
Editeur: Editions Kiyikaat 
  
Disponible en ligne
https://www.kiyikaat.com/index.php?id_product=339&controller=product&id_lang=2&search_query=+978-2-923821-320&results=1  
https://www.amazon.fr/Diaspora-Camerounaise-dehors-lEtatnation/dp/2923821327/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1429848381&sr=8-1&keywords=Nkoyock 

 

© Camer.be : Issa-Behalal

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Urgent, Masters de Londres: Goffin créée l'expoit, mais manque le titre
Urgent, Masters de Londres: Goffin cre l'expoit, mais manque le titre
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun - Diaspora: Un ouvrage collectif sur lengagement de la diaspora au dveloppement du Cameroun :: CAMEROON
Prince KESTAMG artiste complet se raconte chez SOPIEPROD
évènement
Cameroun - Diaspora: Un ouvrage collectif sur lengagement de la diaspora au dveloppement du Cameroun :: CAMEROON
actuellement sur le site