Cameroun::Cameroon Cameroun::Cameroon

CAMEROUN::ACTUALITES

Cameroun,Affaire Bapès : Les raisons de la libération du ministre des enseignements secondaires :: CAMEROON

Bapes Bapes:Camer.beM. Louis Bapès Bapès, ministre des Enseignements Secondaires (Minesec), arrêté le 31 mars 2014, a été libéré 24 heures plus tard. De l’inédit au Cameroun. L’arrestation d’un ministre en fonction puis sa libération un jour plus tard.

C’est dans ce contexte d’imbroglio que le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Yang Philémon II, a tenu un point de presse, pour délivrer aux hommes et femmes de médias, le communiqué du gouvernement.

« Le 1er avril 2014, en application du pouvoir que lui confère les dispositions de l’article 222 al 1er du code de procédure pénale, le juge a donné main levée d’office du mandat de détention provisoire à l’encontre du susnommé » a souligné M. Issa Tchiroma Bakary.

« Le juge d’instruction peut à tout moment et jusqu’à clôture de l’information judiciaire d’office donner main levée du mandat de détention provisoire » a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

Selon le gouvernement, le palais présidentiel n’a exercé aucune pression pour la libération de Louis Bapès Bapès car personne n’est au-dessus de la loi.

Les explications des autorités camerounaises, ont du mal à convaincre ceux qui connaissent le contrôle qu’exerce l’exécutif dans le cadre de l’opération « épervier » qui tient à cœur M. Paul Biya, le chef de l’Etat camerounais.

La volte-face observée dans le cadre de l’affaire Bapès Bapès pose un problème sérieux au Cameroun. Comment comprendre qu’un ministre en fonction qui bénéficie d’une immunité transférée de droit par le décret présidentiel qui le nomme au gouvernement, soit ainsi humilié ?

Malgré toute l’humiliation subie, le Minesec retournera à son boulot ce mercredi. De l’avis de certains, analystes, M. Paul Biya a voulu lancer un message à ses ministres. De la sorte, il a créé une panique générale et un malaise entre le pouvoir judiciaire et l’exécutif. Les ministres camerounais, même en fonction, ne sont plus des intouchables.

© Camer.be : Armand Ougock
 
4
TINBERKAMGA

1

si c'était possible de transformer cela en poisson d'avril!!! ce serait mieux pour l'image de notre pauvre pays! mais hélas....
chronique d'une fin de regime annoncé... sans commentaire just wait and see

Mercredi 02 Avril 2014 09:44:23
ETO''O_DU_75

2

@tinberkamga

ça fait 20 ans que vous annoncez la fin du régime. aretez de nous faire saliver didonc!!!

laisser mr biya remettre de l'ordre dans un pays ou lui même il a foutu le désordre. il ne se fait jamais trop tard. un seul mot,en avant mon pays, en avant la patrie. abats les détourneurs. operation épervier phase 3 a commencé. bravo popol. c toi même qui les a formé à voler, et maintenat tu les aret. tu feras un jour la prison aussi en tant que premier voleur de la nation; mais en attendant, bravo pour ce que tu es en train de faire

Mercredi 02 Avril 2014 10:22:43
ROVERS

3

c'est la loi de ton village qui stipule qu'un ministre en fonction bénéficie d'une immunité? petit journaleux. si bapès bapès était fier de sa personnalité, il démissionnerait mais comme au cameroun, on démissionne difficilement surtout lorsque l'on vit aux dépens de la fortune publique en la pillant, difficile dans ce contexte de démissionner. mais une chose est sûre: cette affaire est très loin d'être terminée. bapès bapès y retournera il le sait parce que le prince machiavel est imprévisible.

Mercredi 02 Avril 2014 15:12:29
TERREDUMONDE

4

ces gens qui tirent les ficelles dans l'obscurité ont totalement perdu la boule, ils trainent dans leur fosse leur leader. tous les signes montrent que la fin de ce régime arrive et qu'il y a panique à bord. ces arrestations à tout va sur fond de reglements de compte sont la preuve que la folie les a tous pris, mais surtout leur propre peur. ce n'est rien à ce qui va leur arriver. je vous regarde vous les faiseurs et le défaiseurs, un seul jour pour vous et il arrive à grand pas

Mercredi 02 Avril 2014 19:35:32
Pas encore enregistré ?
Enregistrez-vous

Chers intervenants,
Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.
Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Tous les champs précédés par * sont obligatoires. 1000 caractères maximum

* Email
* Mot de passe
* Commentaire