CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON
CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON

CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON

CAMEROUN :: Litige ? l?EEC : La suspension d?un pasteur divise :: CAMEROON
CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON
Alors que des fidèles du pasteur clament son innocence, les nouvelles révélations sur cette affaire l’accablent.  

Une nouvelle crise sévit au sein de l’église évangélique du Cameroun (EEC) depuis le 15 novembre 2016. Ce jour, Justin Njikeu, pasteur et membre du conseil synodal de l’EEC, qui a lui-même participé à l’élaboration des lois régissant le fonctionnement de l’église a été traduit devant conseil de discipline. Si certaines parlent d’un blâme, d’autres indiscrétions annoncent sa suspension et son interdiction de se rendre aux Etats-Unis. Alors que le mis en cause doit s’y rendre pour honorer à un rendez-vous médical au mois de décembre 2016.

Ce qui suscite la controverse, c’est : « qu’il a été jugé sans avoir reçu un seul avertissement depuis trente ans. Sa hiérarchie l’a ensuite remplacé de son poste ici au Cameroun», s’indignent certains fidèles. Étant entendu que durant plus de trente ans de ministère au sein de l’EEC, ce pasteur sanctionné n’a selon des informations collectées à bonne source jamais reçu de blâme. C’est ce qui fait croire à une cabale contre lui.

S’agissant de la sanction survenue avant le passage de ce dernier devant le conseil de discipline, cette mesure est encadrée par une loi régissant le fonctionnement de l’EEC. Il s’agit de l’article 64, précise les membres qui composent le conseil de discipline. Mais également stipulerait dans l’un de ces alinéas qu’en cas   de faute, les responsables peuvent prendre des mesures conservatoires. La thèse de la cabale contre l’interdiction de création d’une église au pays de l’oncle Sam est donc réfutée par ses pourfendeurs.

Ces derniers précisent qu’il s’agissait d’une mesure conservatoire. Ils soutiennent que ses absences à son poste au Cameroun sont devenues fréquentes. Et pourtant, toujours selon eux, le mis en cause ne bénéficiait que d’un congé mensuel. Selon des membres du conseil, il a pris régulièrement son congé et non pas pour des raisons de santé comme certains veulent le faire croire.

D’ailleurs chaque fois, ce congé était prolongé de deux mois. La tension s’amplifie après la réception d’un courrier envoyé à sa hiérarchie par les fidèles francophones d’une église dans laquelle il officie aux Etats-Unis. Et d’un «supposé » contrat liant le mis en cause à une autre église basée dans ce pays jusqu’en 2018.

C’est en voulant satisfaire à la doléance desdits fidèles vivant aux Etats-Unis que la «vérité» est dévoilée. Nous sommes au mois d’août 2016. Or à cette date, les responsables de l’église prennent tous un congé mensuel. A la reprise des activités au mois de septembre 2016, le pasteur Justin Njikeu est convoqué devant le conseil pour s’expliquer, apprend-on.

Ledit conseil de discipline composé entre autre du président, des pasteurs, anciens d’églises et des responsables du département ministériel pastoral se tient le 15 novembre 2016. Les charges contre lui sont examinées. Le mis en cause dans sa plaidoirie présente les preuves de son «innocence».

Il ne sera fixé sur son sort qu’après la tenue du synode général annoncé à Garoua (Nord) en mars 2017. Des élections auront lieu à cette date pour renouveler le  bureau national de l’EEC.

© Source : Mutations : Aristide Ekambi

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

mbechao
Ce qui m'amuse dans cette affaire c'est que: c'est bien moi Charles Mbembe Mpouadina qui ai initié et lancé le service en français à l'église presbytérienne de Silver Spring dans le Maryland aux Etats-Unis avec le concours du Pasteur Marc Henri Vidal alors pasteur de l'église protestante francophone de Washington-DC et aujourd'hui affecté comme pasteur dans une église en banlieue parisienne.
Des usurpateurs, opportnistes et récupérateurs ont repris le projet en y voyant simplement des intérêts mesquins.
La confusion demeure donc aujourd'hui dans le statut de cette communauté et il faut bien le relever, aucune paroisse de l'EEC n'a été créée par personne aux US malgré ce que certains et certaines ont fait croire. Voilà un début d'éclaircissement. Merci!

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Exclusif, Carole Kaboud Mebam: "Françoise Mbango était la grosse affiche"
Exclusif, Carole Kaboud Mebam: "Françoise Mbango était la grosse affiche"
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON
Freddy ZANGA de la CICP invité SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON
actuellement sur le site
LE JOUR
CAMEROUN :: Litige à l’EEC : La suspension d’un pasteur divise :: CAMEROON
Loading...