CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON
CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON

CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON

CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers ? Douala :: CAMEROON
CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON
15 manifestants interpelés hier, 275 motos, 173 voitures et un tricycle saisis depuis la semaine dernière lors des opérations de contrôle.

Quinze manifestants interpelés et gardés à vue au Groupement mobile d’intervention (Gmi) n°2, 275 motos saisies et envoyées en fourrière avec 173 voitures et un tricycle. Tel est le bilan de la campagne de contrôle des plaques Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) initiée par les autorités de la ville de Douala, et qui est entrée dans sa phase opérationnelle au milieu de la semaine dernière.

Pour la seule journée d’hier, mercredi 21 septembre 2016, 133 motos et 30 voitures ont été saisies. Ce bilan vient s’ajouter aux 142 autres motos et 143 voitures mis en fourrière depuis le lancement des contrôles mixtes police-gendarmerie. Les contrôles qui ont débuté timidement et dans une sérénité relative, ont dégénéré en affrontements hier entre des conducteurs de motos-taxis, communément appelés « bendskineurs », et des policiers.

Les manifestations de résistance des bendskineurs avaient pour épicentres le rond point Maetur, à Akwa Nord, et le carrefour Cité des Palmiers, dans l’arrondissement de Douala 5ème. Elles ont cependant été maîtrisées peu avant 12h par des policiers du Gmi n°2 lourdement armés et secourus par le char lance-eau. Les manifestants leur ont résisté en brandissant des gourdins, sans parvenir à leurs fins. D’autres échauffourées de faible ampleur ont été annoncées du côté de Douala 2ème.

Au commissariat  central n°2 à Logbaba, l’on faisait état de dizaines de motocycles saisis. Organisés selon la technique de la « terre brûlée », les manifestants érigeaient des barricades dans un carrefour et désertaient pour un autre carrefour à l’approche de renforts de la police.

Plaques Cemac

L’ampleur des saisies effectuées lundi et mardi laissait présager des heurts selon des conducteurs de motos-taxis. Sur le qui-vive, ils se sont organisés par groupuscules pour résister à la force publique. Le Jour a appris que lundi, des moto-taximen ont pris pour chasse, depuis le rond point Maetur, un camion transportant des engins saisis. Pour ce faire, ils ont érigé des barricades sur la voie publique au moyen d’autres motos. Le rapport de force a tourné en leur faveur, puisqu’ils ont réussi à reprendre les motos. Hier, ils sont revenus à la charge au carrefour Maetur.

Lors des échauffourées, le commissaire de la sécurité publique du 12ème arrondissement a été blessé sur le visage. Lorsqu’aux environs de 11 h 30 minutes la situation s’apaisait, il était sorti de l’hôpital où il a subi des points de suture. Le préfet du Wouri, Paul Naseri Bea, a expliqué que cette opération qui est entrée dans la phase répressive après celle de la sensibilisation, consiste à « amener les citoyens à être sécurisés, avec des engins qu’on peut identifier ».

Il déplore toutefois  la résistance des bendskineurs qui, à leur tour, disent n’avoir suffisamment pas été sensibilisés, par ces temps de rentrée scolaire. « J’ai été informé de l’opération par la télévision jeudi dernier. Et curieusement, la répression a commencé lundi », déplore Ledoux, conducteur de moto.

Ce jeudi-là, 16 septembre, le préfet du Wouri a présidé les dernières assises de la plateforme de lutte contre le désordre urbain, dont le but est d’assainir le secteur des transports dans la perspective de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations féminines dont le coup d’envoi sera donné en novembre. Les documents exigés sont la carte grise, l’assurance, l’impôt libératoire ajoutés aux pièces usuelles (vignette et plaque d’immatriculation Cemac).

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
TRANSFERTS INSTANTANéS VERS LE CAMEROUN

 

Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON
OSCARS CAMEROUN BELGIUM 2016 1ERE EDITION
évènement
CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON
actuellement sur le site
INTéGRATION
CAMEROUN :: Les bendskineurs affrontent les policiers à Douala :: CAMEROON