CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON

CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON

CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON
Chers lecteurs de Camer.be et chers frères.
Depuis quelques temps, votre site préféré reprend les articles que je produits pour le compte de mon journal « Ouest Littoral ». Je constate que le nombre de « hits » varie de 3000 à 14 000 selon les articles ; ce qui est relativement important. Je constate en plus que les réactions sont aussi bien positives que négatives et entraînent souvent des débats haineux entre mes compatriotes.

Je suis dans la presse depuis 1989. Je n’ai  peur de personne dans ce pays ; ni de Paul Biya, ni du Général Semengué, ni de tous ces pontes du Rdpc (ou proches) qui nous détruisent.
En revanche, j’ai de la peine, beaucoup de peine lorsqu’à cause d’un de mes  écrits, un compatriote ordinaire se sent offensé. C’est pour cela que si réellement j’en ai offensé ces jours, je m’en excuse publiquement.

Dans le cas de mes derniers articles sur le général Semengué, les réactions nombreuses et quelques fois très loin de mes intentions, n’ont poussé à envisager d’envoyer ce courrier à l’attention des quelques 7000 personnes qui ont suivi cet épisode à travers le site camer.be. L’idée est de mieux me faire connaitre et surtout d’indiquer le pourquoi des ces articles ; ceux qui continuerons à me détester, au moins le feront en connaissance de cause.

I-    Sur mon « tribalisme » supposé

Je voudrais d’abord évacuer quelque chose de faux parmi vos réactions. Je ne suis pas l’ennemi d’Elimbi Lobé, même si nous sommes parfois en désaccord. Celui qui le prétend ne nous a pas encore vues dans un restaurant, discutant chaudement sur nos désaccords, autour d’un plat chaud. Le Cameroun a besoin de nombreux Elimbi Lobé pour assainir un peu nos mœurs politiques. Cela ne m’empêche pas, y  compris dans mon journal, de le critiquer quand il le mérite, quelquefois sévèrement. C’est le jeu de la démocratie et de la liberté d’expression.

Quelqu’un m’a aussi dit qu’aucun bamiléké ne m’avait mandaté pour parler en son nom. Si j’étais méchant, je lui demanderais quel bamiléké l’a mandaté pour me demander qui m’a mandaté pour parler en son nom : on ne s’en sortira pas.

Mes débuts dans la presse

A la fin de mes études en France en 1987, je suis rentré immédiatement au pays où j’ai crée un journal « Challenge Hebdo » et la première imprimerie privée d’Afrique centrale spécialisée dans la production des journaux tabloïds. Les journaux des opposants politiques de Rca, Tchad, Gabon venaient s’y faire imprimer avant que le gouvernement camerounais ne détruise l’essentiel de cette structure par des méthodes barbares : mais là, c’est une autre histoire.

Le premier article que j’ai signé en tant que patron de presse était sur Roger Melingui, alors Directeur de l’ONCPB (plus tard, ministre du Budget) qui venait d’être mise en cessation de paiement. Tout l’édifice mis en place par le président Ahmadou Ahidjo pour protéger les producteurs de café et cacao venait de s’effondrer parce que l’argent avait pris une destination inconnue.  J’ai été alors le premier journaliste camerounais dès 1990 à affronter le régime en insistant sur le fait que tout ce qui concerne les postes où l’argent circule abondamment, Paul Biya place des gens de la même origine géographique que lui et leur laisse une totale liberté pour porter atteinte à la fortune publique. Qui peut me donner tort aujourd’hui ?

J’ai tout de suite été étiqueté comme tribaliste. Les supporters de Paul Biya n’ont plus jamais lu la suite des propos que je martèle depuis 25 années : bien qu’une minorité de ce qu’on appelle « bétis » pillent le pays (en compagnie de nombreux bamiléké et d’autres), le peuple « béti » est l’un des plus mal lotis dans le Cameroun du « Renouveau ». Un exemple : un enfant de famille pauvre né à Ebolowa, Akonolinga… a moins de chance de réussir sur le plan scolaire qu’un autre né dans une  ville ou village de l’Ouest, non pas parce qu’il est plus bête, mais parce que dans n’importe quelle ville de l’Ouest, on a au minimum 5 villes universitaires presque à portée des yeux : Dschang, Bafoussam, Bamenda, Buéa, Douala.

Comment un parent pauvre au Sud du pays fait pour que son enfant effectue de bonnes études universitaires moins chères dans une institution étatique ? Yaoundé est la ville la plus proche, à des coûts hors de sa portée. Voilà la réalité de la Région du Sud ; de nombreux « bétis » et leurs voisins de l’Est devraient se joindre à moi pour dénoncer cette discrimination du « Renouveau », plutôt que de me traiter de tribaliste.

En gros, Paul Biya a placé ses « frères » à tous les postes importants : quand ils ne sont pas à la tê te d’une institution comme au Senat, à l’Assemblée nationale, au premier ministère… ils sont secrétaires généraux, c'est-à-dire des N°2 plus puissants que les N°1. Que quelqu’un me prouve le contraire. Le nombre de prisonniers pris dans les griffes de l’opération dite « Epervier » est d’ailleurs là pour venir à mon secours.

Ne pensant qu’à eux, ils instrumentalisent la peur du nordiste, le péril « anglo bami »… pour motiver leurs frères qu’ils laissent pourtant dans la misère totale, et à qui demain on reprochera d’être de la même origine que Paul Biya, un Biya qui a si mal géré le pays alors qu’ils n’y sont pour rien. C’est ce que je répète inlassablement depuis 25 ans.
C’est vrai qu’en choisissant le nom « Ouest Littoral » pour mon journal, cela n’a pas facilité les choses. Fasciné par les journaux « Sud ouest » et « Ouest France » en France, étant originaire de l’Ouest, mon épouse et ma mère du littoral, cela m’est apparu comme une évidence que j’assume.

Ma situation personnelle

Je répète aussi depuis des années, inlassablement, que mes origines familiales et conjugales ne me permettent pas d’être un « tribaliste » au sens où on l’entend au Cameroun. Je suis certes un bamiléké décomplexé, c’est dire qui n’a ni peur, ni honte de l’affirmer partout où nécessaire.
Mais je suis aussi un « bassa » et un « bakoko » fier de par ma mère. Je revendique des liens avec les « bétis », puisque ma première épouse, avec qui nous avons eu trois magnifiques enfants est « béti » par sa mère et Bassa par son père. Je suis un « douala » par alliance, mon épouse actuelle avec qui j’ai une charmante fille étant de cette ethnie. Ma belle mère, aujourd’hui décédée, était « sierraléonnaise ».

Je répète cela à chaque fois pour montrer que très peu de camerounais sont comme moi, en contact quotidien avec toutes les ethnies du Cameroun.
Je sais qu’être de père bamiléké fait de moi un « suspect naturel » : je rappelle tout simplement que Mme Foning était la petite sœur de mon père, que Jean Nkueté (Sg Rdpc) a grandi chez mon grand-père en compagnie de Française Foning et mon père, que la première épouse de Paul Biya Jeanne Irène Biya venait régulièrement chez nous à Dschang, que j’allais chez Paul Biya premier ministre régulièrement avec mes parents, que le président du Senat Niat est déjà venu chez moi à Dschang sur mon invitation à l’occasion d’une fête que j’organisais, que le général Pierre Semengué est un grand ami de ma famille… Et pourtant, quel journal est aussi dur que le mien quand il s’agit de dénoncer les agissements de l’Etat-Rdpc ?

Jamais, un journal dont je suis propriétaire ne défendra les intérêts des bamilékés Albert Dzongang, Yves Michel Fotso, Victor Fotso, Nganou Djoumessi, Ngamo Hamani, Siyam Siewé, Jean Nkueté, Maurice Kamto, Madeleine Tchuinté et tous ses « élus » de l’Ouest qui ne pensent qu’à leurs intérêts propres et jamais à ceux des autres, notamment les plus pauvres. Qui font si mal à une Région dynamique en donnant l’image de cupides corvéables à merci.

II-    L’affaire Pierre Semengué

Pour en revenir sur l’affaire objet de ce courrier : le général Pierre Semengué est un ami de ma famille, je l’ai dit. Anani Rabier Bindzi, avec qui il a passé l’interview controversée, est un ainé et un ami de très très longue date. Nous habitons le même quartier et je lui rends visite régulièrement.
Mais je ne peux pas laisser passer ce qui a été dit au cours de cette interview sans réagir. Laissez croire que mes ancêtres « Bassa » et « bamiléké » n’ont rien subi des Français dans les années 50 et 60 est pour moi une provocation intolérable. C’est surtout inutilement blessant, d’autant plus que le président de la République française venait de faire baisser la tension en reconnaissant les crimes de son pays dans cette partie du pays. C’est ce qui a motivé mes articles et la  fausse interview sur le sujet qui a plu ou énervé selon :

