BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ « RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM

BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ « RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM

BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ « RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM
Bonjour Monsieur MBEN MBEN Samuel,
Je prends à l’instant connaissance de l’article que vous avez commis sur le site internet camer.be il y a un mois jour pour jour, en date du 26 décembre 2015, ayant pour titre « RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX ». Je prends également note du « Droit de Réponse » exercé sur l’article précité par ESSONO Désiré – Candidat à la Présidence du Bureau de la Section RDPC du BENELUX lors de l’élection du 21/11/2015.

Tout d’abord, permettez-moi de confirmer – à l’attention des militants et sympathisants du RDPC, de vos lecteurs et de l’opinion publique – qu’une « Requête en Annulation » du scrutin précité avait bel et bien été déposée auprès de la COMMISSION CENTRALE DE SUPERVISION DES OPERATIONS DE RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC, à Yaoundé. Je tiens ainsi à souligner le caractère fiable et sérieux de vos sources d’informations.

J’observe que le fait  d’avoir donné la parole à ESSONO Désiré dans votre article paru le 26/12/2015, ne l’a pas empêché de se fendre de nouveau dans un « Droit de Réponse » rempli aux ¾ de mensonges, d’insultes, de propos haineux et arrogants. En effet, ESSONO Désiré est un menteur et un affabulateur, et je vais dans les lignes qui suivent étaler au grand jour son esprit pervers de Grand Tricheur. Il a raté une occasion de se taire et de se faire oublier.

ESSONO Désiré déclare dans votre média que je l’accuse de « collusion » avec la Commission de Renouvellement conduite par le Pr Jean-Pierre FOGUI ; ce n’est pas  moi qui l’accuse, ce sont les faits. En effet, voici la VÉRITÉ que vos lecteurs, nos militants et toute la Diaspora camerounaise dans le BENELUX doivent connaître, et que je vous prie de diffuser dans votre média, camer.be.

Le 08 novembre 2015 autour de 13h30, nous avons accueilli les membres de la Commission dès leur arrivée à Bruxelles (Hôtel Sheraton) en provenance des Pays-Bas. ESSONO Désiré et moi-même avons installé le Pr FOGUI dans un petit salon au rez-de-Chaussée de l’hôtel, pendant que Messieurs NOAH et MBOCK – membres de la Commission - étaient occupés aux formalités d’enregistrement à l’Accueil. C’est alors que le Pr FOGUI nous annonce que M. NOAH NDONGO Adolphe va retourner au Cameroun, et que sa mission au sein de la Commission prend ainsi fin. Du coup, à ma grande surprise, il se tourne vers ESSONO Désiré et lui annonce séance tenante, je le  cite : «  contrairement à ce qui s’est passé jusque-là au Luxembourg et aux Pays-Bas où la Commission a dû beaucoup travailler pour la Validation des Sommiers Politiques, c’est vous M. ESSONO qui serez chargé de cette Mission ici en Belgique, et vous n’aurez souvent qu’à nous appeler, M. MBOCK et moi-même, afin qu’on vienne procéder à l’installation des Bureaux ». Voilà !! Dès cet instant, la Messe était dite. ESSONO Désiré venait de recevoir le feu vert de la Commission de Renouvellement dirigée par le Pr FOGUI pour orchestrer des manœuvres frauduleuses et faire de la Belgique le plus grand Laboratoire de Fraude de toute cette Campagne de Renouvellement de nos Organes de Base, avec les conséquences que l’on sait. Or, n’en déplaise à ESSONO et sa petite clique de truands, la Circulaire n° 001/RDPC/PN du 27 juillet 2015 de notre Président Nationale stipule  clairement : « Créée auprès de chaque Section Extérieure, la Commission de Renouvellement à l’Etranger assure la conduite des Opérations de Renouvellement des Bureaux des Cellules, des Sous-Sections et de la Section. » LISEZ ATTENTIVEMENT LA SUITE.
Dans mon esprit, j’avais d’abord pensé qu’ESSONO – conscient de son absence de charisme, de son impopularité parmi les militants et de l’inertie dans laquelle il avait entraîné le Bureau « sortant » de la Section durant surtout les 4 dernières années - avait exprimé au Pr FOGUI le souhait de ne plus se représenter, et que c’est cela qui lui valut cette Désignation de « Membre suppléant et Envoyé Spécial » de la Commission auprès des Sous-Sections belges du RDPC, en remplacement de M. NOAH NDONGO. Erreur! ESSONO restait bel et bien candidat à sa propre succession, cumulativement avec ses nouvelles attributions de « Membre » de la Commission de Renouvellement. Le Pr FOGUI venait de lui servir la Direction du Bureau de la Section du BENELUX sur un plat en or massif. Et il ne s’en est pas privé. La suite, on la connaît avec les épisodes de tripatouillages à Bruxelles-Midi,  Anvers et Bruxelles-Centre.

