BELGIQUE :: Renouvellement des Bureaux des Organes de Base du Rdpc au Benelux. :: BELGIUM
BELGIQUE :: Renouvellement des Bureaux des Organes de Base du Rdpc au Benelux. :: BELGIUM

BELGIQUE :: Renouvellement des Bureaux des Organes de Base du Rdpc au Benelux. :: BELGIUM

BELGIQUE :: Renouvellement des Bureaux des Organes de Base du Rdpc au Benelux. :: BELGIUM
BELGIQUE :: Renouvellement des Bureaux des Organes de Base du Rdpc au Benelux. :: BELGIUM
Dominique Ottou introduit une requête en annulation des élections au niveau de la Section

Le Secrétaire Général du Comité Central du Rdpc et Président de la Commission Centrale de Supervision des opérations de renouvellement des bureaux des organes de base du même parti, Jean Nkueté, a été saisi d’une requête en annulation des élections à la Section Rdpc du Benelux. Sous la conduite de Jean-Pierre Fogui, Président de la Commission dans le Benelux, ladite élection eut lieu le 21 novembre 2015 au 143 Rue Édith Cavell à 1180 Bruxelles. Désiré Essono, par ailleurs Président de Section  sortant,  remporta le scrutin avec 45 voix contre 24 pour Dominique Ottou.

La Requête de Dominique Ottou s’appuie sur  plusieurs irrégularités qui, selon lui, ont émaillé le processus électoral en Belgique. L’allusion est notamment faite à la « Validation des sommiers politiques » par le Président de Section sortant Désiré Essono et non par la Commission de Renouvellement à l’Étranger, tel que stipule la circulaire N° 001/RDPC/PN du 27 juillet 2015 du Président National du parti de la flamme. La section II de ladite Circulaire précise en effet que : « Dans les Sections Extérieures, le sommier politique est validé par la Commission de Renouvellement à l’Étranger ».

Dominique Ottou souligne dans sa Requête  que Désiré Essono a fait usage des attributions à lui confiées par la Délégation du Comité central du Rdpc pour favoriser sa réélection à la tête de la Section du Benelux. Il dénonce donc cette position de « Juge et Partie » dans laquelle s’est retrouvé son camarade du parti.

Entre autres griefs formulés aussi bien à l’encontre du Président sortant de la Section Rdpc du Benelux qu’à l’égard de la Commission de Renouvellement à l’Étranger, la Requête fait état de la « Mise en veilleuse » de la Sous-Section de Bruxelles-Midi, présidée par Dagobert Tache qu’on dit être dans le collimateur de Désiré Essono depuis quelques années. « Dès leur arrivée en Belgique, la Délégation conduite par le Pr Fogui ordonna à Désiré Essono d’aller valider le sommier politique de Bruxelles-Midi (…) Malheureusement, Monsieur Essono, fort de ses nouvelles prérogatives, ne se gêna pas à crucifier définitivement et sans état d’âme la Sous-Section de Bruxelles-Midi, avançant des raisons farfelues », est-il mentionné dans la Requête.  Ce n’est pas tout ; le groupe conduit par Monsieur Ottou précise que Désiré Essono aurait aussi tenté sans succès de faire passer à la trappe, la Sous-section d’Anvers, jugée hostile à sa réélection.   

La Réactivation de la Sous-Section de Bruxelles-Centre

Considérée comme une coquille vide depuis 2007, date de création de la Section Rdpc du Benelux. Elle a été réactivée par Désiré Essono. La même Requête fait état de ce que : « Pour des considérations électoralistes, Monsieur Essono Désiré a frauduleusement établi et validé un sommier politique fictif basé sur le fichier des membres de l’Asbl Union, bien connue à Bruxelles. Cette manœuvre visait à ressusciter ladite Sous-Section dans le dessein de se constituer une réserve de 15 électeurs en vue du scrutin du bureau de la Section (…) Le Pr Fogui avait balayé d’un revers de la main, les vives protestations de Monsieur Armand Malapa, vice-Président de cette Sous-Section et avait procédé de façon autoritaire à l’installation d’un nouveau bureau entièrement acquis à la cause de Monsieur Essono … »

Dans le même ordre d’idée, Hervé Atemengue, Président exécutif de l’Asbl Union, dans une correspondance à l'adresse des membres de son association, a réagi en ces termes le 15 novembre 2015 : « Chers membres du management d’Union, j’apprends à l’instant que la liste des membres d’Union a été utilisée dans le cadre des élections du Rdpc à Bruxelles, ce jour 15 novembre 2015. Je saisis donc cette occasion pour rappeler solennellement le caractère apolitique de l’Asbl Union(…) Une enquête se poursuivra en interne afin d’établir toutes les responsabilités et tirer toutes les conclusions qui s’imposent ».

