Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON
Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON

Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON

R?trocession des pr?comptes sur achats : Les barmen tr?s remont?s contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON
Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON
Les exploitants des débits de boissons sont fâchés et menacent de le faire savoir. En cause, la non rétrocession par les Brasseries du Cameroun de leurs précomptes sur achats, décidée par la direction générale des impôts.

Ils espéraient le paiement de ces précomptes de 2,5 %sur les achats opérés auprès des Brasseries du Cameroun au plus tard le 30 septembre dernier, suivant les assurances à eux données par leur syndicat, le Synedeboc - le Syndicat national des exploitants des débits de boissons du Cameroun. En effet, au terme des négociations serrées entre les Brasseries du Cameroun et la direction générale des impôts, la plus grande société brassicole du Cameroun avait consenti à aider ses clients par un abattement de 50 % sur les Pas - les précomptes sur achats, en décidant de leur rétrocéder 2,5 % de ces précomptes.

Condition préalable à remplir pour bénéficier de cet avantage après le relèvement de 3 à 5 % de ces précomptes par la loi des finances 2016, se faire inscrire dans l’un des centres agréés existants. Bien que la décision ait été prise en milieu d’exercice budgétaire, et sensiblement à la mi-juin, les membres du Synedeboc se sont mobilisés à travers le territoire national pour convaincre leurs adhérents de s’inscrire auprès de ces Cga – les Centres de gestion agréés, afin de bénéficier de ce privilège. Le 30 juin 2016, délai consenti aux clients brasseries pour s’inscrire dans ces centres, une première liste des exploitants de débits de boissons enregistrés auprès de ces centres avait été transmise à la direction générale des impôts par les soins du Synedeboc pour permettre aux bénéficiaires de rentrer dans leurs droits.

Ce qui, selon  toute vraisemblance, avait été fait. Toutefois, conscient que la limite du délai imparti, de quelque 15 jours seulement, n’avait pas permis de sensibiliser tous ses membres sur cette opération, le syndicat par le biais de son président, Roger Tapa, avait sollicité une rallonge de temps pour la poursuite de cette campagne de sensibilisation, afin de permettre à l’opération d’atteindre les résultats escomptés. La requête copiée à la Sabc - la Société anonyme Les Brasseries du Cameroun, n’avait suscité aucune réponse défavorable de la part de la direction générale des impôts et des Brasseries du Cameroun. Une attitude qui avait amené les responsables du Synedeboc à poursuivre la sensibilisation auprès de ses membres. Opération à succès qui a permis d’inscrire de nombreux autres clients Sabc auprès des Cga.

Mutisme

Il faut dire que pour l’essentiel, cette 2ème vague des affiliés Cga avait été constituée à la veille de la rentrée scolaire, période sensible pour les parents. Mais depuis lors, les Brasseries du Cameroun s’illustrent par un mutisme face à l’attente des nouveaux inscrits de se voir rétrocéder les 2,5 % des Pas – les Précomptes sur achats, prévus par la lettre circulaire de la société brassicole adressée à ses clients le 12 août 2016. Comble d’incompréhension, ce sont les membres du Synedeboc qui sont depuis lors pris à partie par les bénéficiaires, accusés de les avoir extorqués les économies consacrées à la rentrée scolaires de  leurs progénitures.

Depuis lors, les relations sont très tendues entres les responsables syndicaux déployés sur le terrain pour cette campagne de sensibilisation et les exploitants des débits de boissons. Proche du syndicat, on signale que les membres de 3 équipes ont déjà été victimes d’agressions physiques sur le terrain. Mais le syndicat n’entend pas endosser la moindre responsabilité dans la non rétrocession de ces droits, qui du reste ne lui incombe nullement.

Dans une correspondance adressée à la direction générale des Brasseries du Cameron la semaine dernière, avec ampliation à la direction générale des impôts, son coordonnateur décline toute responsabilité pour les suites que l’obstination des Brasseries du Cameroun à ne pas rétrocéder les précomptes sur achats à leurs bénéficiaires pourrait induire sur l’ordre  social.

« Dans l’impossibilité de pouvoir contenir la fougue de vos clients éligibles aux Psa, nous serons dans l’obligation de les orienter vers les différents services des Brasseries du Cameroun pour les réclamations, somme toute légitimes, de leurs droits. Au demeurant, en attirant votre attention sur les menaces que ces revendications pourraient répercuter sur l’ordre public si cher au président de la république, Son excellence Paul Biya, et à son gouvernement, et particulièrement en cette période où la Cameroun s’apprête à accueillir un évènement de l’envergure de la coupe d’Afrique des nations de football féminin, nous déclinons entièrement notre responsabilité sur les fâcheuses conséquences que le mutisme de la non rétrocession de ces précomptes pourrait impacter sur l’ordre social dans notre pays »,  prévient Valery Ntiende.

Avis donc  aux décideurs qui se doivent de prendre des mesures conséquentes pour éviter des escarmouches sociales inutiles. La Can féminine de football prévue dans quelques jours ne pouvant s’accommoder d’un climat de désordre.

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Transferts. Les étrangers ont la cote
Transferts. Les étrangers ont la cote
TRANSFERTS INSTANTANéS VERS LE CAMEROUN

 

Facebook
radios
RTS 90.5 FM Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON Amplitude FM Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON Kalak FM Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON Nkongsamba FM Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON Cameroonvoice Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON Fréquence de vie Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON
réclame
partenaire
Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON
    
Guy MAMBO décrypte le concert d'Etienne MBAPPE & THE PROPHETS AU DIVAN DU MONDE
évènement
Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON
actuellement sur le site
LE JOUR
Rétrocession des précomptes sur achats : Les barmen très remontés contre les Brasseries du Cameroun :: CAMEROON