CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON
CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON

CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON

CAMEROUN :: Les m?dias mis en garde contre toute apologie du f?d?ralisme :: CAMEROON
CAMEROUN :: Les m?dias mis en garde contre toute apologie du f?d?ralisme :: CAMEROON
Le régulateur camerounais des médias a menacé vendredi de sanctionner les organes de presse diffusant des discours favorables au séparatisme ou au fédéralisme exigés par la minorité anglophone qui se dresse depuis deux mois contre Yaoundé.

"Le Conseil national de la communication (CNC, régulateur des médias) met fermement en garde l'ensemble des médias nationaux publics et privés contre toute publication ou diffusion de propos tendant à faire l'apologie de la sécession et du fédéralisme", a averti cet organe créé par le gouvernement, dans un communiqué de presse lu sur les antennes de la radio nationale.

Le régulateur a agité la menace de "sanctions allant de la suspension temporaire à l'interdiction définitive d'activité", qualifiant de "dérives" le fait de donner la parole aux partisans du fédéralisme ou de la sécession.

Le CNC a nommé certains médias, dont les plus connus localement son Le Messager, The Garduan Post, Canal2 International, STV et Equinoxe TV.

Pour le régulateur, ces médias présentent un "caractère anti-constitutionnel" et sont "de nature à porter atteinte à la forme républicaine, à l'unité et à l'intégrité territoriale et aux principes démocratiques qui régissent l'Etat".

Certains journalistes ont aussitôt accusé le CNC de vouloir "museler la presse".

Les régions anglophones du Cameroun (20% des 23 millions d'habitants) revendiquent depuis novembre le fédéralisme voire la partition du pays.

Le pouvoir de Yaoundé s'oppose à ces deux options.

Internet a été coupé dans ces deux régions. Plusieurs leaders de la contestation ont été arrêtés. Ils ont été mis à la disposition du tribunal militaire, les autorités ayant décidé de leur appliquer les dispositions de la très controversée loi anti-terroriste.

"Le gouvernement est déterminé à mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour que la paix, la sécurité publique, l'unité nationale et l'intégrité territoriale soient préservées", a promis son porte-parole, Issa Tchiroma Bakary.

Dans un communiqué, le Social democratic front (SDF, principal parti d'opposition) "demande le rétablissement de l'internet sans délai dans la région du Nord-ouest".

"Le SDF rappelle que le fédéralisme ou la décentralisation réelle" est et demeure la seule voie de sortie de crise" dans son communiqué.

© Source : AFP

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Epervier
Pendant qu'on y est, ces crétins néo colons peuvent-ils publier une liste de sujets que les camerounais ne sont pas autorisés à aborder?

Une véritable bande de misérables individus.

Il faut renverser le régime néo Colin.

Un professeur d'université qui enseigne "l'État fédéral " à ses étudiants dans un cours de droit constitutionnel va-t-il se faire torturer par ces ânes que la France a placés au pouvoir dans notre pays?

Devenez membres de l'ORGANISATION POUR LE CHANGEMENT

Nous devons renverser le régime néo colon et prendre le pouvoir
le messie
OPPRESSION WILL ALWAYS FAIL AGAINST THE WILL OF THE PEOPLE.
WE SHOULD TRIUMPH AGAINST LA REPUBLIC THE FORCES OF DARKNESS THEY REPRESENT.
zed2three
@épervier,avant de traiter les Camerounais de "crétins" essayent avant tout emballement de saisir le sens des mots-on parle bien des médias qui font "l'apologie" du fédéralisme et de la sécession-dont ceux qui sont une caisse de résonance de ces groupuscules anarchistes qui cherchent à saper notre stabilité et notre unité-on ne peut interdire le débat ni l'analyse de ces thèmes dans les médias-ce serait justement idiot et impossible-voilà comment il faut comprendre cette réaction gouvernementale
zed2three
@épervier,avant de traiter les Camerounais de "crétins" essaye avant tout emballement de saisir le sens des mots-on parle bien des médias qui font "l'apologie" du fédéralisme et de la sécession-dont ceux qui sont une caisse de résonance de ces groupuscules anarchistes qui cherchent à saper notre stabilité et notre unité-on ne peut interdire le débat ni l'analyse de ces thèmes dans les médias-ce serait justement idiot et impossible-voilà comment il faut comprendre cette réaction gouvernementale
Epervier
@ZED2THREE

Qui est anarchiste?

Je me contente de la partie 'apologie du fédéralisme " de ce communiqué complètement idiot.

J'adopté votre qualificatif.

J'ai lu sur une autre plate-forme de discussion un intervenant qui a pris la peine d'aller chercher la définition du mot "apologie " qui renvoie à "magnifier quelque chose d'illégal, d'interdit".
Le fédéralisme serait dont illégal ou interdit au Cameroun?

Ou alors ce serait l'idée de modification constitutionnelle qui le serait?

Il faut renverser le régime néo colon

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Portugal : Aboubakar plane
Portugal : Aboubakar plane
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON
Vincent-Sosthène FOUDA Invité SOPIEPROD ET CAMER.BE
évènement
CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON
actuellement sur le site
INTéGRATION
CAMEROUN :: Les médias mis en garde contre toute apologie du fédéralisme :: CAMEROON