AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints
AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints

AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints

AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches ts?ts? ? leurs bourreaux qui font les saints
AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints
Elles sont arrivées les « mouches tsé-tsé » quand nous, Africains, étions en bonne santé physique, morale et spirituelle. Après, nous avons nos corps empoisonnés et malades et nos esprits bien pollués par tous leurs vices.

Aujourd’hui, les regards de ces étrangers qui se posent sur nous sont habituellement remplis de mépris. C’est avec un grand mépris et d’épais crachats qu’ils accueillent ceux d’entre nous Africains subsahariens.

Ces étrangers nous voient tels des objets de leur vie. Ils jugent que nous ne pouvons pas nous prendre en charge, que nous ne pouvons pas créer des richesses à partir de nos nombreuses richesses parce que nous serions bêtes.

Ils crient et tonnent que nous sommes des éternels assistés et que nous ne produirons rien de grand dans le monde sans leurs assistances. Ils le disent, le répètent et le répètent et nombreux d’entre nous finissent dans ce piège.

Mais voyons ! Les bourreaux croient-ils avoir dévoré jusqu’aux yeux de leurs victimes ? Sommes-nous faibles ou continuellement affaiblis ? Et puis, est-il là dehors d’assistances qui nous libèrent de notre servitude critique actuelle ?

N’allons pas loin dans les jours de la Traite des Noirs qui a trop affaibli l’Afrique subsaharienne. Partons seulement de la fin de la 2e guerre mondiale pour dire aux « mouches tsétsé » de se taire, que nous ne sommes pas des Incapables.

--Des Européens et Etatsuniens en se rabattant sur les ressources africaines et les ponctionnant telles des sangsues et glossines qui sucent et affaiblissent une bête ont dans toute la barbarie possible étouffé des velléités souverainistes.

--L’on a assisté jusqu’à ce jour au maintien des accords économiques, financiers et militaires incompatibles avec le progrès et la souveraineté de certains pays, surtout dans les colonies et nations sous-tutelle françaises.

--Il y a eu des guerres des pillages des ressources naturelles, les échanges inégaux et l’imposition parfois de certaines cultures et orientations économiques infructueuses aux pays dominés sont des piqûres mortelles.

--Il y a eu l’élimination brutale physique ou systématique des leaders africains souverainistes les mieux outillés et courageux pouvant porter à leur accomplissement les rêves, espoirs et visions de leurs peuples.

--L’imposition aux peuples africains des dirigeants-pantins voués à leur service et à la protection de leurs intérêts aux dépens de ces peuples en plus d’un demi-siècle. Ça fait très mal. Et si cela arrivait un jour à ces pays étrangers !

--Le mépris total et l’abandon parfois des peuples africains par ces dirigeants qui n’ont de comptes à rendre qu’à ceux qui les ont placés au pouvoir.

--Les chantages et assauts répétés du FMI et de la BM contre les pays à la tête desquels se trouvent ces valets qui pourtant savent bien que ces organismes n’ont jamais développé un seul pays au monde.

--Les crimes colossaux de la France dans une douzaine de pays francophones d’Afrique depuis 1945 à travers le FCFA qu’elle contrôle, les pillages excessifs, assassinats, génocides, coups-d’ Etat, création des conflits et groupes armés.

--Chantages à certains dirigeants-ennemis du peuple comme Paul Biya, pour obtenir la signature des Accords de Partenariat Economique (APE) qui sont un grand assommoir sur les économies embryonnaires et malingres africaines.

--Le monopole de certains groupes économiques et financiers étrangers sur des secteurs vitaux nationaux (ports, transports, banques, mines, bonnes terres …) et occupations militaires bien que décriés par les peuples.

Tout est fait pour que l’Afrique reste sur ses genoux. Pire –il faut le dire –dans les pays francophones où la vraie industrialisation et le vrai décollage s’avèrent impossibles tant que ces pays n’auront de monnaies qu’ils contrôlent.

Les assistances directes étrangères ou à travers des structures comme la BM et le FMI ne peuvent sauver l’Afrique. Le travail adroit dans la production et les combats libérateurs contre les dirigeants pantins doivent s’intensifier en 2017.

Les pays africains et africains francophones en particulier ont pour devoir sacré premier de se dépêtrer des valets placés à leur tête qui servent les intérêts des maîtres en se servant. Ils doivent s’offrir des leaders bosseurs et patriotes.

Les mêmes étrangers qui nous châtrent de connivence avec des nationaux et nous taxent de paresse et d’incompétence ont de projets trop sales pour nous. Mais leurs jours comme ceux de leurs valets africains sont désormais comptés.

© Correspondance : Leon Tuam

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

gabson
@Leon Tuam de qui parlez-vous? Est-ce de cette jeunesse pire que du Bidoung Mgpatt?

http://www.ivoirebusiness.net/articles/scandale-le-d%C3%A9put%C3%A9-ind%C3%A9pendant-olivier-akoto-demandant-pardon-%C3%A0-konan-bedie-pour-r%C3%A9int%C3%A9grer


On pourrait se demander: qu'est-ce qui traverse sa tête en cet instant?
bifaka_bilolo
Seigneur Dieu
Sommes-nous nés pour être esclaves même dans nos têtes?
Hier c’était un camerounais aujourd’hui un ivoirien c’est quelle malchance cela.
S’il est dans cette position face à un africain comment va-t-il être face à un toubab ?

Regardez alors l’air satisfait de Bedie d’observer son fils ivoirien dans cette position ! son vénérable âge lui aurait enseigné de relever ce monsieur et de lui dire qu’on ne fait pas cela.
Je déteste certains actes dans mon continent.
QU’ENSEIGNONS NOUS A NOS FUTURS DESCENDANT.
Ceux qui ont versés de leur sang pour que nous soyons indépendants doivent se retourner dans leurs tombes.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Revivez le retour des lions à l'hôtel Parker (vidéo)
Revivez le retour des lions à l'hôtel Parker (vidéo)
Facebook
radios
RTS 90.5 FM AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints Sky One Radio 100.1 FM AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints Amplitude FM AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints Kalak FM AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints Nkongsamba FM AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints Cameroonvoice AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints Fréquence de vie AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints
réclame
partenaire
AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints
Debangoua TCHATCHOUANG à Berlin
évènement
AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints
actuellement sur le site
LE JOUR
AFRIQUE :: Notes des victimes africaines des mouches tsétsé à leurs bourreaux qui font les saints
Loading...