Le nœud du problème ici dans le BENELUX réside donc en l’étendue des pouvoirs octroyés - par erreur - à Désiré ESSONO par la Commission de Renouvellement conduite par le Pr FOGUI ; trois cas concrets pour illustrer sa main mise, son hold-up sur les opérations électorales à Bruxelles.

1.    Sous-Section de Bruxelles-Midi – MISE EN VEILLEUSE (ETRANGLEMENT)
Monsieur MBEN, chers militants, chers compatriotes,
Je ne saurais revenir sur la Sous-Section de Bruxelles-Midi sans préciser qu’ESSONO, mis au courant que M. TACHE Dagobert - Président de ladite Sous-Section - envisageait de se présenter sur une liste pour le Bureau de la Section, m’avait confié son idée de fusionner les Sous-Sections de Bruxelles-Midi et Bruxelles-Nord, pour ne constituer qu’un seul Bureau au lieu de deux ; manœuvre visant à réduire la nocivité de Bruxelles-Midi sur son projet de réélection. Il expliqua à M. TACHE que c’était la SEULE alternative s’il voulait voir sa Sous-Section participer aux élections. Suite au refus de M. TACHE de se laisser absorber par Bruxelles-Nord, l’arrêt de mort de Bruxelles-Midi était signé. Au bout d’1h20min après le début de la Réunion de Validation du Sommier Politique de la présente Sous-Section – réunion présidée par Désiré ESSONO - 54 militants avaient franchi la porte de la salle de réunion. Cet individu et sa bande avaient parfaitement compris qu’avant 23h, le cap de 100 militants « présents » qu’ils avaient abusivement imposé à M. TACHE Dagobert serait atteint et même largement dépassé. La mobilisation était très forte pour un jour de semaine (lundi), mais Désiré ESSONO - tout puissant Président de séance – décida d’interrompre les Opérations de Validation des diverses cellules, prétextant la peur de rater le train qui devait le ramener chez lui à Charleroi. Les horaires des trains étant connus de tous, l’alibi du train était donc complètement farfelu ; l’objectif de toutes ces manœuvres étant la « Mise en veilleuse » de Bruxelles-Midi. Messieurs FOGUI et MBOCK avaient immédiatement été alertés de la supercherie qui s’était déroulée sous mes yeux et ceux de plusieurs dizaines de militants de la Sous-Section de Bruxelles-Midi, hélas! AUCUNE réponse concrète de la Commission de Renouvellement; la Messe était dite !!

