« Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! »
« Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! »

« Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! »

? Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n?attendez rien de la France, retournez au pays ! ?
« Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! »
« Ici c’est la France, c’est pas le Gabon. Si vous voulez retourner au Gabon, allez-y ! » C’est par cette réplique toute sarkozyenne que l’ancien président français a répondu, mercredi 21 septembre, à un groupe de jeunes Gabonais venus perturber, aux cris de « Sarko, viens chercher Ali ! », un meeting de campagne du candidat des primaires de la droite qui se déroulait à Marcq-en-Barœul (Nord).

En 2009, Nicolas Sarkozy avait été le premier dirigeant occidental à reconnaître les résultats d’un scrutin pourtant contesté, et le premier à féliciter le vainqueur officiel, Ali Bongo, après les dirigeants libyen, camerounais et marocain.

Le moins que l’on puisse dire de cette poignée d’opposants gabonais est qu’ils sont bien « entrés dans l’Histoire », faisant écho à l’un des points les plus insultants pour les Africains du discours de Dakar de M. Sarkozy en 2007. Ils ont aussi certainement encore en mémoire cette réflexion exquise d’Omar Bongo : « Le Gabon sans la France, c’est comme une voiture sans chauffeur ; la France sans le Gabon, c’est une voiture sans carburant. »

Evidemment, cette présence gabonaise un peu bruyante à Marcq-en-Barœul n’était pas du goût des partisans de Nicolas Sarkozy, lesquels ont ponctué la délicatesse de leur idole « d’applaudissements nourris ». C’est que, les pauvres, eux ne sont malheureusement pas entrés dans l’Histoire françafricaine !

« J’ai pensé à de Gaulle, et j’ai eu honte »

Car leur champion a soigneusement omis de leur dire que les Gabonais présents à ce meeting n’étaient pas des trouble-fête, mais des financiers historiques de la démocratie française. Et que, à ce titre, ils méritaient un accueil d’une autre nature ! Souvenez-vous du récit fracassant de l’avocat français Robert Bourgi dans Le Journal du dimanche, en septembre 2011, intitulé « J’ai vu Chirac et Villepin compter les billets ». Celui que l’on considère comme l’héritier spirituel de Jacques Foccart, fondateur de la Françafrique, raconte les valises de billets remises à Jacques Chirac par des présidents africains, en particulier Omar Bongo et notamment pour la campagne de 2002. « Lors des grandes remises de fonds, j’étais attendu comme le Père Noël.

En général, un déjeuner était organisé avec Jacques Chirac pour le donateur africain, et ensuite, la remise de fonds avait lieu dans le bureau du secrétaire général [Dominique de Villepin]. Une fois, j’étais en retard. [Omar] Bongo, qui m’appelait “fiston” et que j’appelais “papa”, m’avait demandé de passer à 14 h 45 (…). J’avais un gros sac de sport contenant l’argent et qui me faisait mal au dos tellement il était lourd. Bongo et Chirac étaient confortablement assis (…). Je les ai salués, et je suis allé placer le sac derrière le canapé. Tout le monde savait ce qu’il contenait. Ce jour-là, j’ai pensé au Général [de Gaulle], et j’ai eu honte. »

Mais il n’y a pas que les millions de dollars pour le RPR, puis l’UMP. Il y a aussi le pilotage, à Paris, de la politique gabonaise. A l’attention des « sarkozystes » de Marcq-en-Barœul, voici comment Jacques Foccart relate, dans ses Mémoires, un entretien avec Omar Bongo au cours d’une des visites de celui-ci à Paris, en 1968 : « Bongo vient comme prévu à 10 h 30 et il ne part que vers 18 heures. C’est dire que nous avons de très longues conversations, qui manifestement sont essentielles, car nous avons pu mettre au point beaucoup de choses sur la politique que le Gabon doit suivre. »

Le cadeau de la franchise

Vous me voyez venir : en venant interpeller un homme politique français de premier plan lors d’un meeting de campagne, ces jeunes Gabonais étaient bien dans l’esprit des relations historiques entre les deux pays. Ce qui ne les empêche pas d’avoir tort : ils n’ont pas perçu l’incohérence complète de leur démarche ! De fait, ils sont venus, au nom de la « démocratie », réclamer l’intervention d’un responsable français pour rétablir la victoire de leur champion, Jean Ping, dans ce qu’ils estiment être un vote truqué par le président sortant, Ali Bongo.

Chers camarades Gabonais, vassalité et démocratie sont antinomiques ! Soit vous voulez l’immixtion de la France dans les affaires gabonaises, soit vous voulez la démocratie. Car la démocratie s’accommode mal d’ingérences extérieures. Son cadre naturel, comme le disait de Gaulle, est la souveraineté nationale.

Le directeur de l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed), M. Jean-Louis Guigou, expliquait récemment dans ces colonnes que « l’Afrique est une chance pour la France et pour l’Europe ». Je le crois aussi. Mais l’examen de la longue histoire des relations entre la France et l’Afrique ne permet pas de soutenir la réciproque. La première s’est rarement rangée au côté des peuples de la seconde. Mais est-ce bien sa vocation ? Et donc, amis Gabonais rabroués par M. Sarkozy, celui-ci ne s’est pas montré respectueux ni très subtil, mais il vous a au moins fait le cadeau de la franchise. Vous n’avez plus rien à attendre de la France ! Détournez-vous-en une fois pour toutes et contribuez au long, difficile, improbable, mais nécessaire combat pour la pleine maîtrise de votre destin. Et donc pour l’édification de la « démocratie » que vous appelez tant de vos vœux.

