Camer.be
ÉTATS-UNIS :: USA - Cameroun : Où est donc passé Patrice Nouma?  :: UNITED STATES
ÉTATS-UNIS :: SOCIETE
  • integrationafrica.org : Célestin Ngoa Balla
  • lundi 09 février 2015 10:08:57
  • 31208

ÉTATS-UNIS :: USA - Cameroun : Où est donc passé Patrice Nouma? :: UNITED STATES

Où est donc passé Patrice Nouma? L’homme ne se trouvait pas à l’appartement 8B de l’immeuble 3312 Hudson Avenue à Union City dans la ville de New Jersey, lorsqu’il y a quelques jours, des autorités de la justice américaine s’y sont pointées dans le but de lui remettre en mains propres - selon la loi américaine - la plainte déposée contre lui par la représentation diplomatique du Cameroun auprès de l’ONU et son percepteur Kingue Monono.

«Patrice Nouma n’habite plus ici», leur a signifié un jeune homme d’origine africaine qui poursuivra que l’appartement en question n’a jamais été un bien du bon samaritain de Gisèle Alima. Au point où nous en sommes, pas moins de deux agents du FBI viennent d’être mobilisés pour retrouver le « fuyard ». Arrivé aux USA au courant de l’année 2010, Patrice Nouma a décliné diverses identités allant de styliste-modéliste, musicien, promoteur culturel, journaliste, présentateur TV et... militant politique contre Paul Biya, dont il chantait encore les louanges aux côtés de l’ambassadeur Michel Tomo Monthe.

Sa première sortie d’opposant politique se fait en février 2014. Il affiche alors sur sa page facebook une lettre qui demande à Barack Obama de ne pas accueillir Paul Biya au tout premier sommet USA - Afrique à la Maison Blanche. Puis, il enchainera par une série de vidéos qu’il fait passer par le canal de You Tube. Dans l’une de ces vidéos, il pousse son zèle à fond en publiant des documents de banque émanant du compte ouvert par Kingue Monono au nom de la représentation diplomatique du Cameroun auprès de l’Onu. C’est cette vidéo qui lui vaut aujourd’hui une plainte à la cour civile du tribunal de New Jersey. L’ambassade du Cameroun à l’Onu et Kingue Monono, représentés par l’avocat Roberto J Espinosa de la firme Harkavy / Goldman & Gerstein, demandent des explications devant la justice américaine sur comment Patrice Nouma - aussi poursuivi pour insulte et diffamation - s’est retrouvé en possession des documents bancaires qui ne lui appartiennent pas et d’en avoir fait publication, violant la loi américaine. Sur le banc des accusés, il a aussi la banque PNC pour négligence ayant abouti à la divulgation des informations confidentielles du compte bancaire ouvert dans ses livres par la Représentation diplomatique du Cameroun à l’Onu.

Imposture En attendant qu’il soit repéré et servi de sa plainte, on aura déjà su que Patrice Nouma n’a jamais été le propriétaire, comme il le prétendait, du luxueux appartement de Hudson avenue à Union City et de deux autres dont l’un à Manhattan à New York. Des sources dignes de foi affirment que ces biens appartiennent à Louis Gaston Mayila, avocat au barreau du Gabon et président de l’Union Pour la Nouvelle République (UPNR). Pour cet ancien ministre et président du Conseil économique et social du temps d’Omar Bongo Ondimba (président de la République Gabonaise), l’année qui s’achève fut un calvaire. En effet, il était arrêté le 18 septembre dernier pour une histoire de contrefaçon de billets de banque. S’en suivra alors le 21 septembre la détention préventive à « Sans Famille », le pénitencier de Libreville, le jour même où il sortait de la clinique Chambrier pour une hypertension, sans doute consécutive à son interpellation par la police judiciaire trois jours plutôt.

Remis en liberté provisoire en décembre dernier, il est sorti libre du tribunal à l’issue de l’audience criminelle extraordinaire tenue le 19 janvier dernier au palais de justice de Libreville. Autant le dire, le tribunal n’a même pas ouvert la page de la transaction entre Louis Gaston Mayila et les faux monnayeurs, mais a laissé en liberté l’un des enfants chéris d’Omar Bongo Ondimba pour procédures judiciaires inappropriées.

Autant donc dire que Louis Gaston Mayila ne sort pas blanchi de cette affaire. Et si New York et New Jersey ont servi de blanchiment de cette fausse monnaie à travers l’achat d’appartements de luxe qui restaient étrangement sans locataires? Au point où nous en sommes, nous savons que Louis Gaston Mayila connait Patrice Nouma à Paris; et c’est lui qui met le militaire déserteur de l’armée camerounaise dans l’avion pour les USA. Sans doute avec pour mission de jouer les gardiens de ses biens mal acquis et jouer un rôle dans d’autres transactions douteuses? Patrice Nouma peut-il être une pièce maitresse pour avoir une lisibilité parfaite de l’affaire Louis Gaston Mayila? L’avocat gabonais, pour se sauver de la noyade, peut-il avoir lâché son protégé ou alors lui a t-il trouvé une autre planque comme il le fit il y a cinq ans en l’éloignant de France où beaucoup lui demandaient des comptes?

Ou alors, Louis Gaston Mayila, voyant le zèle de Patrice Nouma ces derniers temps, aurait-il pris des précautions pour se prémunir d’un éventuel retournement de veste? Quoi qu’il en soit, Patrice Nouma ne semble qu’au début de ses déboires avec la justice sur le sol américain. En effet, Ebode Tsanga, taximan à New York, dit être sur le point de saisir à son tour la cour civile de New Jersey contre Patrice Le taximan se dit victime d’une escroquerie dans une histoire de transaction du visa américain à partir du Cameroun. Du temps où il se présentait encore comme promoteur culturel, Patrice Nouma avait en effet vendu dans la communauté la rumeur de faire débarquer à New York pour un concert certains des grands noms de la musique camerounaise. Il demandait alors pas moins de 6000 dollars américains à quiconque dans la communauté camerounaise à New York désirant qu’un des siens soit du voyage des artistes. Le projet n’a jamais eu lieu.

© integrationafrica.org : Célestin Ngoa Balla
09févr.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo