GABON :: Ouverture de la Can 2017 : Libreville souffle le chaud et le froid

GABON :: Ouverture de la Can 2017 : Libreville souffle le chaud et le froid

GABON :: Ouverture de la Can 2017 : Libreville souffle le chaud et le froid
GABON :: Ouverture de la Can 2017 : Libreville souffle le chaud et le froid
La fête du football s'annonce t'elle belle il n ya pas de raison de douter. Mais, la ville s'est reveillée timidement ce jour du 14 janvier 2017. Et pourtant, un grand evenement se prepare dans ce pays de pres de deux millions d'habitants situé en Afrique centrale. Pour la deuxieme fois, le pays abrite la finale de la coupe africaine des des nations de football. Il y avait là une bonne raison de jubiler pour donner une dimension à la hauteur de la fete du sport. Bien plus, à Belle vue 1 et 2, deux quartiers chauds de la capitale.

Un match Ali Bongo contre..

On crie à hue et à dia que le Gabon a atteint le stade de la maturité; parce qu' "il n'est pas donné à n'iimporte qui d'organiser une finale de la can deux fois en l'espace de 5 ans" emboitant ainsi le palais du bord de Mer ou le locataire Ali Bongo Omdimba, fraichement porté à la tete pour un mandat de 7 ans a mis les petits plats dans les grands pour la reussite de la competition. Librevielle, port gentil, France ville et oyem se sont parées de leurs plus beaux habits pour accueillir les equipes venues de 32 pays Africains. Ici on confesse qu'il s'agit de la fete du football africain qui a pris une fois de plus rendez vous au Gabon.

Jean Ping

Et pourtant, au quartier on se presse lentement. Le reveil a été celui des jours ordinaires. Les populations semblent prises en otage par les deux factions politiques rivales qui se la discutent depuis la derniere election presidentielle. Rien ne doit "venir gater cette rencontre des Africains" Le careffour Rio ( place de la paix) ou Jean Ping a decidé de preter serment pour "troubler" la fete en ce jour meme de l'ouverture de la Can, un codon de securité a été dressé par les forces du maintien de l'ordre. Et, contre vents et marées tout se passe dans l'ordre. Les populations vont et viennent.

Une victoire du football.

Et puis à la gare routiere, le coin le plus chaud de la capitale, l'ambiance est monté d'un cran en fin de matinée. Des echarpes aux couleurs des equipes en competition. Des caravanes motorisées, notamment celles des equipes nationales du Cameroun et du Gabon se sont ébranlées er direction du stade de l'amitié situé au quartier Agondje pour l'ouverture de la competition. Les pronostics sont aussi allés dans tous les sens "cette coupe restera au Gabon" est le voeu le plus cher de tous les librevillois au moment du kick-off..Chaud devant.

© Camer.be : Ben BATANA Libreville

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@