  • Je tiens à préciser que je n’ai pas refusé de publier le droit de réponse du Général sur Camer be. Il se trouve dans mon édition papier de jeudi dernier. Il sera republié mardi prochain. Je ne sais pas comment fonctionne le site. Je vais envoyer la lettre intégrale et j’espère qu’elle sera publiée.
  • Je n’accepte pas qu’un Général vienne se vanter devant les médias d’avoir « coupé » les têtes de ses adversaires pour effrayer les populations tentées de joindre le « maquis ». Aucun être humain ne peut accepter une telle profanation de cadavres qui est d’ailleurs condamnée par toutes les lois internationales régissant les « périodes de guerre ». Rien que pour cela, le général Semengué ne mérite plus aucun égard de ma part. Dans son droit de réponse, que j’espère vous pourrez lire, il confirme bien avoir coupé des têtes, trois précisément. Ce serait une seule que cela serait déjà condamnable. Qu’est ce qui prouve que ces gens à la tête coupée étaient coupables ? Ont-ils été jugés ? Au nom de quel droit ont-ils été mutilés ?
  • Je le proclame haut et fort : si le Général confirme ce chiffre de trois, je suis dans l’obligation de le traiter de menteur comme l’a déjà fait le Général Asso’o pour le putsch d’avril 1984. Parce que je me souviens de ma jeunesse à Dschang. Je vois les jours de marché toute la ville converger en courant vers le marché A. Je revois mon père m’enfermer dans la chambre avec ma sœur ainé. Un jour où il était absent, nous avons suivi cette foule : quelle n’a pas été notre traumatisme en voyant de têtes humaines accrochées sur des bambous ? Cette nuit là, dès 18 heures, il n’y avait plus personne dehors : seul un fou célèbre à l’époque répondant au doux nom de « Afoudaman » arpentait les rues vides en chantant : « Gon kamerun kà pon… », c’est à dire que ce « pays n’est pas bon ». Ces scènes ont été vécues dans tout l’Ouest et le Moungo notamment à Bafoussam : le carrefour où les têtes coupées étaient exposées s’appelle aujourd’hui le « Carrefour Maquisard » et est là pour rappeler à tous, les « exploits » des hommes aux ordres des officiers tels que Pierre Semengué.
  • J’espère que ceux qui ont lu ma fausse interview comprennent maintenant mieux pourquoi j’insiste et j’insiste encore sur les têtes tranchées.
  • Minimiser les crimes de la France et de l’armée post coloniale m’insupporte. Je revois une équipe de « commandos » (des militaires mal formés originaires du grand nord), comme on les appelait à l époque, investir le domicile de mon père dans le village crée par mon grand père Johny Baleng (Baleng dans la Menoua). Après avoir expulsé tout le monde, ils s’y sont installés pendant des années, violant, torturant…les nombreuses épouses de mon grand père (le père de Françoise Foning) qui en comptait 80, violant toutes les femmes et jeunes filles du village qu’ils trouvaient sur leur passage, et surtout terrorisant les populations.
  • Je me revois, caché dans un coin de la maison, mon père paniqué, demandant à l’Evêque Ndongmo, son ami de très longue date, de ne plus venir lui rendre visite parce que l’armée venait régulièrement chez nous, fouillait tout jusqu’aux chambres des enfants terrorisés, mes parents couchés au sol. Je rappelle simplement qu’à ce moment là, mon père était néanmoins député à l’Assemblée nationale. Ce n’est qu’avec l’appui du commissaire Pondi, père du professeur d’université à l’Iric que nous avons pu obtenir un peu de répit.
  • Pourquoi la fausse interview ?
  • J’en ai marre qu’on se moque des Camerounais tout le temps. Le rôle d’un patron de presse comme moi est de permettre, entre autre, à ses lecteurs de mieux comprendre l’environnement dans lequel ils évoluent.
  • L’intervention du Général Semengué avec Anani Rabier Bindzi sur la chaîne de télévision « Canal 2 internationnal », au départ visait les nationalistes en pays « Bassa » et à  l’Ouest. Très curieusement, les attaques se sont concentrées sur l’Ouest qui est une cible facile, les populations étant dominées par une peur quasi congénitale. Jamais mes oncles « Bassa » ne laisseraient l’histoire de leurs ancêtres tronqués par de pseudo historiens.
  • Dire que les bamilékés possèdent toutes les terres dans le Moungo après avoir assassiné les « Sawa » ne résiste pas à l’examen, parce que le phénomène s’est répété partout dans le pays. En conclure que la France n’a rien à voir dans ce qui s’est passé dans la région, les populations de l’Ouest s’étant tué entre eux est révoltant. Si j’ai pu citer moi-même des exemples qui touchent ma famille, presque toutes les grandes familles à l’Ouest peuvent en faire autant.
  • Conclure comme l’a fait notamment Rabier Bindzi, sans aucune réaction du Général, que la France est victime de chantage par de personnes cupides qui veulent monnayer la mémoire de leurs morts ne peut sortir que d’un esprit perturbé. D’autant plus perturbé que le président français a lui-même, je le rappelle, a reconnu les atrocités commises pendant cette période.
  • Ce que le Général Semengue a dit « anciennement » à propos des têtes de nationalistes ou des maquisards (comme il veut) tranchées ne passe pas auprès de moi, et je suis étonné que nous ne soyons pas nombreux à crier au scandale. Qu’aujourd’hui, qu’il n’ait aucun remords et procède (voir son droit de réponse) même à un décompte macabre des têtes tranchées dépasse l’entendement.
  • J’en ai profité pour revenir sur un sujet potentiellement porteur des germes d’une guerre civile au Cameroun. Fuir les problèmes comme certains veulent le faire ne résoudra rien. Le putsch du 06 avril 1984.

Les putschistes n’ont aucune excuse, car ce qu’ils ont fait aurait pu faire plonger le pays dans une guerre sans fin et coûter la vie à de millions de Camerounais.
Je conteste cependant avec fermeté, la vision idyllique des pontes du régime, notamment des Généraux Pierre Semengué et Asso’o Emane. Ils n’ont rien fait, ou presque, pour sauver le régime comme ils le prétendent. Le fait est que deux des personnes arrêtées, à savoir les capitaines Geurandi Mbara et Konaté Aladji étaient mes amis, car ayant été locataires de mes parents à Dschang. Si Guérandi Mbara n’a jamais nié sa participation au putsch, ce n’est pas le cas de Konaté Aladji qui a passé 7 années de prison pour rien. J’y reviendrais.
Ce qu’ils m’ont dit, chacun indépendamment de l’autre, est clair et leurs propos son corroborés par les faits. Les putschistes n’ont jamais voulu tuer personne. Les instructions du colonel Salé étaient claires. Persuadé que les hommes de Paul Biya n’avaient pas d’envergure, ils avaient prévus de prendre position sur les lieux stratégiques, faire un peu de bruit ; Paul Biya et les siens allaient se rendre sans problème ; du moins le pensaient-ils naïvement.

Mais comme des benêts, ils avaient sous-estimé le fait que la chape de plomb avec laquelle Ahmadou Ahidjo avait couvert le pays en plus de 25 ans était devenue insupportable pour les Camerounais. Les généraux Asso’o Emane, Douala Massango, Pierre Semengué…étaient à leur merci, comment s’en sont-ils sortis? Qu’on me montre les édifices qu’ils ont détruits ? Les points stratégiques (Ponts bâtiments…) détruits.

Leur surprise quand à la réaction des autres Camerounais a crée une débandade qui a permis aux renforts venus notamment de Koutaba de renverser la vapeur. Vous croyez que s’ils avaient abattu les officiers entre leurs mains, détruits des ponts stratégiques, bombarder la présidence de la République où ils avaient posté des chars… tous ces vantards seraient là aujourd’hui pour pavoiser ? Si on ne peut défendre leur acte, on doit néanmoins leur rendre justice sur un point : ils ne voulaient pas de carnage.

Lisez les livres des Généraux Asso’o et Semengué ; c’est tout simplement honteux et on a du mal à penser que des gens équilibrés puissent se livrer à une telle falsification de l’histoire. C’est pour cela que dans l’interview fictive parue dans mon journal mardi dernier, me basant sur leurs propres termes, j’ai grossis le trait pour montrer à quel point ils étaient ridicules.

  • Plus grave, on en a profité de cet épisode pour vider tout le nord d’une élite. Mon ami de regretté mémoire le capitaine Konaté Aladji (décédé par accident de la route), a été arrêté parce qu’il commandait une base militaire à Nkongsamba. Le jour du putsch, un député du Rdpc l’aurait vu entrain de … « sourire ». Puisque sa sœur avait épousé un homme proche des « insurgés », il était un complice idéal : 5 ans de prison. Les cinq années passées, il a fallu qu’il m’envoie clandestinement des documents après sa septième année de prison pour que mon ami Pius Njawe et moi, engagions une terrible campagne de presse pour que les condamnés dans la même situation que lui soient libérés pendant les années dites de « braises » (en 1991).
  • Entretemps, des membres de l’ethnie de Paul Biya se sont partagés tous les biens des putschistes ou supposés tels, exécutés à la va-vite et sans procès véritablement contradictoire : c’est la vérité et l’avocat commis d’office peut en parler mieux que moi s’il est encore vivant. Niat Njifendji (Président du Senat), Le ministre Tchiroma, Dakolè Daïssala, Marafa Hamidou Yaya…, puisqu’ils ont été eux aussi arrêté.

Un exemple me vient tout de suite à l’esprit. L’homme que les insurgés avaient choisi pour occuper éventuellement le poste de président de la République s’appelait Issa Adoum (Directeur Général du Fonader). Il avait pris un crédit auprès d’une banque d’Etat afin de construire un immeuble au quartier Bonapriso. La peine qui était la sienne lors du procès d’après putsch était la fusillade, pas la confiscation des biens.

Après son exécution, la banque, tenue par un proche de Paul Biya (sur le plan ethnique) aujourd’hui décédé, demande à ses ayants-droits de payer le solde du crédit. Ces derniers répliquent au créancier qu’il doit faire jouer l’assurance-vie car leur père est décédé. La banque veut qu’ils apportent la preuve de ce décès. Or, aucune famille des putschistes exécutés n’a pas pu obtenir jusqu’à ce jour, ni certificat de décès, ni de genre de mort. L’immeuble a été ensuite bradé à un ministre « béti » du gouvernement actuel (alors député Rdpc) à la grande colère mal refrénée de toute une communauté.

Ce type d’extorsion s’est répété partout et plutôt que de s’attaquer à un « écrivaillon » comme moi, les camerounais, toute ethnie confondu, devraient mettre la pression sur Paul Biya pour que ce problème, certainement le plus dangereux à affronter pour le futur dirigeant de notre pays soit résolu. Il est indispensable que de centaines des ayants-droits soient rétablis dans leur droit, dans l’intérêt de tous, surtout dans celui du « béti  ordinaire » qui risquerait, une fois Biya parti, de payer les pots cassés. Cela ne sert à rien de s’en prendre au lanceur d’alerte que je suis ; il vaut mieux faire attention aux problèmes posés.

Ceux qui ont lu ma fausse interview, comprennent là aussi, mieux maintenant le sens de certaines répliques.

En conclusion

Il me faudrait l’espace d’un livre pour vous expliquer le pourquoi de  ma réaction face à la dernière sortie du Général Semengué et la ligne éditoriale du journal « Ouest Littoral ».
Je devais néanmoins des explications aux quelques 5000 personnes en moyenne qui s’intéressent régulièrement aux écrits du pauvre « scribouillard » que je suis. Ceux qui aiment ce que je fais ou qui le détestent sont tous importants pour moi. Ce sont des frères et ils méritent mon respect.