2.    Sous-Section de Bruxelles-Centre – RESURRECTION D’UNE « COQUILLE VIDE »
L’épisode de Bruxelles-Centre est l’illustration la plus grossière et la plus rocambolesque de la Tricherie et des Tripatouillages organisés par ESSONO Désiré et ses « amis ». Je persiste et signe qu’au soir du 13 novembre 2015, cette Sous-Section ne dispose pas encore de Sommier Politique !! En effet ce jour, en début d’après-midi, je reçois un coup de fil de Désiré ESSONO, qui souhaite que je le retrouve dans un Café situé sur l’Avenue Clémenceau à Bruxelles – établissement tenu par un brave compatriote camerounais du nom de ONANA - afin dit-il de trouver une solution pour « Bruxelles-Centre ». Jusque-là, il me fait encore totalement confiance – étant tous les deux membres du Bureau « sortant » et n’ayant jamais eu d’anicroches – et m’explique que l’ « on » doit convaincre M. NA Isidore de prendre la tête de Bruxelles-Centre, afin de « nous » constituer une réserve « sûre » de 15 Délégués pour l’échéance du 21/11/2015 – l’élection du Bureau de la Section. Les masques étaient dès lors tombés. Néanmoins, malgré mon ambition personnelle de conduire une liste lors du scrutin précité, j’avais décidé de garder mon calme, question d’essayer de contrecarrer – de l’intérieur – les manœuvres frauduleuses qui se profilaient à l’horizon. Le même jour à 17h13, il m’envoya un message de rappel de notre rendez-vous, que je confirmai à 17h15. Je l’avais donc retrouvé sur les lieux du rendez-vous, à l’espace VIP situé à l’étage, où il se trouvait déjà en compagnie de M. NA Isidore – le désormais nouveau Président de « Bruxelles Centre ».

D’entrée de jeu, après les salutations d’usage, il m’annonça, je le cite : « nous  sommes en danger et il n’est pas question de perdre des élections que nous organisons ». Le décor était planté. Mes soupçons de fraude devenaient des certitudes. ESSONO restait encore convaincu qu’étant tous les 2 membres du Bureau « sortant » de la Section, on partageait le même projet de repartir ensemble pour un nouveau mandat de 5 ans à la Section. Ensuite, Il m’annonça le souhait de M. NA Isidore de jouer un rôle important au sein de la Section RDPC de Yaoundé 1er, dès son retour au Cameroun. Il expliqua à M.NA qu’au cas où il accepterait de prendre la Présidence de la Sous-Section de Bruxelles-Centre, il le mettrait en contact avec M. NOAH NDONGO Adolphe - qui militerait aussi dans la même circonscription - afin que ce dernier prépare son parachutage à Yaoundé 1er. ESSONO Désiré lui demanda donc de constituer une liste de « militants », et surtout de trouver 15 personnes « sûres » qui constitueraient le futur Bureau de la Sous-Section, avec lui-même comme Président. Flatté par cette proposition alléchante qui devrait du jour au lendemain le placer sur un nouveau piédestal, M. NA y émis tout de même de petites réserves, nous expliquant que toute cette histoire le prenait un peu de court, et qu’il ne savait pas comment constituer un listing de 5 cellules (minimum 100 noms) en moins de 48h de l’installation de « son Bureau ». D’autre part, il nous annonça l’organisation le lendemain 14/11/2015 d’une veillée en la mémoire de sa sœur décédée au Cameroun. Il devait en effet aller faire des courses le lendemain et apprêter le nécessaire pour recevoir les membres de l’association dont il est l’un des Fondateurs – l’asbl UNION. Il avait visiblement un problème de temps. Il nous déclara qu’il aurait été mis au courant de ce « business » 3 jours avant, que le problème serait déjà réglé. Désiré ESSONO lui suggéra de voir déjà avec ses invités du samedi 14/11/2015 s’il peut obtenir une cinquantaine de noms, le reste devant être complété par M. ONANA qui nous rejoignit quelques minutes plus tard. Désiré ESSONO le rassura quant au fait que la présence de toutes ces personnes ne sera pas nécessaire lors de l’installation du Bureau par le Pr FOGUI. La seule exigence serait la présence des 15 membres de son Bureau (lui-même compris) + au moins 1 personne supplémentaire par cellule; ces 5 personnes devant jouer le rôle de Présidents des 5 différentes cellules créées. Je croyais être dans un film, mais hélas, c’était bel et bien la réalité.

