Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite

Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite

Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite
Déclaration explosive du vice-président de la Cour constitutionnelle burundaise, alors que la situation reste tendue à Bujumbura. Sylvère Nimpagaritse, le vice-président de la Cour constitutionnelle, saisie la semaine dernière pour se prononcer sur la légalité d'une troisième candidature du président Nkurunziza, dénonce justement les pressions exercées par le pouvoir. Il a fui le pays ce lundi 4 mai.

Cela va au-delà du simple coup d’éclat. Cette histoire va causer un véritable séisme, dans ce pays en proie à des manifestations contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza justement, qui paralysent la capitale Bujumbura. Le vice-président de la Cour constitutionnelle du Burundi est formel, le non à un troisième mandat pour Pierre Nkurunziza aurait dû l’emporter sur un plan purement juridique.

Aujourd'hui, Sylvère Nimpagaritse est un homme qui a peur, un homme aux abois, rencontré juste avant qu’il ne prenne le chemin de l’exil. « Je crois que vous le sentez même quand je m’exprime. J’ai peur. J’ai peur puisqu’ils commencent à me menacer avec des coups de téléphone. Ils me disent que je vais assumer et que j’engage ma vie et celle de ma famille », confie-t-il.

La Constitution et les accords d'Arusha

Mais c’est également un homme conscient, dit-il, de sa responsabilité devant l’histoire. M. Nimpagaritse explique que la Cour a commencé à délibérer sur ce cas jeudi. À ce moment dit-il, on était quatre sur les sept membres de la Cour constitutionnelle du Burundi à être contre un nouveau mandat du président Nkurunziza, parce que ce serait dit le juge, « violer la Constitution et l’accord de paix d’Arusha ».

Il n’y a pas eu de consensus, pour ce premier jour, et les juges décident alors de reprendre le lendemain. C‘est à ce moment précis que les pressions ont commencé. D’abord amicales, elles sont devenues très vite menaçantes. Un à un, les trois autres juges qui sont du même avis préfèrent sauver leurs vies et changent de camp, explique le vice-président de la Cour.

Il s’est retrouvé seul, mais a refusé de signer une décision qui permettrait à Nkurunziza de briguer un troisième mandat, une décision imposée de l’extérieur, juge-t-il. « En mon âme et conscience, j’ai décidé de ne pas apposer ma signature sur une décision qui est imposée de l’extérieur, qui n’a rien de juridique », affirme-t-il.

Trois morts dans les manifestations de lundi

Depuis deux, trois jours, Sylvère Nimpagaritse vivait en fugitif, traqué. Il assure qu’en son âme et conscience, il a choisi de dénoncer un arrêt « qui risque de plonger ce pays dans le chaos », avant de prendre le large. Il vient de couper l’herbe sous les pieds du pouvoir burundais qui avait appelé la communauté tant nationale qu'internationale à attendre la décision de la Cour constitutionnelle, qualifiée d'« indépendante ». Un geste qui porte donc un grand coup à Pierre Nkurunziza car la Cour constitutionnelle qui devait lui ouvrir sur un plan juridique, la voie d’une nouvelle candidature à la présidentielle, risque d’y laisser toute sa crédibilité.

Dans la capitale burundaise, trois manifestants ont été tués par balle ce lundi, et une quarantaine d'autres blessés dans des affrontements avec la police. Ces trois nouveaux morts portent à douze le nombre de personnes tuées dans des violences depuis le début des manifestations contre la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat.

Source : RFI
© Source : RFI

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

NEWAYOFLIFE
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Cameroon
En mon me et conscience, jai dcid de ne pas apposer ma signature sur une dcision qui est impose de lextrieur, qui na rien de juridique

Jugez en.
Epervier
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Canada (Montral)
Les vrais panafricanistes doivent assister cet homme dans sa dcision de partir en exil dans la clandestinit pour la libert de l'Afrique

Sylvre Nimpagaritse,

Bravo et courage

Postez un courriel afin que les vrais panafricanistes puissent vous joindre
WiseMan
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite United States (Baltimore)
Epervier,

Voila donc un africain qui a pression egale avec ses hommologues camerounais par exple a decide d'ecouter sa CONSCIENCE!!!

Derriere quel pretexte, un Dipanda Mouele(que ce nom soit maudi) se cachera-t-il encore pour se disculper de toutes les mascarades electorales qu'il a cautionne dans ce pays???