J’affirme ici que le tribaliste n’est pas celui qui le dénonce, mais celui qui le pratique de manière inintelligente comme Paul Biya depuis le 06 novembre 1982. Voyez avec quel cortège il s’est déplacé la dernière fois pour aller « quelque part en Europe » ;l pas un seul membre de sa délégation qui ne soit pas « Béti ». S’il est vrai que c’est son droit le plus absolu, le nôtre nous permet de dénoncer ce tribalisme d’Etat.

Selon moi, le Général Pierre Semengué tronque l’histoire pour des motifs qu’il est le seul à maitriser. C’est indigne de la part d’un être humain de raconter, presqu’avec fierté, avoir participé à la mutilation des cadavres de ses adversaires.

Si on ne règle pas le problème des biens des putschistes ou supposés tels, l’après Biya risque d’être extrêmement violent.
Voilà ce que je tenais à dire à ceux qui ne me connaissent pas. Maintenant, ceux qui veulent continuer à me détester, le feront au moins en connaissance de cause. Je souhaite néanmoins que nous réservions nos insultes aux politiciens de tout bord, de toutes les ethnies qui pourrissent notre pays ; ils le méritent bien.
Quand à nous, retrouvons nous sur ma page facebook pour débattre. Le Cameroun nous appartient à tous, il faut éviter que ce que mon cousin, le professeur Gabriel Nlep de regretté mémoire, appelait le triangle « équilatéral dans lequel Bétis, nordistes et bamilékés veulent enfermer les camerounais », ne nous précipitent en enfer.
Quand à moi, sachez que je préfère mourir comme Un Nyobé (toute proportion gardée) que vivre comme Issa Tchiroma. A chacun son truc.

© Correspondance de : Benjamin Zebaze
© Correspondance de : Benjamin Zebaze

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
"J’affirme ici que le tribaliste n’est pas celui qui le dénonce, mais celui qui le pratique de manière inintelligente comme Paul Biya depuis le 06 novembre 1982." AMEN!!!

Benjamin Zebaze,

MERCI pour cette mise au point, nous attendons le fameux droit de reponse de semengue a partir de MARDI comme promis...
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@zebaze, vous dites avoir fini vos étues en 1989, mais
1- vous n'êtes pas intelligent!
2- vous enfoncez le clou de votre tribalisme!
3- vous êtes un menteur!
ex:
a- SEMENGUE n'affirme nulle part que les français n'ont rien fait contre les bassa-bamiléké de 1950 à 1960!!! Faux!
b- SEMENGUE ne dit nulle part avoir coupé les têtes pour effrayer les populations!
c- vous contestez le chiffre trois mais ne proposez aucun chiffre!!!
d- votre fausse interview n'insistait pas sur les têtes tranchées; mais sur les "nordistes qui se seraient tués entre eux", appel donc à la vengeance!
e- vos commandos ont expulsé tout le monde; et celles qu'ils violaient devant vous ne font pas partie de tout le monde???
f- les putschistes n'ont jamais voulu tuer personne!!! Et si je vous dis que SEMENGUE n'a jamais voulu tuer personne???
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@zebaze, vous mentez (suite)
g- aucun général n'était à leur merci, tel que votre ami guerandi mbara vous a raconté!!! Si c'était le cas, ils les auraient tous assassinés! Pire, s'ils avaient BIYA, ils l'aurait tué; et il y aurait eu une véritable guerre civile!!!!
h- Ils avaient leur chars postés à la présidence, et pourquoi n'ont-ils pas défoncé la barrière?
i- konaté n'a jamais été condamné pour un...sourire!
j- vous approchez de votre VRAI problème: vous êtes du "parlement" qui a promis faire la guerre au CAMEROUN!
k- quels sont ces membres de l'ethnie de PAUL BIYA qui se sont partagé les biens des "putschistes" nordistes (vous avez oublié nordistes)!
l- PAUL BIYA est même de quelle ethnie???
m- AUCUN BETI ordinaire ne payera aucun pot cassé, pauvre idiot, les BETI doivent simplement se préparer à se défendre par tous les moyens, en cadrillant Yaoundé, Mbalmayo, Ebolowa...
n- vous dites que personne du cortège de BIYA n'est BETI??? Chantal BIYA est-elle BETI???
Mvog-Ada
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Belgium (Anderlecht)
@zébazé :je constate que vous êtes dans la défensive; c'est le serpent qui se mord la queue; c'est ce qui arrive à ceux qui jouent avec le feu; ils risquent de se brûler les mains; vous dites qu'il vous faut tout un livre pour dire ce que vous avez dans le cœurmoi, il me faudrait plus de 1000 caractères pour réagir à votre article.Vous dites que les putschistes n'ont jamais tué personne; c'est un mensonge;demandez aux Beti qui donc a abattu Simon Noah, un vénérable notable d'Ongola dont le père Noah Tsogo combattit les Allemands ; il est vrai que vous autres vous ne connaissez que son petit -fils Yannick Noah; en outre l'officier bamiléké Mambou ne racontait-il pas que les putschistes avaient tiré sur lui pour le tuer, raison pour laquelle, il avait dévalisé une armurerie pour les combattre?
Mvog-Ada
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Belgium (Anderlecht)
@Zébazé (suite) vous demandez qu'on vous montre les édifices qui auraient été détruits par les putschistes; c'est étonnant de la part de quelqu'un qui se veut journaliste; n'avez-vous donc pas vu sur les photos l'enceinte du Palais présidentiel en partie détruite? N'avez-vous pas vu sur les photos la demeure de fonction du Général Semengue complètement bombardée ?
Vous avez menti et continuez à mentir; je dis bien mentir, car tout autre mot irait en déçà de ma pensée
Au fait qu'auriez-vous dit si Biya avait créé une une Université à Ebolowa, et une autre à Bertoua ?
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@zebaze,
En abordant des thèmes sérieux et sensibles, vous n'avez pas le droit de rester vague et supputer comme un vulgaire villageois!
1- vous DEVEZ donner la liste de la suite du Président en Allemagne;
2- si vous dites n'avoir peur de personne, cela suppose que vous n'attendrez pas que les sirènes des droits de l'homme viennent vous défendre!
3- où est la liste des personnes issues de l'origine géographique de BIYA et placées à des postes où l'argent coule?

4- le tribalisme chronique qui vous habite vous rend impotent et incapable de vous regarder! Vous voyez tout aux couleurs ethnico-tribalistes! Ce n'est pas Melingui, mais le beti Melingui; ce n'est pas Marafa, mais le "nordiste" Marafa; ce n'est pas Foning, mais la bamiléké Foning...

Vous avez étudié en france; de quelle ethnie était Mitterand?

Si vous aviez un brin de souveraineté intellectuelle, vous vous seriez arrêté aux EXCUSES! Mais hélas; vous croyez dans votre ethnico-tribalisme avoir raison!!!
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
Silence!!!

Les morveux se mouchent!!!
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@zebaze, comme vous avez au moins été honnête, en justifiant le tire de votre feuille de choux "Ouest-Littoral"; pourrais-je alors me permettre de prolonger votre pensée, comme dans votre "fausse interview", en disant:
1- que les BETI fassent aujourd'hui un "Journal" titré "Centre-Sud"??? Qui irait aussi iterviewer Nganso et les héritiers de Fochive?
2- devrais-je même dire que tous se prépare donc à l'après BIYA à rester/rentrer chacun chez soi???
3- Ainsi, les Ouestistes seront/rentreront chez eux; les Sudistes resteront chez eux; les Nordistes resteront chez eux? Les Estistes resteront chez eux? Les Littoralistes resteront chez eux? Les Sud-Ouestistes resteront chez eux; les Nord-Ouestistes resteront chez eux???
4- Est-ce vraiment ce que votre sub-conscient désire???

Nous ferons ce que vous voudrez!!!
Mvog-Ada
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Belgium (Anderlecht)
@Zébazé : Vous dites être Bassa par la mère ,Dwala par alliance, et aussi un peu Beti en raison d'un mariage raté; tout cela est assez anecdotique et n'enlève rien à l'essentiel: vous êtes profondément bamiléké et rien que cela; vous avez bien voulu donner des conseils aux Beti afin que la politique menée par Biya ne se retourne un jour contre eux; le Beti parmi les Beti que je suis vous remercie de bien vouloir vous soucier des intérêts des Beti; souffrez qu'il vous donne lui aussi quelques conseils pour votre propre crédibilité, afin que vous ne soyez contraint de toujours faire des acrobaties comme vous êtes en train de le faire; dites nous 1°-Qui donc a trahi Ouandié exécuté sur la place publique, un Beti ou un Bamiléké? 2°-Où étaient donc les officiers bamiléké Nganso, Youta, Mambou quand on tuait leurs frères bamiléké? pourquoi n'avoir pas interviewé le Colonel bamiléké Celestin Nguemaleu qui se vante dans livre publié à compte d'auteur de la répression?
Biyafantome
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Cameroon
Merci Azebaze.

J’avoue que je te connaissais très peu. Mais aujourd’hui, je sais que tu es une icône de l’histoire de notre pays.

Bonjour à Wiseman et merci pour tes interventions toujours bénéfiques sur ce site.

Je suis surpris et déçu par l’attitude des compatriotes comme Gabson et compagnies qui traitent Azebaze de tribaliste. De quel tribu est-il, Douala parce que sa mère, son enfant et son épouse sont Douala ? Bétis parce que sa première femme et ses enfants son bétis ? Sierra Léonais parce que sa grand-mère maternelle est de ce pays ? Ou alors Bamiléké parce que son père est de cette tribu ?