Le 16 novembre 2015, Laurent Assoumou, Vice-président du Conseil d’Administration de ladite association, renchérit en ces termes : « Pour aller dans le même sens qu’Hervé, il apparaît que manifestement des informations ont été transmises au Rdpc en violation flagrante du  principe de confidentialité et du respect de la vie privée et sans consentement de certains membres. Sur les noms que j’ai pu suivre (parce que j’y étais) il y a au moins trois noms dont je suis certain qu’ils n’auraient jamais accepté que leurs noms soient associés à un quelconque parti et encore moins au Rdpc…»

Selon nos informations, tous ces manquements auraient été portés à la connaissance de la « Commission Fogui» bien avant le déroulement du scrutin du 21 novembre 2015, mais rien n’a été fait pour ramener la sérénité au sein de la Maison Rdpc du Benelux. La hache de guerre est désormais déterrée.

Avant de mettre sous presse, nous avons pu joindre Désiré Essono afin de recueillir son avis sur cette requête en annulation du scrutin. Sur la validation de la sous-section de Bruxelles-Centre, il précise que : « La décision de la mise en veilleuse ou de validation d'une Sous-Section ne revient pas au Président de la Section mais bien au Comité Central. Elle est antérieure à l'envoi d'une Commission de Renouvellement des Bureaux des Organes de Base et pour preuve, la Sous-Section de Bruxelles-Centre dont parle M. Ottou date du 23 mai 2012 (voir Circulaire N°148/CC/SRIHD). Prétendre que c'est moi qui ai validé le Sommier politique de la Sous-Section de Bruxelles-Centre en novembre 2015 est une contre vérité qui contribue activement à cette stratégie de manipulation de l'opinion par des mauvais et indignes perdants »

Sur la « Mise en Veilleuse » de la Sous-Section de Bruxelles-Midi de Dagobert Tache, Désiré Essono soutient avec certitude que : « La Sous-Section de Bruxelles-Midi n'a jamais soumis un Fichier-Militants répondant aux conditions minimales requises au Comité Central, raison pour laquelle elle a été mise en veilleuse. Par conséquent, le Comité Central n'avait pas prévu l'étape de Bruxelles-Midi au programme de la Commission (Voir programme initial de la Commission joint). Quiconque prétendrait du contraire ne serait que de mauvaise foi »

Selon Désiré Essono, dans un contexte démocratique, une copie de cette requête devrait lui être adressée ainsi qu'à Jean-Pierre Fogui, Président de la Commission de Renouvellement à l'Étranger. Mais on ne trouve aucune trace de cette requête au niveau du comité central du Rdpc. Toutefois, dans l'entourage de Dominique Ottou, le document est arrivé à destination.

© Camer.be : Samuel Mben Mben

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

TETEDURE_-
Foiutez nous la paix avec ce parti criminel . tous les médias du pays à longueur de journée parlent rdpc , biya , chantal biya .... On n'entend que ça dans le pays . On inaugure une route c'est un don de biya , une école c'est chantal biya , des clowns sont à bruxelles on parle rdpc . foutez nous la paix avec le rdpc alors que les populations n'ont pas d'eau potable , les saloperies du rdpc ont mobilisé le gouvernement pendant des mois , la tv , les finances de l'etat ...bande de criminels voleurs. Pendant que les autres pays avancent , au cameroun un clan de sangsues chante le rdpc , parti qui a présisemment ruiné le pays
on demande aux populations de remercier biya , sa femme et autres pour avoir utilisé l'argent de leurs impôts .... quelle foutaise !!!
PENA-GOLD
Encore une forfanterie de ce filou d'Ottou Dominique. Vu son passif, aucune chance que cette idée soit prise au sérieux. de toute façon, on parle d'une section RDPC Benelux synonyme de vrai foutoir

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Sports Spécial CAN féminine de volley-ball: « L’équipe a joué libérée »
Sports Spécial CAN féminine de volley-ball: « L’équipe a joué libérée »
Facebook
POLITIQUE :: BELGIQUE :: LES +
réclame
partenaire
BELGIQUE :: Renouvellement des Bureaux des Organes de Base du Rdpc au Benelux. :: BELGIUM
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
BELGIQUE :: Renouvellement des Bureaux des Organes de Base du Rdpc au Benelux. :: BELGIUM
actuellement sur le site