Quelle autre preuve reclamer de plus pour admettre que l'Afrique a effectivement son destin en main et qu'il ne tient qu'a ses enfants et a eux seuls de faire autre chose que de pointer eternelement du doigt des coupables imaginaires/reels de pb de notre Afrique ???
Epervier
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Canada (Montral)
@Wiseman

L,Afrique a son destin en main ... Oui, mais une premire condition:

Que ceux qui veulent prendre en main leur destin en Afrique se mettent ensemble pour raliser leur rve
Et ils ne peuvent se mettre ensemble q'en commenant par le commencement...
Cela commence par une bonne comprehension du problme qui se pose eux
WiseMan
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite United States (Washington)
Epervier 100%,

Et cet illustre burundais, digne fils de l'Afrique vient magistralement de nous montrer la voie, s'il en etait encore besoin. Il nous prouve par son experience que l'enemi est parmi nous!!!

Remarque quel grain de sable il represente a cote de ses collegues qui ont cede a la peur/cupidite et au rouleau compresseur de kurunziza, mais il a tout de meme reussi a fissurer l'edifice. Quoi qu'il advienne, kurunziza et ses collegues ne se regarderont plus jamais dans un miroir!

Imagine quel impact nous ferions au Cameroun si nous etions meme seulement 10% de camerounais a reflechir/agir 50% de notre temps comme lui.

Mais au lieu de cela nous somme 99% de camerounais qui passent 99% de leur temps a blamer des coupables imaginaires pour nos pb reels et ceci depyis au moins 1960.

La est toute la difficulte!
Epervier
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Canada (Montral)
@Wiseman
#5
Vous dites que depuis 1960 certains camerounais accusent des ennemis imaginaires
En #4 je vous dis qu'il faut d'abord une bonne comprehension du problme qui se pose nous

Que faut-il faire?
Vous dire que vous ne comprenez rien et m'armer de patience pour tenter de vous expliquer tout (et a semble beaucoup ) ce que vous ne comprenez pas?
Le problme tenter de vous l'expliquer c'est que vous tes convaincu de tout comprendre
Vous ferez donc un mauvais tudiant
Comprenez-vous la complexit de notre situation?
WiseMan
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite United States (Baltimore)
Epervier,

99% des camerounais ont compris le pb comme toi depuis 1960 ou ils ont maudit la France de toutes les facons imaginable mais la situation fu pays est alle de mal en pire.

Si on est une majorite aussi ecrasante a reflechir/agir d'une certaine facon pendant plus d'un demi siecle et que la situation qu'on est suppose ameliorer va de mal en pire, il faut admettre a un moment donne qu'il faut serieusement questionner cette facon de reflechir...

Ce burundais a agi contre les seuls enemis de son peuple(son gouvernement) et depuis qu'il relate les faits, je l'ai pas entendu blamer la main invisible de l'imperialisme...

Epervier
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Canada (Montral)
@Wiseman

#7
On ne peut enseigner un lve qui a dcid de ne pas se mettre l'coute

1. Vous ignorez beaucoup de choses et vous crits le disent

2. Imaginez-vous qu'il existe une chose intitule rapport de forces

3. Imaginez-vous qu'il existe une autre chose qui pourrait sappeler valeur accorde autrui

4. Imaginez-vous qu'il est possible de se retrouver dans une configuration o le rapport de force est fortement dsquilibr l'avantage d'un antagoniste qui n'accorde aucune valeur votre tre

5. Imaginez-vous que vous ignorez beaucoup d'autres choses mais croyez avoir tout compris

6. Imaginez-vous enfin que je ne suis pas oblig de vous rvler des choses que vous ignorez pendant que vous jouez les savants... Et induisez que c'est moi qui ne comprends ... Rien

Mon Dieu, notre problme est tel que le chemin est encore long

Mais nous trouverons la Voie Royale!
Mme par un mystrieux miracle!
Mme avec des esclaves sur le dos...
WiseMan
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite United States (Baltimore)
Ahahahahahah

Mais c'est moi qui vous parle de rapport de force ici tous les jours pendant que vous versez dans vos pantalonades steriles et qui vous dit qu'il est vain de pretendre combattre la France dans les conditions actuelles car c'est une voie sans issue...