M. ONANA – joint par téléphone à plusieurs reprises par ESSONO - nous retrouva une heure plus tard dans son établissement. Etant déjà au courant de son problème, il déplora le caractère brusque de la Demande de Désiré ESSONO, son agenda professionnel ne lui permettant pas en l’espace de 48h, de lui produire une liste de 100 noms de personnes vivant en Belgique. Il précisa qu’à cela ne tienne, il chargerait un de ses assistants nommé ALINO, de lui produire ladite liste. Séance tenante, M. ONANA téléphona au fameux ALINO, qui monta nous retrouver quelques minutes plus tard à l’étage du Café où on se trouvait. Mis au courant de la situation, ce dernier promit à son patron et à Désiré ESSONO de faire le nécessaire ; il expliqua qu’il recevra plusieurs dizaines de clients durant toute la soirée, et qu’il leur demandera de mentionner leurs noms sur un papier. Désiré ESSONO proposa de lui ramener un Fichier-Militants du RDPC, question d’y inscrire directement les noms des futurs « militants ». Nous sommes donc partis à 3 (Désiré ESSONO en tête, M. NA Isidore et moi-même) dans une cabine téléphonique située à proximité de la Place BARA, question pour Désiré ESSONO d’imprimer plusieurs Fichiers-Militants des cellules dont il remit une partie à M. NA, une partie à moi et l’autre remise à ALINO, barman au Café de M. ONANA.

Le lendemain, ESSONO Désiré - aux abois -  m’annonça qu’ALINO n’avait rien foutu la veille, et qu’il fallait absolument que je motive M. NA à « nous » fournir 5 Fichiers-Militants de cellules. Je pris donc immédiatement contact avec M. NA par téléphone, et essaya plutôt de le dissuader de fabriquer les fichiers attendus par Désiré ESSONO, insistant sur le fait qu’ « on » est conscient que cela pourrait lui être difficile vu le temps qu’il lui est imparti, et qu’ « on » ne lui tiendrait pas rigueur au cas où cela ne serait finalement pas possible. Il promit me rappeler en fin de journée, le temps d’organiser la veillée programmée à son domicile et  de consulter certains membres importants de leur association (UNION). Il ne me rappellera plus jamais jusqu’à ce jour.

Le 14/11/2015, après l’installation du Bureau de la Sous-Section de Bruxelles-Nord, M. Patrick FANDJO – membre du Bureau « sortant » de la Section et fraîchement débarqué du Cameroun où il vit depuis plusieurs années - me demanda de le déposer en voiture avec son jeune fils, à un endroit où il pourrait facilement prendre le bus qui le transporterait jusqu’à son domicile situé hors de Bruxelles. C’est ainsi que pendant que nous roulions, Désiré ESSONO – surexcité et aux abois - m’appela et me demanda de le retrouver de nouveau au Café de M. ONANA situé à l’Avenue Clémenceau. Je déclinai l’offre en prétextant un rendez-vous fixé de longue date avec un groupe d’amis. Il me demanda de lui passer M. FANDJO qui serait parti avec moi en voiture, ce que je fis. Leur discussion dura à peine deux minutes, M. FANDJO lui demandant de se calmer et promettant de le rappeler dès son arrivée à son domicile. Et dès cet instant, je n’ai plus jamais reçu de coup de fil de Désiré ESSONO ; il avait compris que je ne participerai pas à ses tripatouillages.

Le 15/11/2015, le jour de l’installation du Bureau de la Sous-Section de Bruxelles Centre, j’étais convaincu que Désiré ESSONO n’allait pas réussir à fabriquer ses 5 Fichiers-Militants de cellules. Erreur!! Arrivé plus tôt sur les lieux de la cérémonie, je l’y avais trouvé en compagnie de tout son « Staff » du Bureau « sortant » de la Section (Mme BELEK Marie, M. NTOWA et M. FANDJO), tous occupés à tricher en inscrivant les numéros des Cartes de membres et de Cotisations sur les Fichiers-Militants qui avaient été fabriqués au courant de la journée. ESSONO Désiré et M. NA Isidore – dos au mur et sans autre solution - avaient finalement fait main-basse sur le Fichier des membres de leur association commune, l’asbl UNION!! M. NTOWA, sûrement mis au courant de mon hostilité à leur projet par ESSONO, me taxa d’ « espion », de « traître », et me fit comprendre que ma présence à leurs côtés n’était plus souhaitée. Une violente altercation faillit se produire entre nous, n’eut été l’intervention de  militants d’autres Sous-Sections arrivés eux-aussi sur les lieux pour suivre en direct, la Mascarade qui s’annonçait. Dans la salle de la réunion, sur les +/- 35 personnes présentes, on dénombra 22 « membres » de Bruxelles-Centre, dont les 15 du Bureau + 7 parmi lesquels les 5 têtes de liste des 5 cellules. Au final, malgré les vives protestations de M. Armand MALAPA – Vice-Président de ladite Sous-Section depuis 2007 – arrivé précipitamment sur les lieux avec la ferme intention de stopper cette machination, malgré mes protestations auprès de Monsieur MBOCK Armand arrivé dans la salle quelques minutes avant le Pr FOGUI, ce dernier installa bel et bien le « Bureau » de la Sous-Section de Bruxelles-Centre. La Messe était dite, la Circulaire du Président National piétinée !!