Je pense que si ce dernier a décliné son identité inter-tribal, c’était pour qu’on ne parle pas de tribalisme à son sujet ; parce que à vrai dire, ce monsieur n’a pas de tribu. Malheureusement pour lui il a le malheur d’avoir un mauvais gène dans son corps : le gène bamiléké. C’est pourquoi on le traite de tribaliste.
NUVONAZI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France
Faut dire que la théorie du complot ne peut pas fonctionner partout. Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entende ce qu'on entend, on a parfaitement raison de penser ce qu'on pense. Un nom à consonance beti est rarement attribué à un non beti. Pas besoin d'être marabout ou issu de sciences po pour comprendre quel clan dirige et contribue largement au séchage des comptes de l'état derrière ceux à qui les ressources minières sont cédées gratuitement en guise de protection. À quoi bon accabler ceux qui essayent juste d'éclairer les masses populaires, fussent-ils Bamilekes voire beti? Les gens veulent du paradis sans jamais mourir. Mais même dans la bible il est dit qu'il y a un temps pour tout. Faut toujours éviter les questions qui fâchent. Moi je reste persuadé que la guerre contre Boko Haram aurait un autre visage si Mvomeka se situait dans l'extrême nord; ça reste mon sentiment. Si les plans quinquenaux d'Ahidjo avaient été poursuivis chaque région connaîtrait aujourd'hui u
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada
On va voir des mouchards à qui le crime a profité et continue de profiter qui vont sortir se moucher ici pele-mele.
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
Nous arriverons à une guerre civile tribale, si telle est la volonté de certains! Mais soyons honnêtes!!! Soyons au moins logiques!!!
1- "tout ce qui concerne les postes où l’argent circule abondamment, Paul Biya place des gens de la même origine géographique que lui et leur laisse une totale liberté pour porter atteinte à la fortune publique"
2- "bien qu’une minorité de ce qu’on appelle « bétis » pillent le pays (en compagnie de nombreux bamiléké et d’autres), le peuple « béti » est l’un des plus mal lotis dans le Cameroun du « Renouveau »"
3- "de nombreux « bétis » et leurs voisins de l’Est devraient se joindre à moi pour dénoncer cette discrimination du « Renouveau », plutôt que de me traiter de tribaliste."
4- "En gros, Paul Biya a placé ses « frères » à tous les postes importants : quand ils ne sont pas à la tê te d’une institution comme au Senat, à l’Assemblée nationale, au premier ministère… ils sont secrétaires généraux, c'est-à-dire des N°2 plus puissants que les
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
"Ne pensant qu’à eux, ils instrumentalisent la peur du nordiste, le péril « anglo bami »… pour motiver leurs frères qu’ils laissent pourtant dans la misère totale, et à qui demain on reprochera d’être de la même origine que Paul Biya, un Biya qui a si mal géré le pays alors qu’ils n’y sont pour rien. C’est ce que je répète inlassablement depuis 25 ans."
"Entretemps, des membres de l’ethnie de Paul Biya se sont partagés tous les biens des putschistes ou supposés tels, exécutés à la va-vite et sans procès véritablement contradictoire"!
"Après son exécution, la banque, tenue par un proche de Paul Biya (sur le plan ethnique) aujourd’hui décédé, demande à ses ayants-droits de payer le solde du crédit."
"L’immeuble a été ensuite bradé à un ministre « béti » du gouvernement actuel (alors député Rdpc) à la grande colère mal refrénée de toute une communauté."
amancell
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Cameroon (Bamenda)
Hihihihi
Dans toute guerre, les alliés se sont tirés dessus, donc même pour le "maquis",les maquisards se sont entretués!
Les français ont bien tué des milliers voir des centaines de milliers de camerounais lors du "maquis" avec les militaires venus du Tchad, du Congo...
L'histoire est écrite par le vainqueur et tant que le vainqueur est français, les aujoulatiste comme Semengue auront à dire leurs versions, bien sur tronquées, des faits.
Et puis, Gabson prend toujours du temps pour écrire mille page aux crétins...
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
je reprends aux posts 14 et 15 les propos de zebaze; que ceux qui le soutiennent et saluent sa diatribe nous expliquent en quoi ces propos ne seraient pas ethnicistes et tribalistes!!!
@zebaze est convaincu dans sa minuscule bulle que les Beti pillent le CAMEROUN, assistés de seulement quelques Bamiléké, ces derniers étant en fait pour zebaze des traîtres à la "région travailleuse et dynamique"!!!

Non! Que les Peuples Beti cessent de rêver! Nous n'avons pas le droit de continuer à chanter la paix, face à des déclarations de guerre aussi claires et nettes! Il nous est averti que le Beti quelconque est a priori condamné à mort, simplement parce que BIYA est de son "ethnie", dans l'ethnologie ratée de @zebaze!!! Sachez que zebaze ne fait aucune différence entre Beti-Bulu-Eton-Manguissa-Makuk-Batanga...

J'attends simplement le traitement que le misérable cnc fera de cette haine qui dégouline de tels propos de zebaze!!!
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@amancell, post16, biensûr que je vous écris à vous, et vous dites que j'écris aux crétins!!! Vous prenez-vous donc pour un crétin! Je ne le savais pas, mais si vous le dites, vous-même, je vous crois sur parole!!!
NUVONAZI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Mâcon)
Si les plans quinquenaux d'Ahidjo avaient été poursuivis chaque région connaîtrait aujourd'hui un minimum de développement. Bien fait pour l'Est du pays qui vote majoritairement RDPC, malgré qu'il soit lésé dans la gestion publique. Qu'ont fait les Charles Assale, Sabal Lecco ou Mayi Matip? Pour faire plaisir à certains Contraignons-nous d'admettre que 30 ans après l'illettré - qui a été nul à sa manière - les grandes réalisations ont finalement apporté aux Camerounais la sécurité nécessaire pour leur prospérité. Une fois de plus les collabos tels que Semengue ont peut-être fait ce qu'ils ont pu à l'époque, mais aujourd'hui ils feraient mieux de se cacher jusqu'à la fin de leurs jours, parce que trop d'explications tuent l'explication. On peut se titiller, très souvent sur fond d'humour noir, entre ethnies et clans, mais ça prouve aussi combien ce pays regorge de richesses. Impossible d'être d'accord sur tout. La meilleure Info de l'histoire sera toujours mieux raconté
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada
Ca fait au moins 4 semaines que ce cher Gabson travaille comme un fou sur ce site pour defendre ses amis du regime Biya bec et ongle. Il y'a eu d'abord eu l'affaire Gemalto sur laquelle j'ai eu un echange tres amical avec lui.

Et comme si j'avais une boule de cristal, j'ai prevenu que les patriotes progressistes le lisaient tous les jours sans rien dire et qu'il aura du travail lorsque ces officiers de reserve commenceront a parler. C'etait en fin Juillet.

A peine j'avais fini de parler que l'affaire Afrique Media explosait. Tu connais la suite. Ca l'a keep busy pour 2-3 semaines en attendant l'autre derniere bombe, celle du port de Kribi et Bollore.

Il est ici tous les jours sur la defensive entrain de begayer et se moucher pele-mele. Quel pauv con!
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada
Post #21 s'adressait @amancell
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
Biyafantome,

Bonjour a toi egalement et MERCI mon frere pour les paroles gentilles.

Le minimum que chacun de nous puisse faire c'est de partager son point de vue avec ses compatriotes. Les divergences de vue ne seraient pas un pb insurmontable si chaque intervenant fesait au moins l'effort de rester de bonne foi meme quand il/elle se trompe. Mais helas, la mauvaise foi et la poursuite des interets egoistes sembles guider bcp parmi nous qui ceux la se reconnaitront...
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
Salut Amancell & Larryking,

Les masques se craquellent et les morceaux tombent un peu plus chaque jour revelant les visage des collabos qui s'etaient improvises Umnyobistes parmi nous.

Esperons seulement que tous les camerounais qui sont dans la posture des Epervier et des Steve-Biko qui semblent constituer la majorite des nationalistes camerounais lisent tout ceci attentivement...
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@larryking, lorsqu'un énergumène de votre espèce, un chien galeux, se permet de m'insulter, je me pose des questions sur votre santé mentale!!!

Vous êtes supposé lire l'article et l'analyser! Faute de capacités d'analyse, vous vous essayez aux insultes, espérant qu'on aura pitié de vous et vous laissera tranquille au prétexte que vous seriez dépourvu mentalement???

Or nous pouvons vousrejoindre dans vos égoûts à ratons et épouser votre sauvagerie!!!

Pauvr'con!!!
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@larryking, c'est sidérant, votre capacité à vous cramponner sur vos propres vomissures de mensonges!!!
1- Gemalto est une société néerlandaise, chacun peut le vérifier!
2- bolloré n'a pas obtenu le port derrière lequel il court depuis 2008! Il est allé s'abriter derrière le Consortium dont les Groupes majeurs sont: le CHEC(constructeur du Port), CMA CGM(français aussi et 3è armateur mondial)... Allez donc savoir au nom de quelle idéologie une certaine presse veut forcer à croire que c'est bolloré qui a remporté la bataille!!!

3- tous les thèmes que j'aborde avec vous depuis toujours, parce que je suis attaché à l'objectivité, à la vérité, à la justice et à la prudence, la fin m'a donné raison! La CÔTE d'IVOIRE, la LIBYE, le MALI, la RCA, la SYRIE! Vous chantiez la magnanimité de la france intervenant par amour pour le MALI, intervention ponctuelle... Où en est-on? Que dire de la RCA et vos viols d'enfants?
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
Intermède:
concert organisé par les pro-ouatrata, surprise: le PEUPLE IVOIRIEN célèbre son "sanguinaire dictature" LAURENT KOUDOU GBAGBO!!!

Le Mensonge ne sera JAMAIS la Vérité, même répété 10 000 000 000!!!

http://koaci.com/cote-divoire-concert-despoir-2000-quand-laurent-gbagbo-cree-lhysterie-90917.html
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada
" lorsqu'un énergumène de votre espèce, un chien galeux, se permet de m'insulter, je me pose des questions sur votre santé mentale!!! "

Il faudrait se poser des questions sur ma santé morale si je continuais lire TES sottises pleines d'insultes à l'intelligence des gens sans te les renvoyer tout droit dans ton visage hideux. Il faut bien que quelqu'un te dise te temps en temps qui tu es vraiment, vu que tu as tendance à te prendre pour quelqu'un d'autre.
Une autre preuve de ta folie c'est que tu t'etonnes qu'on t'insulte alors que tes posts sont generalement remplis d'insultes grossieres. Regardes ton post #24! Il suffit d'une seule insulte pour que tu nous serve un cocktail molotov capable de donner la crise cardiaque a n'importe quelle ame sensible! Puis tu t'etonnes qu'on t'insulte!
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada
C'est comme notre general coupeur de tetes de morts qui s'etonne qu'on ne le croit pas sur parole, qu'on pense qu'il ne peut pas aller dire des choses s'il n'en a pas les preuves. C'est ca meme mon general! Malgres le fait que tu es assez sadique pour trancher la tete a quelqu'un qui ne peut plus faire de mal a personne, les Camerounais te doivent pleine confiance, haute estime et beaucoup de respect.

gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@larryking, les idiots me font toujours pitié! Vous sautez malhonnêtement au post24, en oubliant sauvagement de rappeler le post20!!! Post20 qui est supposé réagir à mes autres posts qui sont aussi là, lisibles par tous!!!

