Camer.be
LE CNA CAMEROUN DANS LES CAMPS DE REFUGIES A L’EST :: CAMEROON
CAMEROUN :: CINEMA LE CNA CAMEROUN DANS LES CAMPS DE REFUGIES A L?EST :: CAMEROON
  • Source : CNA
  • lundi 16 mai 2016 14:50:52
  • 14196

LE CNA CAMEROUN DANS LES CAMPS DE REFUGIES A L’EST :: CAMEROON

Depuis le 6 mai 2016, une équipe du Cinéma Numérique Ambulant Cameroun sillonne les villages de l’Est depuis Batouri jusqu’à Kentzou, à la frontière avec la République Centrafricaine.

A la demande de l’Ong Plan International Cameroon, unité de Bertoua, le CNA organise une campagne de mobilisation communautaire en faveur de l’éducation des enfants. Cette activités se déroule à la fois dans les camps de réfugiés et dans les communautés hôtes vulnérables autour de trois grands points : Lolo, Mbilé et Timangolo.

Pour ce faire, six tournées d’une soixantaine de projections sont à organiser en plein air et en salle dans les écoles hôtes. Ces séances sont précédées à chaque fois par des animations de rue et suivies d’une causerie éducative au cours de laquelle les populations, et plus encore les enfants, sont appelés à exprimer leur désir d’aller à l’école.

Come-back to school

L’objectif de cette campagne est de promouvoir la scolarisation de tous les enfants sans discriminations de genre auprès des populations, à travers la diffusion des films portant sur l’éducation scolaire, et l’animation des causeries éducatives. Il s’agit en clair de stimuler et d’accroitre la demande éducative en termes d’inscription et de fréquentation régulière des enfants.

Cette campagne rentre dans le cadre du programme « Come-back to school », mis en place par Unicef à travers son partenaire de mise en œuvre Plan Cameroun. Déjà en octobre 2015, le CNA avait mené une première tournée de sensibilisation dans les camps de Lolo, Mbilé et Timangolo, touchant près de 15 000 spectateurs en seulement six séances organisées.
 
Accès à une éducation de qualité

Depuis Janvier 2014, le conflit armé en Centrafrique a engendré un afflux massif des populations centrafricaines vers le territoire camerounais. A ce jour, le Haut-Commissariat des Nations Unies a enregistré 126 122 réfugiés parmi lesquels 52 756 enfants âgés de 3 à 17 ans, avec une proportion de 52 % de filles. L’accès à une éducation de qualité demeure une préoccupation majeure. D’où l’intérêt de cette campagne.

Plusieurs villages accueillent les activités de sensibilisation menées par le CNA jusqu’en mi-juin : Lolo, Mbilé, Timangogo, Bedobo, Boubaka, Ouro Idje, Kette, Mboumama, Toktoyo, Adinkol, Boulembe, Nguindi, Mobe, Mandjou I, Mandjou II, Sandji I, Sandji II, Nyambi, Gaina, Bombe Bakary, Colomine, Guiwa Yangamo, Garba Sarali, Tongo Gandima, Woumbou Yangamo, Garoua Boulai en environs, Kombol, Nandoungue, Ndanda Gandima, Ndokayo, Bouli Gado, Gado.
Naissance, mariage, décès

Pendant ce temps, l’autre campagne de sensibilisation menée par le CNA Cameroun pour l’établissement des actes d’état civil (naissance, mariage, décès) se poursuit simultanément dans le Nord et le Littoral, en partenariat avec le Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, l’Ambassade de France au Cameroun et CIVIPOL Conseil. Les régions Sud-Ouest, Nord-Ouest, Ouest, Adamaoua, Est et Sud suivront jusqu’en juillet 2016.

16mai
Lire aussi dans la rubrique CINEMA
Vidéo