ESSONO déclare dans les médias (Camer.be), je le cite : « La Sous-Section de Bruxelles Centre que Mr OTTOU évoque dans sa Requête avait établi son Fichier entre 2012 et 2013, … ». Et comme Preuve de ses élucubrations, il brandit un courrier daté du 23 mai 2012 que lui avait adressé le Pr Jean-Pierre FOGUI, je le cite: « Monsieur le Président, en suivant scrupuleusement la procédure que j’avais indiquée dans ma Lettre-Circulaire du 22 août 2008, vous venez de proposer la création de 11 nouvelles cellules RDPC à Bruxelles : Bruxelles-Centre A, B, C, D, E ; Bruxelles-Clémenceau I, II, III, IV ; Bruxelles-Nord 4 et 5.» ESSONO pourrait-il nous indiquer où il avait caché la Sous-Section de Bruxelles-Centre et ses 5 cellules lors de la visite du Chef de l’Etat Paul BIYA ici en Belgique au mois d’avril 2014 ? Lorsqu’on sait que toutes les Sous-Sections actives au BENELUX étaient présentes en masse pour accueillir dignement notre Président National et qu’il n’y eut aucune trace de Bruxelles-Centre, nous constatons que Désiré ESSONO Désiré est complètement dans le déni et sommes désormais convaincus qu’il est clairement engagé dans une opération de « blanchiment » et de camouflage des erreurs commises par la Commission « FOGUI » en Belgique. M. Armand MALAPA – Vice-Président de la Sous-Section de Bruxelles-Centre depuis 2007 – mis au courant de la supercherie orchestrée par la bande à ESSONO, avait surgi dans la salle et cria sa stupeur et sa désapprobation. Comme signalé plus haut, cela n’empêcha pas le Pr FOGUI d’entériner l’installation du Bureau des 15 « mercenaires » qui vinrent fausser le résultat du scrutin du 22/11/2015.

D’autre part et très curieusement, nous constatons que la Sous-Section de Bruxelles-Centre apparaît dans la Lettre datée du 23/05/2012 du Pr FOGUI destinée à ESSONO, affublée de 5 nouvelles cellules. La séquence de ces cellules (A, B, C, D, E) traduit clairement la création d’une nouvelle Sous-Section ; depuis quand un Président de Section a-t-il le Pouvoir de créer et d’installer une nouvelle Sous-Section? Pourquoi ESSONO n’avait-il pas convoqué une Réunion de Validation de Bruxelles-Centre comme ce fut le cas avec Anvers et Bruxelles-Midi ? ESSONO et ses « amis » peuvent-ils expliquer où sont passées les cellules de Bruxelles-Clémenceau qui apparaissent dans la Lettre précitée? Les réponses à ces questions sont contenues dans l’exposé ci-dessus, et je vous invite à lire très attentivement la suite de la mascarade. Les dés ont donc très clairement été pipés à l’avance.