Les lecteurs normaux ne sont pas "pauvr'cons" comme vous!

Celui qui est capable d'analyse méthodologique me croise! L'énergumène qui n'a que les vomissures me croisera aussi! Cela s'appelle la capacité de s'adapter; et c'est HUMAIN!!!
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada
@gabson
Pourquoi poses-tu toutes ces questions stupides a Zabaze? Apres tout, Semengue et toi, vous faites deja ce que vous voulez depuis 33 ans! Avez-vous demander sa permission pour zigouiller les nordistes? Vas te foutre didonc!
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada
Zebaze, autant pour moi.

@gabson
C'est pas la premiere fois que je le dis que tu dois titrer tes post "interdits aux ames sensibles" !!! Evidemment quant on est imbu de sa personne que toi, on ne voit pas ses propres ordures qu'on traine partout
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
@ekobo55

Ton post #1 est nul et Je me pose des questions sur ton aptitude à analyser sérieusement les choses avant de parler.
Tu m'as interpellé sur l'article qui parle d'un don russe au Cameroun et tu y trouves normal que le Cameroun accepte un don en nourriture de la Russie, sous prétexte qu'il y aurait 375.000 réfugiés à nourrir. D'abord je me demande d'où tu sors ce chiffre, puisque cette information ne figure même pas sur le site du HCR. Evidemment ton complice Gabson t'a rejoint dans ta logique pour me diaboliser davantage.

Mon problème avec ce don de misère c’est que le MINEX aurait dû exiger que ce soit adressé aux organisations des nations unies telles que le HCR ou la Croix Rouge Camerounaise qui devait s’arranger pour acheminer cette aide aux réfugiés, les Camerounais affectés par boko haram devant être secourus en tout temps l’Etat Cameroun et non pas être priés d’aller se nourrir à la source russe au même titre que des étrangers en situation de réfugiés che
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
@ekobo55

Ce qui est le plus étonnant c'est que juste au-dessus de cet article, dans un autre qui parle des 2 Maybach que Biya s'est acheté à 700 millions de cfa l'unité, le même Gabson trouve que dépenser 1400 millions pour s'acheter des gadgets de luxe dont on n'a pas forcément besoin est normal. J’ai attendu de voir ta réaction là-dessus mais tu y es resté muet comme une carpe. Et on sait que qui ne dit rien consent. C’est peut-être une question d’éducation de base mais, il m’est impossible de rouler en Mercedes, avec tout ce que ça comporte comme dépense quotidiennes, alors qu’il y’a des gens qui dépendent directement de moi financièrement qui n’arrivent pas à avoir ne serait-ce que 2 repas par jour, et je dois compter sur l’aide des amis pour les nourrir.
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
Je pense que Mr. Biya, ainsi que tous ces messieurs qui volent des milliards de l’argent du contribuable, sont des gens qui n’ont déjà aucune discipline en matière de gestion de leurs revenues personnelles à la base, comme moi. Alors ils doivent voler au maximum pour que le risque de se retrouver à sec un jour soit minimisé au maximum. A l’avenir, lisez bien avant de reagir !
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
Je me relis et je detecte pas mal de fautes qui s'y glissent parce que mon ipad me propose des mots et je les accepte sans forcement verifier car je dois ecrire vite, j'ai pas toute la journee pour ca. Donc, sorry pour les fautes, bien vouloir les corriger mentalement et capter le message sur le fond. Merci
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
Larryking,

Que peux-tu attendre de personnes qui se nourissent de cadavres des camerounais????

Deja a la fin des annees 90, quand j'etais a l'internat, quand il n'y avait pas de BH, pas de refugies nigerians au Cameroun, les dignitaire du RDPC nous vendaient deja du riz et des boites de concerve pourtant a nous donne par le PAM (Programme Alimentaire Mondial). C'etait deja tres honteux pour un pays qu'on nous disait "repute pour son autosuffisance alimentaire" d'accepter de l'aide du PAM,mais cette organisation a ete obligee de tout arreter quand les sacs de riz se retrouvaient deja au marche...

Ces gars n'ont AUCUNE valeur morale!!!
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@larryking, biensûr, "âme sensible" relativement aux âmes végétales!

Savez-vous où étaitent OUMAROUDJAM YAYA, Yvo Desancio, NGANSO, MAMBOU, ...quand SEMENGUE zigouillait les "nordistes"???
Combien de "sudistes" ont été tués???

Quand vous êtes ignorants, surtout d'un fait historique, soyez prudent, souffrez de vous informer pour éviter de balancer des ballivernes!!!

Vous essayez maladroitement de faire de la tentative de putsch de 1984, une affaire tribale!!! Mais les faits sont contre vous!!! Et l'actualité aujourd'hui vous dément!!!
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
Saluons le bon exemple qui nous vient d'ailleurs...Enfin, un dirigeant africain qui ne fuit pas ses responsabilite face aux pb d'immigration clandestine deseperee au Sahara...

Alassane OUATTARA

"Il faut régler le problème à la racine: nous, les responsables africains, nous devons prendre les mesures nécessaires par rapport à notre jeunesse", a-t-il déclaré en marge du New York Forum Africa (NYFA) à Libreville au Gabon.

"Nous devons leur offrir des emplois, avoir des conditions de vie meilleures et faire en sorte que cette jeunesse s’épanouisse sur le continent", a-t-il détaillé.

"Nous avons notre part, mais l’Occident, notamment l’Europe, doit apporter un soutien aux pays africains pour leur permettre de se développer", a poursuivi le chef d’État, en regrettant que "l’aide au développement ait baissé" et que les entreprises européennes soient "timides" sur le continent africain.

http://news.abidjan.net/h/562538.html
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
Alassane OUATTARA

"Nous avons notre part, mais l’Occident..."

"Nous avons notre part, mais l’Occident..."

"Nous avons notre part, mais l’Occident..."

"Nous avons notre part, mais l’Occident..."

"Nous avons notre part, mais l’Occident..."

Enfin quelqu'un qui ne pense pas que c'est toujours la faute aux autres, un homme integre qui tient un discour PONDERE de VERITE a ses freres et sours africains(es)...
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
On attend toujours (sans se faire des illusions), ce que le roi faineant pense de ce phenomene d'immigration qui SOUILLE L'Afrique...
vraigars
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Belgium (Brussels)
@tous,à voir nos réactions,ce sera vraiment miracle que le Cameroun échappât à une guerre civile plus sanglante que celles qui endeuillèrent en leur temps le Rwanda ou plus récemment la Côte d'ivoire.
J'ai suivi l'émission-échange entre Rabier Bindzi et le Général Pierre Semengue de bout en bout.Et quand je vois à quels débordements les interprétations aboutissent,je ne puis m'empêcher de poser à nouveau la question que j'ai posée sur ce même site à la suite de la sortie médiatique de l'honorable Député Jean Michel Nintcheu.cette question ,la voici:" avons-nous suivi,avons-nous regardé la même émission ? ".La réponse est visiblement: "non"
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany

@larryking, Ce sont les deux Maybach qui ont coûté 700 millions; et j'affirme que c'est une honte de ne pas avoir un avion présidentiel, par la faute des voleurs nommés "prisonniers politiques"!!!

@wiseman, Le "roi fainéant" pense ceci:
1- nul n'a le droit de déstabiliser tout un pays, assassiner des centaines de milliers d'IVOIRIENS pour se faire introniser par sarkozy! D'où l'émigration massive d'IVOIRIENS, avec des enfants dans des valises!!! Des centaines de milliers en exil!!! des centaines de morts en pleine mer; par la faute d'un burkinabé!!!
2- l'AFRIQUE n'apas besoin d'aide au développement; car c'est elle qui nourrit l'occident comme une vache à lait!!!
3- l'AFRIQUE veut que l'occident la laisse et arrête de venir organiser les guerres chez elle; le développement suivra!!!
4- l'AFRIQUE veut la sécurité et non des braquage au coeur d'Abijan en plein jour, sous le soleil:

http://koaci.com/cote-divoire-video-braquage-pleine-journee-abidjan-90925.
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
@ Benjamin Zebaze
J’ai beaucoup lu votre journal pendant que j’étais au lycée. Je ne ratais aucun numéro de Challenge Hebdo, avec Le Messager et La Nouvelle Expression. Facile parce que je n’achetais pas moi-même, c’était mon grand-frère qui le faisait et je lisais après lui, puis ça entrait dans mes archives. Facile aussi parce que j’étais un amoureux de la lecture. Quand je n’étais pas entrain de lire un SAS, c’était un Guy des Cars ou l’Exécuteur qu’un grand du quartier me filait après avoir lu lui-même, en échange de quelques cigarettes (je ne fumais pas et je ne fume pas). Je trouvais que les œuvres au programme scolaire étaient ennuyeux et trop « scolaire » alors que vos articles plutôt très bien rédigés, étaient faciles à lire mais en même temps instructifs et éducatifs. Franchement parlant, j’ai appris le français plus en lisant les romans et les journaux qu’en écoutant mes profs de français.
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
Le résultat de ça c’est que l’actualité et l’analyse politique, la dissertation et le commentaire composé sur n’importe quel sujet, n’étaient que des jeux d’enfants pour moi à la fin, même si après j’opte pour la science et les choses techniques. Donc la culture politique commence très tôt chez moi et vous et vos collègues faites partie de mes profs dans ce domaine, carrément.

