AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA
AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA

AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA

AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants ? abandonner le Franc CFA
AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA
L'Organisation non gouvernementale internationale Urgences Panafricanistes (URPANAF) remercie la société civile africaine qui, par son exceptionnelle mobilisation, a assuré le succès de la manifestation unitaire transcontinentale du samedi 7 janvier 2017. Cette mobilisation historique permet d'envisager avec confiance et sérénité l'avenir immédiat, à savoir l'abandon définitif du Franc CFA.
 
En répondant massivement à l’appel du militant panafricaniste, écrivain et chroniqueur télé Kemi Seba, leader d’URPANAF, les panafricains ont clairement exprimé leur refus du paternalisme politico-économique de la France et leur volonté d’en finir définitivement avec une monnaie qui appauvrit les populations des quinze pays où elle est en circulation.
 
Créé par décret le 26 décembre 1945, le Franc CFA est l’un des derniers avatars de la décolonisation inachevée. Il est en cours aux Comores et dans quatorze Etats en Afrique : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Mali, Niger, République Centrafricaine, République du Congo, Sénégal, Tchad, Togo.
 
L’ONG Urgences Panafricanistes a constitué un Comité d’experts économiques, financiers, juridiques et sociaux. Ces spécialistes reconnus ont pour prérogatives, entre autres, de transmettre une série de résolutions, telles que formulées par les peuples africains, aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Zone Franc CFA. Celles-ci étant, in fine, destinées aux Représentants officiels de la République Française.
 
En formant un "Front Anti Franc CFA" dans les pays membres, les initiateurs du mouvement et la société civile envoient un signal fort aux autorités françaises. Ils les invitent à prendre leurs responsabilités en renonçant à un système monétaire obsolète hérité de la colonisation. Ces accords de coopération sont désuets et doivent être dénoncés.
 
Plus de soixante-dix ans après la naissance du Franc CFA, la France n’a pas d’autre choix que de reconnaître enfin aux Africains le droit de battre, gérer et administrer eux-mêmes leur propre monnaie, l’un des principaux attributs de la souveraineté nationale.
 
Dans l’hypothèse où, en dépit du bon sens, les dirigeants français feraient obstacle aux aspirations légitimes des peuples africains, l’ONG Urgences Panafricanistes se réserve le droit d’envisager des campagnes de sanctions économiques ciblées contre les entreprises françaises opérant en Afrique.

© URPANAF : Toussaint Alain

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Epervier
Comment expliquer le fait qu'après 31295 visionnements/hits, personne n'ait fait de commentaire?

Plusieurs hypothèses sont possibles:

1. les lecteurs sont des spectateurs, comme dans un stade de football, africains ou non.

2. les africains qui ont lu l'article prennent le problème au séreux et espèrent qu'un sauveur vienne les «délivrer»

3. la majorité des lecteurs sont européens et impérialistes et se demandent comment les africains vont réagir à ce genre d'initiatives.
Epervier
Très belle initiative

Félicitations à URPANAF pour cette initiative

Félicitations à Hortense Dt pour la réaction sur FACEBOOK



Epervier
Il est bon de dénoncer le franc CFA pour les crimes multiformes qui découlent de son imposition à l'Afrique par la France depuis 1945.

Mais dénoncer ne suffira pas pour que nous en soyons débarrassés.

Que se passera-t-il si la France répond à une dénonciation comme celle-ci qu'elle est ouverte à toute proposition venant des États africains?
Un officiel français a d'ailleurs déjà tenu un tel discours.

Nous devrons donc regarder du coté des dirigeants néo colons en Afrique pour attendre d'eux des «propositions» à la France.

Notons que nous n'avons accès qu'à des informations du domaine public et que les gouvernants néo colons au pouvoir dans nos pays , en plus d'avoir accès à la même information lisent ou participent à des travaux avec de l'information secrète, top secrète ou autrement plus «sensible».
Epervier
Notons aussi que ces néo colons au pouvoir ont des conseillers richement rémunérés et détenteurs de parchemins universitaires les plus élevés qu'on peut obtenir dans l'enseignement supérieur.

Nous pouvons donc difficilement prétendre donner des leçons d'Analyse aux dirigeants néo colons dans nos pays qui sont eux-mêmes détenteurs de parchemins universitaires de très haut niveaux.

Les dirigeants néo colons dans nos pays ont fait un choix.

Le choix de gouverner nos pays pour des intérêts étrangers.

Ils ont fait un choix idéologique.

Leur idéologie n'est pas officiellement énoncée et assumée parce que nous sommes ignorants et n'avons pas encore compris le jeu qui se joue.

Alors ils font semblant d'essayer de «développer» nos pays avec «l'aide» de la «coopération» (française), mais c'est «difficile»

Voilà la narration qu'on veut nous faite avaler
Epervier
En réalité les néo colons pratiquent une politique d'oppression en vue de confisquer nos richesses pour les exporter en nous apauvrissant.

C'Est exactement ce qui se passe.

A nous de faire preuve de maturité et de comprendre que Paul Biya au Cameroun,

Ouatara en Côte d'Ivoire,
Macky Sall au Sénégal,
Sassou Nguesso au Congo
etc.

sont les collaborateurs de la France dans l'Oeuvre de destruction de nos pays et de nos vies.

Que faire alors?
Epervier
la première étape consistera à avoir chacun la volonté affirmée et inébranlable de vouloir nous libérer de l'oppression que nous subissons

La seconde étape consistera à invoquer notre pouvoir d'action qui réside dans notre UNION au sein d'une organisation commune pour l'entreprise de libération et de prise de contrôle de notre avenir

Vous avez déjà entendu dire dire «l"union fait la force»
ou encore «le pouvoir au peuple»

et d'autres expressions similaires

Ces expressions veulent dire que le Peuple, l'UNION de populations mobilisées pour une cause commune, est détenteur d'un Pouvoir inaliénable.

Ce n'est pas quelqu'un qui donne le pouvoir au Peuple

Le Peuple génère le pouvoir
En nous mettant ensemble, nous générons donc notre pouvoir par induction.

La troisième étape consistera à renverser les régimes néo colons

Enfin, nous mettrons en oeuvre nos politiques
Epervier
le titre de l'article annonce une exhortation adressée aux chefs d'États africains concernés

Le contenu de l'article s'adresse à la classe politique française lui demandant de libérer l'Afrique joug du franc CFA

Est-ce pour faire ressortir la duplicité entre les uns et les autres?

Tenez un discours franc et clair pour aider à l'éclatement de la Vérité.

Vous pouvez nous joindre à revolution.cameroun@hotmail.com

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Maâloul retrouve les Aigles de Carthage
Maâloul retrouve les Aigles de Carthage
Facebook
radios
RTS 90.5 FM AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA Sky One Radio 100.1 FM AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA Amplitude FM AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA Kalak FM AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA Nkongsamba FM AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA Cameroonvoice AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA Fréquence de vie AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA
réclame
partenaire
AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA
ELECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE VU PAR UN BOUT DU CAMER
évènement
AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA
actuellement sur le site
LE JOUR
AFRIQUE :: Les citoyens Africains exhortent leurs dirigeants à abandonner le Franc CFA
Loading...