3.    Liste du « Bureau » invalide et Trucage du Corps Électoral

Autre atteinte grave à la Démocratie et aux Textes régissant l’Organisation des Elections au sein de notre Parti, la présence de M. CARL YAKUBU MUAZEYAP sur la liste conduite par Désiré ESSONO – qui maîtrise si bien les Textes du Parti. Pour votre parfaite information, M. CARL YAKUBU MUAZEYAP vit et réside de façon permanente au Royaume-Uni depuis plusieurs années. Il n’est donc plus domicilié dans le BENELUX et ne pouvait par conséquent y figurer sur une liste. Il était Secrétaire Général du Bureau « sortant » de la Section, et ESSONO l’avait repris sur sa liste pour des raisons purement électoralistes. Les deux amis sont convenus d’assurer une continuité d’ « existence politique » à M. Carl MUAZEYAP à travers sa présence au Bureau de la Section, ceci en totale violation de la Circulaire n° 001/RDPC/PN du 27 juillet 2015 du Président National et de sa Note d’application n° 0082/RDPC/SG/CAB du 12 août 2015 signée du Secrétaire Général du RDPC. Cette grave irrégularité fut portée à la connaissance du Pr FOGUI qui n’avait rien fait pour y remédier.
Par ailleurs, toujours dans le but d’éliminer tout obstacle à la victoire d’ESSONO, mon nom avait été retiré du Corps Electoral – en ma qualité de membre du Bureau « sortant » de la Section – avec la bénédiction de la Commission de Renouvellement, sous le prétexte fallacieux que le poste que j’occupai pendant huit ans n’était pas repris dans l’Organigramme des Sections à l’étranger. Or, pendant huit longues années, j’ai donné à fond pour le Parti, j’ai honoré la Section de ma représentativité, le plus souvent à des endroits où la présence du Bureau était indispensable ; ESSONO Désiré répondant toujours aux abonnés absents.

Cher M. MBEN MBEN, chers militants et chers compatriotes,
Désiré ESSONO et ses « amis » clament leur « indignation » suite à l’introduction d’une « Requête en Annulation » du scrutin du 21/11/2015, alors que - disent-ils - j’avais donné l’accolade fraternelle à ESSONO à la demande du Pr FOGUI. Eh bien, je confirme l’accolade à ESSONO; geste symbolique dont le but fut simplement de terminer la soirée en paix, sans incidents. En effet, autour de 16h ce jour-là, j’avais été discrètement mis au courant de la présence aux alentours de la salle de réunion, d’une cinquantaine de militants « enragés », venus en découdre avec la Commission de Renouvellement conduite par le Pr FOGUI. Ces derniers étaient arrivés en masse dans le but de faire barrage – par la force - à la mascarade d’élection qui se préparait à l’intérieur. Je suis immédiatement allé à leur rencontre, et leur ai demandé de se tenir tranquille, qu’il n’était surtout pas question de porter atteinte à l’image de marque du Cameroun ici en Belgique en procédant par la violence, et que leurs aspirations à une élection transparente et démocratique du Bureau de la Section seraient portées par nous tous, dès la fin du « Cirque » qui se déroulait à l’intérieur. Ce jour-là, J’aurai fait un seul geste ou dit une seule parole hostile à la Commission conduite par le Pr FOGUI, que la salle de réunion se serait transformée en un champ de bataille, une intervention de la Police devenant inéluctable, avec son lot de désagréments doublé d’un ternissement de l’image de marque du Cameroun auprès des autorités belges. Ce groupe de militants en voulait particulièrement au Pr FOGUI, et il était hors de question pour moi de permettre une quelconque atteinte à l’intégrité physique d’un camarade de Parti, membre du Comité Central, et membre du gouvernement de la République du Cameroun – mon pays. Malgré les enjeux élevés, mon sens élevé des responsabilités et mon profond amour pour le Cameroun m’empêchèrent de sombrer dans la violence, ni de permettre la moindre séquestration des membres de la Commission de Renouvellement, ce qui faillit être le cas.