J’ai déjà dit ici que j’étais fils de planteur du moungo. C’est dans votre journal que j’ai appris su ce que c’était, l’ONCPB, ce qui s’y est passé et que j’ai pu comprendre certains changements drastiques qui sont intervenus dans les années 80 dans notre vie de famille, mais aussi chez les voisins et chez des amis. Mon père n’était pas le genre à discuter avec ses enfants.
vraigars
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Belgium (Brussels)
Je voudrais pour terminer ,dire à tous que si le suicide individuel au plan du droit pénal n'est certes pas une infraction et pour cause,les éléments constitutifs de l'infraction ne sont pas réunis,le suicide national est assurément un crime inqualifiable.Que ceux qui essayent de provoquer le suicide du Cameroun sachent qu'aucune loi ne sera jamais assez dure pour eux,ni dans ce monde ni dans l'au-delà .
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
Donc il y’a eu des changements difficile sur le plan financier, des discussions entre lui et les gens qui venaient porter les sacs de café et de cacao que j’ai entendu. Mais c’est plus tard et grâce à votre journal que j’ai pu connecter les points, avec l’affaire Melingui.
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
Mais en dehors de l’ONCPB, votre journal et les 2 autres cités plus haut ne m’ont pas beaucoup aide à comprendre mr. Biya. J’avais énormément du mal à comprendre comment ça se faisait que c’est quand dignitaire du régime était dénoncés de malversations financières ou de corruption et trafics d’influence par vos journaux, que mr. Biya le nommait à un poste de responsabilité encore plus important. Faut pas qu’on se moque de moi. J’étais jeune et pendant que mes amis étaient généralement au « carrefour » entrain de « taper les divers », j’étais généralement bien installés dans ma chambre entrain de lire et de me poser des questions. J’ai eu énormément de mal à comprendre ces contradictions-là, et j’ai eu autant de mal à comprendre pourquoi un monsieur qui était arrivé en 82 comme un messi, allait en guerre contre son propre peuple dans les années 90.
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
D’une part, votre journal me disait qu’il y’avait déjà eu multipartisme au Cameroun, et d’autre part les gens organisaient des messes de minuit contre le multipartisme ! Comment un homme pareil, président de la république, pouvait aller déclarer sur l’esplanade de l’hôtel de ville de Yaoundé que « qui veut la paix prépare la guerre » (contre son propre peuple) et que « tant que Yaoundé respire, le Cameroun vit » ? Non ! J’ai eu des maux de tête sur ces questions. Toutes ces grosses fortunes que votre journal attribuait a Biya et ses collabos, des centaines de milliards, et alors que dans le même temps il ne se passait jamais un jour sans qu’on annonce au journal de 13 h que le Cameroun a reçu une « aide » de l’ordre d’une poignée de milliards de la France. On n’envisageait pratiquement aucun projet sans emprunter de l’argent !
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
Un jour, mon meilleur ami du lycée, m’a raconté l’histoire de sa famille, comment quelqu’un a « dénoncé » son père, après le putsch du 6 Avril, alors que le vieux était innocent. Son père a fait la prison, ils ont perdu leur villa cossue du camp sonel, à Yaoundé. Sa mère est décédée pendant que son père était en prison. Il a été innocenté et libéré, après des années de prison !

Je ne sais pas quoi vous dire, mr. Zebaze, vous parlez de peur quasi congénitale chez les bamilékés. Il y’a eu 400.000 morts (larmes). Les grands-parents nous ont raconté des choses horribles qui ce sont passés. Donc! Ca prend des generations pour ce remettre d'un holocauste.
Larryking
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Canada (Calgary)
@ Benjamin Zebaze

Larmes. C'est tres difficile de parler de ces choses, je dois m'arreter. Bon dimanche et merci pour votre article.
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
En effet Bro, ce que rapporte Benjamin, converge trop avec ce que certains parents (dont certains sont decedes) nous ont raconte pour ne pas etre vrai...
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Rockville)
gabson,

Fourni le lien ou le roi faineant aurait exprime sa pensee...
NUVONAZI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Mâcon)
Ah les Kamers, on se connaît. La preuve même que certains pays ont besoin d'un dictateur de l'étoffe de Kadhafi, au moins pour construire dignement le pays, à défaut d'une démocratie réelle, et faire payer le moins d'impôts possible. En lisant les uns et les autres, on réalise combien en fonction des thèmes on peut être du même avis un jour et en désaccord un autre. Quoi de plus normal? Le plus inquiétant à mon sens c'est celui qui ose évoquer une possibilité de guerre civile, car même les politiques adeptes de la politique politicienne n'y pensent pas vraiment. Moi j'aime bien titiller, et je suis heureux que les Kamga et autres Nguemeta ne le prennent pas mal, au contraire des Étoundi et Zambo qui, reconnaissons le, ont vraiment mis le pays en haut. Je ne sais pas vous, mais moi je prends du plaisir en glanant quelques infos à travers certains commentaires sans vacherie aucune.
Biyafantome
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Cameroon
@ Vraisgars,
« à voir nos réactions, ce sera vraiment miracle que le Cameroun échappât à une guerre civile plus sanglante que celles qui endeuillèrent en leur temps le Rwanda ou plus récemment la Côte d'ivoire. »

Tu as raison à 100%. Mais cette guerre ne se fera pas à cause de ces interviews ou de nos réactions, mais à cause de ce que « l’homme de paix », le panafricaniste de tous les temps à préparer en 33 ans. En fait c’est ce qui est à son actif. Tenez par exemple, Au cours de cette semaine, Tsimi Evouna a envoyé ses frères du village détruire toutes les boutiques des bamilékés à Yaoundé. J’ai coulé les larmes lorsque j’ai vu le Caterpillar détruire une semi-remorque de ciment à Nkomo. Vous pensez qu’avec cette criminalité tribale on peut éviter la guerre civile dans ce pays ? Si rien n’est fait pour calmer les cœurs des camerounais, on ne peut pas l’éviter. On peut seulement la retarder.
ALOKO_DEBARC
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Shippensburg)
Qui ose s'attaquer sans vergonne au pere de notre liberte?
Trois mots de lui suffirent pour lancer la rue a la conquette de la liberte et l'avancee a ce jour est un acquis au compte de Monsieur zebaze.
Il avait tire "RAZ-LE-BOL" sur une page blanche de challenge hebdo et le lendemain, les Camerounais exprimaient le raz-le-bol, Il faut le lui reconnaitre
Bravo B. ZABAZE
Laisses les morveux se moucher
steve-biko
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United Kingdom
@mr.zebaze

J,ai ete occupe tout le week end et c,est tard ce dimanche soir 21h+ que je lis cet autre article.

C'est moi qui vs a demande qui vs a mandater pour parler au nom des bhams. Oui c,etait avant que je ne lise cet article qui fait de vous un temoin occulaire de l"histoire et surtout et surtout une victime -

Je vais de suite retirer ce que j'ai dit ds ce precedant article . Recevez toutes mes excuses .

Vous aurez aussi constater que sur l,article de l,interview, j,ai aussi reagis et la ,preuve que "ns sommes ensemble "- je me rejouit aussi que ns soyons du meme cote quant a afrique media ,car banda kani a reveler votre soutient a la chaine a une des emissions .

Que dieu garde le cameroun.
steve-biko
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United Kingdom
@mr.zebaze

J,ai ete occupe tout le week end et c,est tard ce dimanche soir 21h+ que je lis cet autre article.

C'est moi qui vs a demande qui vs a mandater pour parler au nom des bhams. Oui c,etait avant que je ne lise cet article qui fait de vous un temoin occulaire de l"histoire et surtout et surtout une victime -

Je vais de suite retirer ce que j'ai dit ds ce precedant article . Recevez toutes mes excuses .

Vous aurez aussi constater que sur l,article de l,interview, j,ai aussi reagis et la ,preuve que "ns sommes ensemble "- je me rejouit aussi que ns soyons du meme cote quant a afrique media ,car banda kani a reveler votre soutient a la chaine a une des emissions .

Que dieu garde le cameroun.
steve-biko
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United Kingdom
@mr.zebaze

J,ai ete occupe tout le week end et c,est tard ce dimanche soir 21h+ que je lis cet autre article.

C'est moi qui vs a demande qui vs a mandater pour parler au nom des bhams. Oui c,etait avant que je ne lise cet article qui fait de vous un temoin occulaire de l"histoire et surtout et surtout une victime -

Je vais de suite retirer ce que j'ai dit ds ce precedant article . Recevez toutes mes excuses .

Vous aurez aussi constater que sur l,article de l,interview, j,ai aussi reagis et la ,preuve que "ns sommes ensemble "- je me rejouit aussi que ns soyons du meme cote quant a afrique media ,car banda kani a reveler votre soutient a la chaine a une des emissions .

Que dieu garde le cameroun.
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@Biyafantôme, ce qui m'étonne est que vous ne vous assumez pas!!! Vous affirmez sans rire que Tsimi Evouna a envoyé ses frères du village casser les boutiques des Bamiléké??? Et vous ne trouvez rien de tribaliste en cela???
1- connaissez-vous le village de Tsimi Evouna???
2- avez-vous vérifié qu'aucune boutique, aucun salon de coiffure, aucun atelier d'un Beti n'a été détruit???

@larryking, si les AFRICAINS découpent leur histoire tel que vous le faites, l'AFRIQUE va à sa dérive!!! Les parents attendent de nous, une certaine hauteur, celle qui poussait UM NYOBE, LUMUMBA, SANKARA... à rejetter les "indépendances" conçues/plannifiées par les "blancs", car ils avaient très vite, trop tôt vu les pièges! L'affaire de l'ONCPB, n'est pas ce raccourci que vous présentez! Elle concerne le commerce international! Le cacao a connu exactement, et pire, le même problème en Côte d'ivoire de sorte qu'aujourd'hui encore, le kg de cacao y vaut 850 fcfa; alors qu'au CAMEROUN il est
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@Larryking, Au CAMEROUN, le kg de cacao est à 1250 fcfa!

Je suis aussi devenu fils de cacaoculteur, à cette époque où le cacao se vendait à 420 fcfa/kg!!! Puis 250 fcfa! Que faire pour avoir 50 000 fcfa et payer la scolarité? Il fallait avoir 03 sacs de cacao pour avoir 50 000 fcfa! Alors que tout coûtait extrêmement cher!!! Les grands parents disait: l'époque d'AHIDJO était mieux! Et nous le répétions avec eux!!!