Mais cela vaut d'etre traite "d'esclave"

Te voila, "homme libre" de ton etat, reduit a attendre le mistere hypotetique qui viendra renverser royalement la vapeur...

Pauvre Cameroun...
WiseMan
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite United States (Baltimore)
Si tu sais d'avance que le rapport de force est desequilibre contre toi, pourquoi t'engager dans un combat perdu d'avance???

Le cancrela a-t-il jamais eu gain de cause au marche des poules???
Epervier
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Canada (Masson)
@Wiseman
Face un ennemi dot d'une puissance militaire qui lui confre un avantage circonstantiel notable, pendant que l'homme libre analyse son environnement en vue de mettre en oeuvre tous les avantages disponibles, l'esclave court se rendre et devient par la mme occasion une nouvelle forc contre son pays et son peuple

J'ai parl de miracle parceque c'est unmot que vous pouvez visualiser

Je me repete : le premier obstacle devant nous est la comprehension du problme auquel nous sommes confronts
les esclaves tant nombreux...
Epervier
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Canada (Masson)
@Wiseman
Je voudrais vous citer Albert Einstein
《 Any fool can know. The point is to understand 》
Dans notre cas, comprendre ce qui nous est arriv; comprendre aussi le chemin le plus facile pour sortir de notre situation; comprendre enfin quoi faire pour que cela ne nous arrive plus
Mais un esclave ne pense pas de cette faon l
WiseMan
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite United States (Rockville)
Epervier,

Ca fait donc 50 ans que les "esclaves" attendent les resultats des "hommes libres". Quand les "hommes libres" pretendent avoir compris sans jamais en montrer la preuve pratique dans les faits et surtout les RESULTATS PROBANTS en terme de changement dans leur vie, il y a lieu de se demander qui est finalement "esclave"...

Tu fais bien de citer Einstein. Je suis etonne que tu n'ai pas retenu les lecons de son histoire personnelle.

Citoyen allemand et brillant scientifique pendant la periode du regime nazi(qui etait pour son pays ce que le regime RDPC est pour le Cameroun aujourd'hui), il decide de fuir son pays qu'il aurait pu aider a mettre au point la premiere bombe atomique. Mais ayant compris le peril que cela aurait represente pour l'epece humaine, eu egard au caractere beliqueux du nazisme, il decide de "trahir" (selon ta terminologie) son pays au profit de l'enemi strategique du regime nazi qu'etaient les USA. L'histoire lui donne raison aujourd
WiseMan
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite United States (Rockville)
Epervier,

Si tu avais ete un des compatriotes de Einstein a l'epoque, probablement aurais-tu ete parmi les milliers d'allemands "hommes libres" (dans leur bulle) qui l'avaient traite de "vendu", "traitre", "esclave" des americains.

Vois-tu l'ironie du sort? Tu parais justement etre un exemple eclatant de ceux qui de toute evidence connaissent l'histoire, mais n'en tirent jamais les bonnes lecons(comprehension) qui s'imposent comme deplorait Einstein a l'epoque.

Et c'est c'est dommage cher compatriote!!!
Epervier
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Canada (Masson)
@Wiseman
Vous faites erreur. .. Encore une fois

Cela fait 60 ans que les esclaves pourchassent et tuent les Hommes libres en Afrique ; travaillant ainsi ardement pour leur matre imprialiste
Par un hasard de circonstances, un esclave est tomb - Ahidjo - et un autre l'a remplac -Biya - Ce dernier ayant la particularit d'avoir cultiv quelques petits pchs supplmentaires (atteinte la fortune publique, matrise de sa critique sur ses valeurs morales, mise en commun du bien et du mal etc.)

Deux groupes d'esclaves se sont donc forms. Le groupe Ahidjo subissant l'oppression et se dcouvrant l'me combattante
De la mme faon que face la France qui veut se dbarasser de Biya, ses esclaves se sentent combattants pour la souverainet. ..

On peut se demander pourquoi tous ces esclaves se battent
si vos combats sont sincrent joignez-vous ceux qui luttent depuis 1960
Epervier
Burundi : Le vice-prsident de la Cour constitutionnelle en fuite Canada (Masson)
@Wiseman
En ce qui concerne l'Allemagne de la seconde guerre mondiale, je n'ai pas la patience de vous expliquer le contexte social dans le pays et les conflits internes.
Les mensonges officiels aussi

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@