En effet, après la « Mise en veilleuse » de la Sous-Section de Bruxelles-Midi (réputée être la plus dynamique de tout le BENELUX) et la Validation du Bureau des « 15 Mercenaires » de Bruxelles-Centre, nous n’attendions plus RIEN de la Commission dirigée par le Pr FOGUI ; les masques étaient tombés. Pour nous, ils avaient clairement choisi un petit clan très minoritaire au détriment de la majorité des membres. D’où mon apparente passivité tout au long de la « Pièce de Théâtre » qui se déroulait devant moi ; bien que n’espérant plus rien de « démocratique » de cette Commission, j’avais le souci de veiller à leur sécurité, à leur intégrité physique, des dizaines de militants courroucés commençant à prendre position dans la salle de réunion, pour prendre d’assaut les membres de la Commission. Les centaines de militants RDPC ayant boycotté cette Campagne de Renouvellement à cause de la présence du Pr FOGUI dans le BENELUX avaient de très bonnes raisons de douter de son impartialité quant à la conduite des opérations. Voilà la vérité des faits ! Et pas cette vidéo de la cérémonie (me montrant donnant l’accolade à Désiré ESSONO, ou répondant par l’affirmative aux questions à moi posées par le Pr FOGUI) qu’ils vous présenteront sûrement pour discréditer ma démarche, et laisser penser que je joue au « mauvais perdant ».

D’autre part, suite à l’Alerte d’attentats terroristes de niveau 4 en Belgique – le niveau le plus élevé – 95 % de nos camarades électeurs des Pays-Bas n’ont pas pu participer au Scrutin du 21/11/2015. Ils avaient envoyé une délégation de 4 personnes venir plaider pour un décalage de 24h de l’élection, afin de permettre au gros de leurs troupes de rallier Bruxelles le lendemain. Mis au courant de cette situation, le Pr FOGUI refusa catégoriquement de renvoyer l’élection au dimanche 22/11/2015, malgré le cas de force majeure. Alors, comment peut-on exclure tout un pays (la Hollande) d’un scrutin aussi important !?

La Section RDPC du BENELUX est prise en otage par un groupuscule de prédateurs prêts à tout pour sauvegarder de petits intérêts personnels, en piétinant les Textes du Parti et surtout la Circulaire du Président National fixant les règles d’organisation de la présente Campagne de Renouvellement des Organes de Base de notre Parti. Une minorité qui, malgré les Tripatouillages en tous genres de Fichiers-Militants, n’a réussi à conquérir que 35 % de l’électorat du BENELUX (la coquille vide de Bruxelles-Centre comprise). Et c’est tout cela qui est insupportable pour l’homme épris de justice que je suis ; raison pour laquelle TOUS les moyens légaux seront utilisés pour mettre fin à cette imposture de la bande à ESSONO.

Les faits parlant d’eux-mêmes, nul besoin pour moi de tremper dans l’injure, le mensonge, la calomnie et l’infamie comme l’a fait mon petit camarade Désiré ESONO lors de sa pitoyable sortie médiatique. L’homme politique que je suis doit prendre de la hauteur par rapport aux intrigues de bas étages, se mettre au diapason des nombreuses attentes « légitimes » de nos compatriotes vivant dans le BENELUX, et préparer avec sérénité les échéances électorales de 2018 qui s’annoncent capitales pour notre pays le Cameroun. « Les Camerounais ne sont pas dupes », serais-je tenté de rappeler à Désiré ESSONO ; l’époque des tricheries et magouilles à « ciel ouvert » est DEFINITIVEMENT révolue au sein du RDPC. Inutile pour lui de tenter de rallier les dignes Dirigeants et Militants de nos « vraies » Sous-Sections à sa cause perdue. Convaincu que la plupart des gens ici ne connaissent pas les Textes du RDPC, il écrit et raconte des mensonges à longueur de journée. Qu’il se souvienne que je dispose de tous les supports didactiques pour prouver tout ce que je raconte (échanges mails, sms, audio et vidéo), que je n’hésiterai pas à utiliser – le cas échéant - dans le cadre d’une procédure judiciaire ici en Belgique.