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

bifaka_bilolo
La charité bien ordonnée commençant par soi-même que la France retourne chez elle en premier.
gabson
Yann Gwet, Avec tant d'ironie, vous arrivez á placer la balle de la VÉRITÉ au centre!


Malheur, mille fois MALHEUR á ceux qui comptent sur la France pour avoir la DÉMOCRATIE chez eux!!!

Celui qui a peur de la DÉMOCRATIE chez nous, ce n'est pas BIYA, ni Bongo, ni Idriss, ni Sassou, ni Obiang... mais l'occident!

Car lorsque le PEUPLE contrölera ses dirigeants, aprés les avoirs élus, l'industrie occidentale tombera, puisque l'occident n'aura plus de matiére premiére: notre argent et nos ressources!!!

Chassez á la fois Bongo et ping, creusez vous-memes une troisiéme voie, puis chassez la france!
WiseMan
Gwet & chers opposants gabonais,

Les actes de Nicholas SARKOZY comme homme d'etat, sont plus significatifs que des paroles du candidat SARKOZY jetees en l'air pour pousser le desespere Ali Bongo a financer sa campagne....qui est naif?????

Souvenirs souvenirs...

"Muamar Kadhafi mort ou vif | documentaire 2016 TOP SECRET"

https://www.youtube.com/watch?v=WicJJx-ti4s

Alors chers opposants camerounais de la diaspora qui revent d'un changement au Cameroun, nous somme une composante INDISPENSABLE de la lutte. Les gesticulations des desesperes biyaistes qui s'improvisent conseillers politiques de leurs propres opposants le prouvent...

----
Chers lecteurs, ecoutez attentivement la demonstration de Mahmoud DJIBRIL a partir de la 7eme min de la video ci dessus qui est un cours de GEOPOLITIQUE PRATIQUE.
..

LES NAIFS ONT TOUJOURS TORDS EN POLITIQUE!!!!

La France a deja aide des opposants africains a renverser leur tyran et elle le fera encore!!!
WiseMan
Qui a oublie que Nicholas SARKOZY est le PREMIER dirigeant occidental a avoir reconnu la legitimite CNT a la tete duquel un certain Mahmoud DJIBRIL(EXILE politique en Occident au momment des faits comme nous autres opposants camerounais a l'etranger) comme "UNIQUE REPRESENTANT DU PEUPLE LYBIEN"?????????????? (Voire 26eme min de la video ci-dessus)

Qui a oublie que Nicholas SARKOZY est le PREMIER dirigeant occidental a avoir sonne le glas pour Gbagbo?????????????

VIVEMENT QUE Nicholas SARKOZY OU TOUT AU MOINS ALAIN JUPE SOIT RE-ELU A LA TETE DE LA FRANCE SO THAT WE CAN GO BACK TO BUSINESS!!!
bifaka_bilolo
ahahahahahahahahahh

quel progrès!
on part de Biya dégage pour arriver a prier sainte Theresa pour que Sarko revienne!!!!
bifaka_bilolo
Breaking News

@Gabson
tu risqueras mourir de rire.
Bedie qui était allie a une prise de pouvoir par les armes veut l'interdire dans la nouvelle constitution ahahahahahhahahaahahaha


https://oeildafrique.com/nouvelle-constitution-ivoirienne-bedie-veut-sanction-de-prise-pouvoir-armes/
gabson
@Bifaka_Bilolo, e me demande parfois: peut-on réagir et même écrire sans réfléchir???

Le pauvre bedié, désormais soumis à remplir sa panse, ne sait même plus ce qu'il fait!

Que dire de @wiseman qui célèbre le cnt reconnu par sakozizi, où est donc ce cnt reconnu par le criminel sarkozizi???

N'est-ce pas que le chef d'Etat d'un grand pays est censé ne amais se tromper, puisque ses services de renseignements sont supposés analyser de bout en bout chaque situation, pour éviter les échecs, les rétropédalage et l'humiliation???

Or, la france est un tout petit pays qui se trompe depuis toujours: en LIBYE, au Benin, au CAMEROUN, en SYRIE, en TUNISIE, et aujourd'hui au Gabon!!!!

Elle refuse de le comprendre, aveuglée par sa pseudo-puissance!
KamerD
mon cher @engo tu me fais vriament pitie.des gens comme toi ne devrait plus parler ici. a chaque fois qu'on vous arracht a mange vous trouvez que celui qui dirige est un dictateur et pourtant vous avez grandi dans le systeme de la mangeoire. merci de la comprehension.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Demi-finales de la Coupe du Cameroun, Coton - Bamboutos: Limiter les dégâts à Garoua
Demi-finales de la Coupe du Cameroun, Coton - Bamboutos: Limiter les dégâts à Garoua
TRANSFERTS INSTANTANéS VERS LE CAMEROUN

 

Facebook
radios
RTS 90.5 FM « Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! » Sky One Radio 100.1 FM « Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! » Amplitude FM « Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! » Kalak FM « Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! » Nkongsamba FM « Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! » Cameroonvoice « Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! » Fréquence de vie « Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! »
réclame
partenaire
« Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! »
OSCARS CAMEROUN BELGIUM 2016 1ERE EDITION
évènement
« Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! »
actuellement sur le site
L'éQUATION
« Camarades Gabonais, M. Sarkozy a raison : n’attendez rien de la France, retournez au pays ! »