Mais les lectures, les études, l'observation du monde politico-diplomatique m'ont ouvert les yeux, avec cette question simple: Pourquoi peut-on être PPTE, avec un sous-sol, une faune-flore, riches et diversifiés; et une ressource humaine abondante et qualifiée!!! Une autre question suit celle-là: quel est ce système qui n'a pour solution que l'endettement sauvage des pays déjà dits pauvres???
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
Lorsque nous voulons analyser notre histoire en oubliant les circonstances et le contexte, nous passons à côté!
l'ONCPB, CAMAIR, SNCF, SEMRY, SONEL,SNEC...sont toutes les victimes de deux choses: les plans d'ajustement structurels et la dévaluation du fcfa!!! Faut-il rappeler que les PAS préparaient en fait les privatisation/liquidations??? Privatisait/liquidait-on du fait de l'échec ou du fait d'un paln savemment ourdi et qui devait forcément aboutir???

Je puis dire que la situation actuelle de l'AFRIQUE et d'autres zone du globe est ainsi voulue! Le cas de la Grèce nous parle! Ils dépiècent comme des charognards la Grèce; vendant des îles entières à des propriétaires privés de la finances internationale, notamment allemande!!!
L'ayant fait, ils retourneront les peuples contre les dirigeants, or l'ue trouvait le référendum abominable!!!
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
Il y a aujourd'hui des journalistes qui servent cette cause-là: orienter les colères des PEUPLES vers les dirigeants!!! Le fmi, la bm sont toujours innocents!!!

Au CAMEROUN aujourd'hui, les thèmes qui pleuvent ne sont pas innocents, ni fortuits!!! L'unanimité et le patriotisme constatés face à Boko haram, ils essaient de les ébranler; et nous courons après eux, sans aucun recul; appelant à massacrer les Beti parce qu'ils sont Beti et parce que BIYA est BETI!!!

Si c'est la solution que vous avez trouvée, et vous êtes sûrs qu'elle sauvera le CAMEROUN, allez-y!!! C'est aussi ça la liberté!

Sur l'ONCPB, lire:

http://www.nkul-beti-camer.com/ekang-media-press.php?cmd=article&Item=30&Section=3&TAB=1&SUB=0
WiseMan
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON United States (Philadelphia)
gabson,

C'est bien toi qui dans dans un elan de chauvinisme creux avais affirme sur ce forum que ton pere vous avait dit qu'il ne montrerait le chemin de la cacaoyere qu'a ceux de ses enfants qui auraient rate leur vie!!!

Quand es-tu devenu cacaoculteur???

Decidement ta langue est fourchue...
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France

@l’auteur : Benjamin Zebaze

«Le Cameroun nous appartient à tous, il faut éviter que ce que mon cousin, le professeur Gabriel Nlep de regretté mémoire, appelait le triangle « équilatéral dans lequel Bétis, nordistes et bamilékés veulent enfermer les camerounais », ne nous précipitent en enfer.»

Cette phrase à la fin de votre conclusion résume l’état d’esprit de votre article et par conséquent votre propre état d’esprit. Vous reprenez à votre propre compte la conviction, l’affirmation et la théorie de votre cousin «le professeur Gabriel Nlep de regretté mémoire» selon qui il existe un «triangle équilatéral dans lequel Bétis, nordistes et bamilékés veulent enfermer les camerounais». On voudrait bien croire que vous n’êtes pas tribaliste. Mais, désolé, votre lecture des événements politiques voire économiques du Cameroun se fait strictement en termes ethniques.

sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : Benjamin Zebaze

(suite 1)

Vous ethnicisez systématiquement la vie politique et sociale des camerounais(es). Cela est d’autant plus grave que vous êtes un journaliste, c’est-à-dire un professionnel de l’opinion publique. Pour votre propre gouvernance intellectuelle, sachez qu’au Cameroun, il n’y a pas et n’y a jamais eu de dispute interethnique historiquement. Les tribus ou les ethnies comme vous voulez (ces termes ne sont pas très aimables) ont toujours vécu en harmonie. depuis la nuit des temps. Si le paysage politique et économique fait apparaître de graves disparités ethniques ou régionales, cela est uniquement et uniquement dû à l’œuvre coloniale qui perdure sous la forme néocolonialisme et dont le mode opératoire consiste à diviser pour mieux régner. De ce fait, aucune ethnie et absolument aucune ethnie n’est responsable du partage du pouvoir politique ni économique au Cameroun voir en Afrique noire.
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : Benjamin Zebaze

(suite 2)

Sachez que les responsables du partage du pouvoir politique et économique au Cameroun sont d’un côté la France tuteur colonial et de l’autre des groupes d’individus indigènes collabos choisis par la métropole ne représentant aucune ethnie et ne répondant qu’à eux-mêmes. Les ethnies ne sont que les victimes de ces groupes indigènes vendus à l’occupation. Ces groupes collabos sont recrutés dans toutes les ethnies et sont entretenus par l’occupation dont ils sont le bouclier. Poser ou ramener le débat politique ou économique au Cameroun en termes ethniques, c’est faire le jeu de l’occupation coloniale ou néocoloniale au même titre que les adeptes des groupes collabos. C’est cela le tribalisme.
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 3)

L’occupant colonial, en l’occurrence la France disait-on, recrute ses collabos dans toutes les ethnies. Le «triangle équilatéral Bétis-Nordistes-Bamilékés», pour autant qu’il existe, ne procède que de sa volonté et de personne d’autre.

Hier, c’est le «nordiste» Ahmadou Ahidjo et son groupe, chef de la collaboration, que la France coloniale de Charles de Gaulle, après avoir écarté André Marie Mbida par le gouverneur Pierre Messmer, a imposé comme premier président au Cameroun. Ahmadou Ahidjo et son régime devaient ainsi inaugurer le tribalisme. Le tribalisme est le seul champ relativement libre que l’occupation laisse à ses collabos, le champ des basses besognes.
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 4)

Aujourd’hui, c’est le «Béti» Paul Biya et son groupe qui gouvernent en remplacement d’Ahmadou Ahidjo écarté en 1982 par la France néocoloniale de François Mitterrand. Tout comme Ahmadou Ahidjo vis-à-vis des «Nordistes), Paul Biya ne doit pas son poste de président du Cameroun aux Bétis et n’a aucun compte à rendre aux Bétis. Il ne leur rend aucun compte. Paul Biya doit son pouvoir à la France ayant été choisi et placé par François Mitterrand. C’est un grand mensonge que c’est Ahmadou Ahidjo qui avait offert aimablement et gracieusement son poste à Biya. Ceci est totalement faux et mensonger. Ce mensonge confine la succession tumultueuse d’Ahmadou Ahidjo à une affaire strictement interne entre les camerounais. Ce mensonge sert à couvrir la France et à nourrir les spéculations tribalistes du genre «l’axe Nord-Sud».
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 5)

Ahmadou Ahidjo avait été purement, simplement et proprement remercié, disgracié et répudié par François Mitterrand. Ma petite enquête personnelle est formelle et sans équivoque à ce sujet. En voici les résultats.
1°) Dans la guerre de la France contre l’UPC au Cameroun, la gauche française surtout communiste sympathisait avec l’UPC ;
2°) pour la raison précédente, la droite gaulliste française tutrice d’Ahmadou Ahidjo et Ahmadou Ahidjo lui-même avaient toujours considéré la gauche française comme leur pire ennemi dans la guerre contre l’UPC;
3°) en 1972, Ahmadou Ahidjo refusera le visa d’entrée sur le territoire camerounais aux avocats de la défense dans le procès d’Ernest Ouandié dont françois Mitterrand ;
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 6)

4°) En mai 1981, François Mitterrand, candidat de la gauche, est élu président de la république en France ; son programme de gouvernement, jugé communiste par la droite, repose sur la nationalisation des grandes entreprises ;
5°) En mai 1981, François Mitterrand, candidat de la gauche, est élu président de la république en France.
6°) le programme de gouvernement de Mitterrand repose sur la nationalisation des grandes entreprises françaises et suscite une vive opposition de la droite ;
7°) dès le lendemain de l’élection de Mitterrand, la droite française en bloc boycotte Mitterrand et organise dans tout le pays un vaste mouvement de sabotage de l’économie française pour renverser Mitterrand; des arrestations sont opérées dans les milieux patronaux pour cause de fuite des capitaux ;
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 7)

8°) la droite gaulliste et giscardienne rebat campagne en claironnant la chute de Mitterrand dans six mois ;
9°) le grand désordre économique en France orchestré par la droite gaulliste et giscardienne provoque une chute vertigineuse des valeurs françaises partout dans le monde ; les Etats-Unis d’Amérique en sont les plus grands bénéficiaires ;
10°) à l’élection de Mitterrand, la parité par rapport au dollar de la monnaie française, le FRANC, était de 1 dollar pour 4 FF ; en quelques deux-trois mois, cette parité passe à 1 dollar pour 7 FF voire 8 FF traduisant ainsi la dégringolade catastrophique mondiale des marchés français ;
11°) les autres grands pays capitalistes occidentaux, les Etats-Unis en tête, se sont alors rués sur les marchés français avec la complicité du patronat français pendant que Mitterrand était menacé de chuter dans six mois ;
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 8)

12°) en Afrique, le Cameroun français d’Ahmadou Ahidjo s’est alors offert à cœur joie comme principal réceptacle des capitaux étrangers anti-français ;
13°) Au Cameroun, on a alors assisté à un déferlement subit des capitaux surtout américains, anglais et allemands ;
14°) Rockefeller en personne, le magnat américain, a séjourné quinze jours au Cameroun où il a signé de nombreux contrats avec les hommes d’affaires camerounais ;
15°) De nombreuses banques NON-françaises se sont brusquement installées ouvrant même leurs portes et guichets aux particuliers parmi lesquelles la Chase Manhattan Bank (USA), la Bank of America (USA), la Boston Bank (USA) la Banque of Credit and Commerce Pakistan) ; Or jusque-là, il n’existait au Cameroun aucune Banque autre que française ;
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 9)

16°) On a vu l’ouverture d’une ligne aérienne directe Douala-Londres ; jusque-là, Paris était la seule porte de sortie des camerounais(es) pour l’Europe ;
17°) Dans ce laps de temps, Ahmadou Ahidjo a fait un long périple en Europe et en Amérique sans passer par la France où il n’a pas mis pied jusqu’à son écartement ; partout, l’évangile d’Ahidjo aux hommes d’affaires était : «le Cameroun est le pays le plus libéral d’Afrique» alors que son nouveau patron Mitterrand était menacé en France de tomber dans six mois ;
18°) De son côté, dans le même temps, François Mitterrand a effectué deux périples successifs en Afrique sans mettre pied au Cameroun où il n’est venu que sous Paul Biya accompagné de Yanick Noah après le départ d’Ahmadou Ahidjo ;
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 10)

19°) sous le régime d’Ahmadou Ahidjo, les autorités camerounaises ont toujours nié l’existence des prisonniers politiques au Cameroun ; mais, dès l’intronisation de François Mitterrand, les 4 ministres communistes du nouveau gouvernement français et le CDAPPC (Comité pour Défendre et Assister les Prisonniers Politiques au Cameroun) ont sommé Ahmadou Ahidjo, par une lettre publique, de libérer ses prisonniers politiques ;
20°) à noter que le CDAPPC était un organisme lié au Parti Socialiste Français ; son président était Claude CHEYSSON devenu Ministre des Affaires Etrangères du premier gouvernement de Mitterrand.

sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 11)

Ainsi donc, sous le parrainage de la droite française, Ahmadou Ahidjo participait sournoisement et activement au sabotage de l’économie française, au boycottage de François Mitterrand son nouveau patron, persuadé qu’il tombera et que la droite reprendra le pouvoir dans six mois.