Sa malheureuse et pitoyable sortie médiatique n’avait qu’un SEUL OBJECTIF : gommer les erreurs de la Délégation conduite par l’éminent Pr FOGUI qu’il a roulé dans la farine en la maintenant à son hôtel des journées entières, organisant – pendant la journée - la plus grosse Fraude électorale de ces Opérations de Renouvellement des Organes de Base de notre Parti, et en lui signalant – généralement dans la nuit et par téléphone - de venir soit installer des Bureaux, soit en museler. Eh bien, MISSION IMPOSSIBLE !! NUL N’EST DUPE !!!
Plusieurs centaines de militants RDPC du BENELUX et moi-même n’osons imaginer un seul instant qu’avec le flot sans cesse croissant d’éléments à charge contre Désiré ESSONO et ses « amis », la COMMISSION CENTRALE DE SUPERVISION des Elections n’annule cette mascarade qui s’est déroulée ici dans le BENELUX. J’invite par conséquent tous les militants à garder leur calme, à vaquer normalement à leurs occupations, et à ne surtout pas se laisser distraire par les propos arrogants et insultants des personnages précités. Mon Bureau et moi-même demeurons très attentifs au traitement du dossier « BENELUX » par la Sous-commission du Contentieux Electoral de notre Parti. Par ailleurs, vu le flot de mensonges déversés à Bruxelles et à Yaoundé par Désiré ESONO et ses « amis », je me réserve le droit de transmettre le présent « Droit de Réponse » à la Très Haute hiérarchie de notre Parti, afin de rétablir la VERITE des faits.

Vous félicitant pour le professionnalisme dont vous faites preuve dans le traitement de vos informations, je vous remercie déjà pour la publication de ce Droit de Réponse dans camer.be, et vous prie d’agréer, Monsieur MBEN, l’expression de mes sentiments distingués.

Dominique OTTOU ANYOUZOA
Tête de Liste Section RDPC du BENELUX

Ampliation :

  • SG/CC/RDPC
  • SG/PRC
  • CC/PRC
  • SRIDH/CC/RDPC
  • Journal l’ « Action »
  • Ambacam Bruxelles
  • Ambacam La Haye
  • Bureau « sortant » de la Section
  • Bureaux des « vraies » Sous-Sections
© Correspondance De : Dominique OTTOU ANYOUZOA

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Mvog-Ada
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Belgium
Prendre des responsabilités dans une organisation politique est plutôt une tâche où l'on déploie tellement d'énergie ,qu'elle répugnent les braves gens ; raison pour laquelle, ils ne l'acceptent le plus souvent qu'à contre-coeur; quand je vois toute cette agitation pour figurer dans le moindre organigramme d'un parti politique,que ce soit dans le RDPC , le SDF ou l'UPC, je me dis que ce n'est certainement pas pour l'amour du pays que tout ce beau monde s'étripe ....
Pleure,ô pays bien aimé
nasoke
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Germany (Leipzig)
Alors que d autre travaillent vous passez votre temps a pondre des torchons et keske ca apporte de plus a l economie. Rien toujours le parler
vraigars
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Belgium (Lembeek)
Ce qui est grave dans cette affaire,c'est qu'elle n'est pas sérieuse.
PENA-GOLD
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Belgium
Véritable perte de temps. Messieurs, pour le bien de notre cher pays trouvez autre chose à faire que ces sempiternels échanges complétement inutiles et contreproductifs. Au vu de vos passés de dirigeants douteux vous êtes l'un comme l'autre indignes de diriger cette section ou quoi que ce soit d'autre.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Elite One : Canon s’enlise dans la zone rouge
Elite One : Canon s’enlise dans la zone rouge
Facebook
radios
RTS 90.5 FM BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Sky One Radio 100.1 FM BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Amplitude FM BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Kalak FM BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Nkongsamba FM BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Cameroonvoice BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM Fréquence de vie BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM
réclame
partenaire
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM
Récolte des termites en pays Bamiléké By SOPIEPROD
évènement
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM
actuellement sur le site
CAMEROON TRIBUNE
BELGIQUE :: DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE PARU LE 26 DECEMBRE 2015 INTITULÉ «  RENOUVELLEMENT DES BUREAUX DES ORGANES DE BASE DU RDPC AU BENELUX » :: BELGIUM