Camer.be
France- Cameroun- Drame d'Eseka: Qu'est ce qui peut justifier la de-mobilisation camerounaise en plein Paris, alors que le deuil est encore vivant?
FRANCE :: LE DéBAT France- Cameroun- Drame d'Eseka: Qu'est ce qui peut justifier la de-mobilisation camerounaise en plein Paris, alors que le deuil est encore vivant?
  • Source : Didérot Dopna
  • dimanche 30 octobre 2016 12:56:33
  • 13590

France- Cameroun- Drame d'Eseka: Qu'est ce qui peut justifier la de-mobilisation camerounaise en plein Paris, alors que le deuil est encore vivant?

Les deux photos ci- dessous, issue de deux pays et de deux réalités. D'un côté, nous avons les manifestations des forces d'opposition d'hier pour barrer la voie au projet du président Ouatara de modifier la constitution ivoirienne. De l'autre côté, nous avons une manifestation initiée par des compatriotes ce jour à Paris au siège social du groupe Bolloré, propriétaire de la CAMRAIL, pour l'inciter à prendre toute la mesure de ses responsabilités suite au drame d'Eseka et d'en assumer les conséquences y afférentes afin qu'aucun passager mort(ayant-droit) ou en vie ne soit lésé. 


.......................................................................................
Si l'on peut considérer que la première cause est essentiellement politique et qu'avec la levée de la fibre militante certains partis arrivaient à mobiliser une foule si immense, il n'en demeure pas moins que la problématique de la prise en charge des victimes d'Eseka, est bien socio-politique et surtout dépasser les clivages partisans pour interpeller la fibre nationale de nos compatriotes de la Diaspora.
.......................................................................................
Qu'est ce qui peut donc justifier cette de-mobilisation camerounaise en plein Paris, une ville où réside de nombreux camerounais, alors que le pays a été touché avec brutalité au plus profond de son âme, le peuple, et que le deuil est encore vivant? où sont passés les organisations civiles camerounaises?

Telles sont les questions de la semaine
.......................................................................................
Si cela avait été au Cameroun, l'on aurait avancer la peur de la répression, ce qui est de plus en plus rare au vue des préfigurations actuelles. Mais que cela se soit produit en Occident où les Droits de l'Homme sont protégés et la liberté d'expression consacré, il y a véritablement lieu de se s'interroger sur l'engagement de nos compatriotes. Pourtant, il faut voir souvent l’énergie que certains mettent lorsqu'il s'agit de participer aux combats ''panafricanistes''; il faut voir leur force lorsqu'il s'agit de théoriser les révolutions, il faut voir leur brio lorsqu'il s'agit saborder et dénigrer ceux qui essaient de faire avancer les choses même s'ils se retrouvent parfois orphelins, ceux-là sont de la trempe des leaders.

 

30oct.
Lire aussi dans la rubrique LE DéBAT
Vidéo