Camer.be
ÉTATS-UNIS :: USA: Affaire Eugène Nyambal contre FMI: La cour suprême se prononce le 17 avril 2015 :: UNITED STATES
ÉTATS-UNIS :: POLITIQUE
  • copy; camer.be : Issa-Behalal
  • mercredi 15 avril 2015 12:55:08
  • 47276

ÉTATS-UNIS :: USA: Affaire Eugène Nyambal contre FMI: La cour suprême se prononce le 17 avril 2015 :: UNITED STATES

"La cour suprême des Etats-Unis entendra le 17 avril 2015 le cas Eugène Nyambal contre Fonds monétaire International, FMI; sur la question soulevée par ce dernier qui refuse que les tribunaux américains se prononcent sur le fond du dossier de détournement de 60 millions de dollars dans le projet minier Geovic Cameroon en arguant de son immunité absolue contre toute poursuite dans tous les états-membres du FMI". C´est ce que l´on peut lire sur la page facebook de monsieur Eugène Nyambal, économiste camerounais et ancien cadre de cette institution de Bretton Woods aux Usa.

"Bien que ce cas fasse jurisprudence, première fois depuis la création du FMI que la cour suprême des Etats-Unis se prononce sur son immunité, écrit Eugène Nyambal," la plupart des organes de presse occidentaux (Reuters, AFP, Washington Post, etc.) prompts á donner des leçons à l´Afrique sur la corruption, la liberté d´expression et la gouvernance ont choisi de se taire sur ce procès en raison des preuves accablantes contre le FMI dans une affaire de corruption".

Eugène Nyambal révèle que " des journalistes américains lui ont récemment fait savoir que leur hiérarchie serait peu intéressée par ce type de sujet alors que ces mêmes journaliste avaient quelques mois auparavant écrit des articles peu crédibles sur la corruption des dirigeants africains".

Conseiller Principal au FMI pour l’Afrique depuis juin 2007, Eugène Nyambal reçoit inattendûment le 25 juin 2009 une lettre de cessation de travail n´indiquant aucun motif. Plus tard, l´économiste camerounais va donc déposer une plainte pour « harcèlement » après son licenciement."

" L´affaire, peu banale, estime notre confrère Fanny Pigeaud, est potentiellement très gênante pour le FMI, car elle dépasse largement le simple cadre du droit du travail pour pointer sa responsabilité présumée dans une escroquerie financière qui a englouti plusieurs dizaines de millions de dollars de fonds publics camerounais ».

« Le gardien de l’orthodoxie financière pourrait se voir accuser de corruption » poursuit notre confrère, qui est rejoint par le bloggeur ivoirien Kouamouo qui affirme  pour sa part qu´en choisissant d´ester en justice,  c´est l´"entente crapuleuse entre le gouvernement de Biya et le FMI de Strauss-Kahn (du temps où il était encore aux commandes, ndlr) alors  lié à Biya à travers Stéphane Fouks d'Euro RSCG" que l´ancien salarié du FMI a décidé de dénoncer.

En tout cas et quelle que soit l´issue de l´affaire le 17 avril prochain, c´est l´image du Fonds monétaire international qui en sortira bien écornée malgré l´absence de publicité des médias occidentaux sur cette affaire, tel que le déplore Eugène Nyambal sur sa page facebook.

 

© camer.be : Issa-Behalal
15avril
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo