CAMEROUN :: Sant pour tous : 6% de la population protge :: CAMEROON

CAMEROUN :: Sant pour tous : 6% de la population protge :: CAMEROON

CAMEROUN :: Sant? pour tous : 6% de la population prot?g?e :: CAMEROON
CAMEROUN :: Sant? pour tous : 6% de la population prot?g?e :: CAMEROON
Le Cameroun dispose d’une architecture de couverture qui manque de moyens pour être mise en oeuvre.

Au cours de la cérémonie d’échanges des voeux au ministère de la Santé publique, le 31 janvier 2017, le ministre André Mama Fouda a rappelé l’un des plus grandes préoccupations au Cameroun : la mise en oeuvre de la couverture universelle en santé. Le déficit a été présenté par la sous-directrice de la prévention et de l’action communautaire, Dr Elise Owono Virginie.

« Seulement 6% de la population est couverte par un mécanisme de protection en santé. Nous avons 94% que nous devons couvrir par un système national. Pour cela, nous devons améliorer notre taux de mutualisation qui est de 2%. Ceci permettra la mise en commun des ressources pour pouvoir acheter les prestations de manière stratégique. C’est-à-dire, payer pour des soins de qualité en ayant fait un positionnement à l’avance, qui aura la contribution de l’État et des personnes », a expliqué le Dr Elise Owono Virginie.

La couverture universelle en santé est un système établi permettant de donner la possibilité à toute personnes ayant besoin d’une assistance maladie, de pouvoir y accéder sans conditions de ressources. En effet, selon l’Organisation mondiale de la santé, toutes les couches de la population ont droit à la prise en charge d’un paquet de prestations de base. La couverture universelle en santé doit répondre à cette exigence.

Le Cameroun dispose depuis 2013 d’une architecture de couverture universelle en santé. Elle est un ensemble de mécanismes de regroupement et de gestion des fonds pour permettre la prise en charge collective des dépenses liées à l’accès des populations aux soins et services de santé. Ces mécanismes sont notamment l’assurance sociale, les mutuelles sociales, les programmes nationaux d’accès gratuit aux soins et services de santé, l’assurance maladie privée et les structures de l’économie  sociale.

Le Dr Owono l’a dit, la mise en oeuvre de cette couverture passe par le recouvrement des contributions. Un ensemble de préalables ont été envisagés dans l’optique de mener à bien le projet. Chez les travailleurs du secteur formel, cette contribution sera prélevée automatiquement sur le salaire par les services compétents des Finances et du Trésor public pour les agents de l’Etat, et par les employeurs pour les travailleurs du secteur privé. Pour les agents à la retraite, elle sera prélevée automatiquement sur la pension par les services compétant et la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps).

Pour les travailleurs de l’économie informelle, ces fonctions seront déléguées à une pluralité d’acteurs nationaux qui interviennent auprès des populations tant en milieu urbain que rural. Il s’agit entre autres des mutuelles sociales, des instituions de micro finance, des organisations non gouvernementales, des coopératives et des associations professionnelles. Les ressources collectées, y compris la part patronale, seront reversées dans le compte de la structure nationale de gestion. Les personnes pauvres et vulnérables ne disposant pas de revenus suffisants pour contribuer au système de couverture en santé seront exemptées du paiement de la cotisation.

« Nous voulons mettre en place un système social  où les personnes qui ont la capacité de contribuer, le font à hauteur de leur capacité ; et celles qui ne l’ont pas, sont supportées par le système. Nous avons travaillé avec le ministère des Affaires sociales sur la méthode d’identification de ces personnes extrêmement pauvres. Il y a des critères au niveau communautaire et un test économique qui permettent d’avoir la liste de ces personnes », a ajouté le Dr Owono.

© Source : Le Jour : Francky Bissal Z

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

WiseMan
CAMEROUN :: Sant pour tous : 6% de la population protge :: CAMEROON United States (Silver Spring)
Liste des Anglophones kidnapps du Cameroun Occidental et emprisonns a Yaound, au SED et a Kondengui sans jugement:

Agbor Balla
Dr Fontem Neba
Penn Terence Khan
Mancho bibixy
Elvis ndzenyuy
Veranso stephen
Tatah Elvis
Ngalim Felix
Tsi Conrad
Muforchu Jean Pierre
Tambou cedric
Tangwa malvin
Levala Brian
Awuh Terence
Aselacha martin
Away Dzenyagha junior
Munji Roland
Awemo Joseph
Hillary Ndonkeh
Sunjo Diedonne
Wenong Snow Moses
Kingah Valentine
Yusinyu Gerald
Ndasi julius
Nkembu anicet
Kuyase Leonard
Mungou Azeh
Pang James
Manyaika Gaston
Eugene Ngeme
Tah Emile
Ngoumbe Zack

Nous sommes Anglophones!

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Frantz Pangop: Le nouveau Lion indomptable
Frantz Pangop: Le nouveau Lion indomptable
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Sant pour tous : 6% de la population protge :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
CAMEROUN :: Sant pour tous : 6% de la population protge :: CAMEROON
actuellement sur le site