Camer.be
CAMEROUN :: Médias : Le CNC ferme Afrique Média :: CAMEROON
CAMEROUN :: MéDIA
  • Camer.be : Yannick Ebosse
  • vendredi 07 août 2015 00:23:20
  • 24955

CAMEROUN :: Médias : Le CNC ferme Afrique Média :: CAMEROON

Après un communiqué signé par le Président par défaut du Conseil National de la Communication (CNC), la direction régionale de Yaoundé de la chaine panafricaine vient d’être notifié et des scellés posés pour stopper ses activités.

Alors qu’elle continue toujours à émettre, la direction générale basée à Douala d’Afrique Média n’a pas encore été scellée. D’après certains documents en notre possession, un procès verbal délivré par le Commissariat du 8e arrondissement de la ville de Yaoundé vient de consacrer l’acharnement décrié sur la chaine panafricaine Afrique Média. Par une décision du CNC datant du 04 Juin 2015, la chaine avait été suspendue pour une période d’un mois. Le Conseil national de la communication qui avait affirmé dans le communiqué sanctionnant Afrique Média s’être autosaisi du dossier reprochait « plusieurs dérives » constatées lors des émissions « Le débat panafricain » et « Le mérite panafricain ».

En plus de cette suspension d’émission d’un mois, les journalistes Ladan Mohamed Bachir et Juliane Magne Tadda ont été respectivement suspendus pour défaut d’encadrement des invités pour une période de 6 mois.

Si l’on se souvient, le Directeur de la rédaction de la chaine de télévision Afrique Média joint au téléphone au moment de la publication du communiqué s’était plaint de la méthode du CNC qui n’avait même pas invité la hiérarchie du média à un débat contradictoire ni notifié le média par voie réglementaire de la suspension. Par contre, les membres du CNC, eux, évoquaient d’après des sources, une récurrence des dérapages constatés dans l’ensemble des émissions à grande audience. Dans son communiqué, le CNC évoquait spécifiquement « la généralisation des manquements professionnels » qui permettait le plus souvent « des confusions préjudiciables entre liberté d’opinion et les atteintes à la dignité des personnes ».

Au moment où le SNJC (Syndicat National des Journalistes du Cameroun) entame dans les régions les renouvellements de ses organes, le communiqué du CNC et la mise sous scellés des bureaux de la chaine panafricaine remet au gout du jour la légitimité du CNC et de son Président par défaut sans mandat Peter Essoka. Signant jusqu’ici en tant que Vice-président, l’ancien journaliste de la CRTV, n’a aucun mandat légal pour entériner des décisions importantes tant que celui-ci n’est pas conforté par une décision Chef de l’Etat sur proposition du Premier Ministre. Confortant l’imposture dans un république qui semble ne plus être dirigé, l’Affaire Afrique Média n’a pas encore dit son dernier mot. Just Wait and See.

© Camer.be : Yannick Ebosse
07août
Lire aussi dans la rubrique MéDIA
Vidéo