CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON
CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON

CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON

CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : ?L?Etat a des pr?dispositions autoritaires? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON
Le socio-politiste analyse le management de crise fait par le gouvernement.

Est-ce que l’escalade de violence à Buea et Bamenda est la conséquence de la non écoute des avocats et des enseignants anglophones ?
Non. En réalité, les revendications corporatives apparaissent clairement comme un prétexte pour assurer la mobilisation autour d’une cause différente, définie de manière identitaire, celle d’une anglophonie autonomiste, voire souveraine.  

Mais le gouvernement pouvait-il traiter le problème autrement et éviter l’affrontement ?
Compte tenu de la nature profondément identitaire de la question, il est peu probable que les choses auraient pu se dérouler sans dérapages. Maintenant, si les pouvoirs publics étaient intervenus avec plus de tact, ils auraient affaibli la position de ceux qui apparaissent comme les stratèges de ce mouvement qui n’est corporatiste qu’en surface mais qui, au fond, est un mouvement identitaire, avec en réalité la tentative du Scnc de se relancer.

Comment le gouvernement aurait-il pu agir avec tact concrètement ?
Face aux premières revendications des enseignants et des avocats, engager des négociations en mobilisant soit les autorités politiques ou administratives locales, soit un certain nombre de responsables gouvernementaux qui seraient venus discuter sur ces questions directement avec les différents groupes de protestataires.

Est-ce que l’arrestation des leaders de la contestation est un acte judicieux aujourd’hui ?
Il ne faut pas oublier quelle est la structuration historique et politique de l’Etat camerounais. C’est un Etat souverainiste qui a construit sa souveraineté dans une lutte politico-militaire sévère. Un tel Etat a donc toujours des prédispositions toujours disciplinaires et autoritaires ; et il est essentiellement réfractaire à tout discours qui menace sa position de souveraineté.

Y a-t-il un risque face à la mobilisation populaire ?
L’Etat du Cameroun a été habitué à gérer des chocs même plus intenses que celui-là. Ce n’est pas cela qui pourrait l’effrayer.

Les négociations engagées par le gouvernement s’inscriventelles dans un schéma où les gouvernants apporteraient des réponses aux desiderata des gouvernés ?
Il n’y a pas un schéma particulier qui soit dominant, si ce n’est le schéma traditionnel qui est un schéma disciplinaire. Mais comme la dynamique sociale évolue et se complexifie, les pouvoirs publics sont bien obligés de temps en temps de devoir recourir à la négociation. Mais ils le font dans un espace bien défini de telle manière que les gouvernants conservent généralement leur position de force par rapport à leurs interlocuteurs.

Comment le gouvernement peut-il régler la crise aujourd’hui ?
La crise proprement corporative peut se gérer par la négociation, par l’adoption d’un compromis sur un certain nombre de points qui feraient l’objet d’un accord entre les gouvernants et les représentants des groupes ayant exprimé des revendications corporatives. Par contre, la crise de nature identitaire est beaucoup plus difficile à gérer. Compte tenu de son format, l’Etat du Cameroun est structurellement réfractaire aux demandes qui seraient celles de ceux qui revendiquent non pas seulement l’autonomie mais éventuellement une orientation souveraine sous la forme d’une sécession.

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

steve-biko
Mr.owona

vous racontez un peu les histoires.

je peux parier que si la simple decentralistion qui est dans la constitution etait implimentee comme prevu et que le pays etait gerer comme ca ce doit , nous ne serons pas entrain de voir une quelconque manifestation .

le anglephone ont un probleme veritable au cameroun .mais je ne crois pas qu'il cherche la cessesion .il mettent juste la barre haute pour esperer au moins avoir le federalisme .


et des profezseur comme vous devrier aussi expliquer aux jeunes de mtnt comme les anglephones ont ete abuses par ahidjo et biya respectivement .ils ont donc raison de se facher car ca dure depuis des lustres .

Bastons
"C'est formidable de voir quelqu'un qui pleurait ici et menaçait de faire appel à son avocat chercher par tous les moyens possibles de se faire remarquer."

Bifaka

"J'espere que des aujourd'hui tu vas tres bien comprendre le dicton qui dit TOUT CE QUI BRILLE N'EST PAS OR!

ahahahahahahhahahahahahaha tu connais ce qu'on appelle LARMES DE CROCRODILES?"

Tout est dit dans ces quelques lignes.

Tout ce tu dis est faux. Tout ce que tu dis n'est que pure affabulation. Il n'ya plus rien à ajouter. Tu n'as pas et tu n'auras plus jamais de crédibilité sur ce site. Tu essayes de justifier quoi ?

Tu n'es qu'un menteur et tu l'as dit, toi-même. Tu es cuit et il ne te reste plus qu'à utiliser encore du faux. On comprend mieux pourquoi il ya tant de faux au Cameroun. Tu encourage le faux, car tu es faux. Tout ce qui te côtoie est faux.GAME OVER - YOU ARE BUSTED comme ton frère Gabson.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
CAN féminine 2016 : une réussite populaire
CAN féminine 2016 : une réussite populaire
TRANSFERTS INSTANTANéS VERS LE CAMEROUN

 

Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON
    
Guy MAMBO décrypte le concert d'Etienne MBAPPE & THE PROPHETS AU DIVAN DU MONDE
évènement
CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON
actuellement sur le site
LE JOUR
CAMEROUN :: Manifestations de Buea et Bamenda - Mathias Eric Owona Nguini : “L’Etat a des prédispositions autoritaires” :: CAMEROON