Il est clair qu’aucun patron ne peut laisser son salarié lui tenir tête, saboter son entreprise et le menacer de faillite. Dès lors, on comprend l’inévitabilité et la fatalité de la sanction, la répudiation purement et simplement.

Ahmadou Ahidjo a donc été en quelque sorte dupé par ses parrains de la droite. On peut en dire qu’il a été un piètre politicien dans son servilisme à l’égard de la France. D’autres serviteurs zélés de la France, comme Albert Bernard Bongo du Gabon, ont su tirer leur épingle du jeu.

sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 12)

Publiquement et ouvertement, Bongo manifestait verbalement ses inquiétudes et sa désapprobation des nationalisations des entreprises françaises par la gauche en France. Mais Bongo n’a posé aucun acte concret de sabotage de l’économie française, aucune menace concrète du mandat de Mitterrand. Par contre Ahidjo, sans rien dire en public, a participé au sabotage de l’économie française en souterrain, menaçant ainsi directement le mandat de Mitterrand son patron.

Au cours de cette enquête auprès des personnes ayant vécu en France à cette époque et qui avaient suivi d’assez près les événements qui ont accompagné l’élection de François Mitterrand comme président de la république, j’ai failli mourir de rire en entendant le témoignage qui suit :
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 13)

«Je me souviens parfaitement. C’est une image et des paroles que je ne peux jamais oublier. Malheureusement à cette époque, je n’avais pas de matériel pour pouvoir enregistrer. Je me souviens de la première visite du président Bongo au président Mitterrand à l’Elysée. Il avait été accueilli en grande pompe depuis sa descente d’avion par une grande escorte de motards et des officiels français de très haut rang, à peu près comme on reçoit les présidents français en Afrique. Il a été reçu à l’Elysée tout autant en grande pompe par le président Mitterrand qui lui avait déroulé le tapis rouge. C’était une grande première et dernière en France pour un président de la françafrique. Cela m’a quand même fait énormément plaisir et a chatouillé ma fierté en tant qu’africain.
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 14)

A la fin de la visite du président Bongo, mon plaisir et ma fierté des premiers jours se sont quelque peu éclipsés à cause des paroles malsaines que le président Bongo avait tenues devant les journalistes. Voici la comment.

Question des journalistes au président Bongo:
«Monsieur le président, quelle était l’objet de votre visite au président Mitterrand à l’Elysée ?»
Réponse du président Bongo aux journalistes :
«Eh bien, je suis venu dire au président français le président Mitterrand de ne pas nationaliser les entreprises françaises qui sont au Gabon. Le Gabon est une jolie fille. Si la France ne veut plus du Gabon, le Gabon peut se trouver un autre mari».

On comprend pourquoi j’ai failli mourir de rire.

sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 15)

Pour finir, le débat politique et économique au Cameroun ou en Afrique noire en général en termes ethniques est un faux débat. Malheureusement ce débat obscurantiste prédomine à l’instigation des petits groupes soi-disant «élites ethniques», en réalité des boucliers noirs autochtones prébendés par l’occupation coloniale blanche. Aujourd’hui, tout comme Ahmadou Ahidjo hier, c’est le groupe de Paul Biya qui a les faveurs de l’occupation française. Demain, ce sera le tour d’un autre groupe dont le chef appartiendra à une ethnie quelconque au choix de la France ou la communauté dite internationale. Les ethnies n’ont rien à y voir sauf à être instrumentalisées comme cela est la mission assignée à ces «élites» prébendés de la collaboration.

sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France (Vaulx-en-velin)
@l’auteur : benjamin zebaze

(suite 16)

Une dernière observation. Il est malsain de circonscrire la résistance des populations camerounaises au colonialisme aux seules régions «bamiléké» et «bassa» même si ces deux régions sont celles dont les populations ont été décimées par le colonialisme français. Une telle attitude rime nécessairement avec le tribalisme. En fait, toutes les populations du Cameroun voire d’Afrique Noire ont subi les foudres des invasions blanches depuis les razzias négrières jusqu’au colonialisme et néocolonialisme et y ont résisté d’une manière ou d’une autre. C’est la mémoire de toutes ces résistances qui doit être le socle historique commun de référence, d’entente et d’union des populations toutes ethnies confondues. C’est pour saboter cette mémoire historique collective commune que les «élites» ethnicistes sont recrutées et stipendiées par le colonialisme et le néocolonialisme. Leur seule mission et seul boulot consiste à faire le lit de leurs maîtres blan
sandja-BOHKI
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France
ps

à mon post (suite 10) il faut rajouter le temoignage d'enquête suivant alinea 21°) :

21°) au lendemain de l'élection de François Mitterrand en 1981, contre toute attente, on a vu l'un des opposants historiques au régime d'Ahmadou Ahidjo, Mongo Béti ; c’était une émission de très grande écoute qui se déroulait chaque samedi soir à partir de 20h30 après le grand journal de 20h et durait jusqu’à minuit ; cette émission était dirigée par le célèbre journaliste MICHEL POLAC ; ce dernier a donné la parole à Mongo Béti qui se trouvait dans les gradins en le questionnant sur la situation politique au Cameroun. Mongo Béti a dépecé Ahmadou Ahidjo en cent mille morceaux, le traitant de tous les noms ; Ahidjo était encore au pouvoir ; il était alors clair que le sort d’Ahmadou Ahidjo était scellé. De mémoire, c’était la première et la dernière fois de voir un opposant politique camerounais s’exprimer sur une chaine de télévision française.
gabson
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Germany
@Sandja-Bohki, c'est à ce niveau que j'attends les débats; au-lieu de ça, ils nous servent une soupe polluée ethnico-tribaliste!!! Mais le plus curieux est que ce genre de discours trouvent des adeptes fougueux!!!

@wiseman,post65, cela fait un bout que j'a découvert que vos réactions sont dues à votre compréhension à peine approximative d'un texte en français!!! Démentez-moi en apportant la référence dans laquelle je dis que, selon mon père, l'agriculture est faite pour ceux qui ont raté leur vie!!! Si vous apportez un texte qui le dit, alors vous n'êtes pas complètement perdu! Si vous n'en trouvez pas, alors vous êtes absolument à plaindre!

La malhonnêteté est un vilain vice que les parents sont chargés d'extirper de la conscience de leurs enfants pendant qu'ils sont petits!!! S'ils ont raté, il n'y a pas de rattrapage!!!
kiki22
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Switzerland
@ NUVONAZI


"À quoi bon accabler ceux qui essayent juste d'éclairer les masses populaires"

Je ne sais pas de quelle tribu vous appartenez, si je vous comprends bien vous avez mandaté les bams pour vous représenter, ça ne vous interpelle pas que ce soit toujours eux? en d'autres termes vous n'existez pas, pourtant on est tous dans le même bateau, vous avez donc choisi vos représentants, j'ai peur qu'ils ne vous doublent au final si vous voyez ce que je veux dire.
lenkamois
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France
ZEBAZE

On s'en fout de tout ce que vous dites.
J'ai aussi un enfant avec une Bafang, un autre avec une fille du Nord, et je vis avec une femme bethi, une maîtresse bakoko de Mouanko, mais je reste du Nkam.
Foutaise votre article. Vous vous justifiez ooohh. Mangez avec Elimbi Lobé ne veut pas dire que vous l'aimez, d'ailleurs n'avez vous pas supporter votre frère NITCHEU lorsqu'il fallait parler du successeur de votre voleuse de sœur FONING?
J'ai mangé avec un responsable de la droite française or je suis de la gauche. Je ferais tout pour rencontre Mr Elimbi Lobé car j'ai des choses à lui dire, dans quelques jours je serais au Cameroun. Votre réponse ici ne sert à rien. Perte de temps.
ZEBAZE mouchez vous!!!!!!!!!!!!!!
lenkamois
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON France
Suite--
J'oubliais ZEBAZE arrêtez de rouler les mécaniques. Vous avez manger chez Paul Biya lorsqu'il était PM et puis quoi????.
Tenez moi aussi j'ai été chez lui lorsqu'il était PM. J'ai passé mes congés chez J.Fochivé je ne le cache pas, il habitait derrière l'ancienne présidence; j'ai été chez Beb A Don Philémon ancien DCC de Ahidjo, passé parfois les vacances chez S.Pierre Tchuingui dans sa villa de Ngoumou, villa aujourd'hui abandonnée. Abouen A Tchoyi passait ses congés chez mon père,il était à l'époque éléve au collège Evangélique de Libamba, ensuite devenu Gouverneur, puis Ministre j'allais chez lui etc....
Assez de vous faire mousser!!

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Elite One : Canon s’enlise dans la zone rouge
Elite One : Canon s’enlise dans la zone rouge
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON
Vincent-Sosthène FOUDA Invité SOPIEPROD ET CAMER.BE
évènement
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON
actuellement sur le site
CAMEROON TRIBUNE
CAMEROUN :: Affaire Semengue : Benjamin Zebaze s’explique auprès des internautes de Camer.be :: CAMEROON